Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur


« Romans, nouvelles et récits » (en 2 volumes) de Stefan Zweig – Ed. Gallimard  

ZWEIG COFFRETAu sommaire de cette édition figurent toutes les nouvelles connues à ce jour, dans l'ordre de leur rédaction ou de leur première publication. Ce corpus est complété par l'unique roman de Zweig publié de son vivant, Impatience du cour - célèbre en France sous le titre La Pitié dangereuse - et par ses deux romans inachevés, Ivresse de la métamorphose et Clarissa, qui révèlent un Zweig s'essayant à une écriture nouvelle, plus soucieux des facteurs sociaux et des conséquences morales de la Grande Guerre.

 

 

Angela Huth « Quand  rentrent les marins » Ed. Quai Voltaire

ANGELA HUTHMyrtle est aussi réservée, sage et modeste qu'Annie est pétulante, séductrice et vaniteuse. Élevées dans un petit port perdu au fin fond de l'Écosse, elles ont appris ensemble à devenir des femmes. Des femmes de marins pêcheurs, dont le lot quotidien est lié à chaque caprice de l'océan, au retour de leur homme, aux rumeurs qui enflamment tout le village dès qu'un étranger en frôle le pavé... Patiemment, Myrtle s'emploie à calmer les tocades passagères de son amie et à pallier sa négligence à l'égard de Janice, l'unique fille d'Annie. Jusqu'au jour où survient le pire, et où le drame emporte avec lui tous les remparts contre les déchaînements des passions. Contre ces non-dits qui éclatent avec d'autant plus de force qu'ils ont été si savamment et si longtemps protégés..

 

 

« Un ethnologue chez le coiffeur » de Michel Messu – Ed. Fayard

MICHEL MESSU ETHNOLOGUE COIFFEURVoilà un livre qui décoiffe ! Nous aimons sentir l'odeur du shampooing, nous écoutons le bruit des ciseaux ou de la tondeuse, nous nous laissons bercer ou amuser par les conversations, nous feuilletons des magazines, et nous sommes parfois surpris de voir notre visage en sortant d'un salon de coiffure. Mais, plus fondamentalement, pourquoi allons-nous chez le coiffeur ? Telle est la question simple que pose Michel Messu, qui travaille depuis de nombreuses années sur le corps. Et la réponse ne réside pas seulement dans le plaisir, la beauté ou la dimension pratique d'une coupe de cheveux. Derrière l'apparente simplicité de ces gestes quotidiens se cachent d'anciens rituels et une puissance symbolique qui expliquent en grande partie nos choix et la façon dont les grandes entreprises de cosmétiques construisent leur publicité pour mieux nous séduire.

 

 

« Eloge de la calvitie » de Synésios de Cyrène – Ed. Arléa

ELOGE CALVITIEAu Ve siècle avant Jésus-Christ, Gorgias avait inauguré un genre littéraire promis à un certain avenir : être habile à défendre les causes à priori les moins défendables. Synésios (né vers 370 après J-C, à Cyrène, en Libye) répond par cet Eloge de la calvitie à l'Eloge de la chevelure de Dion, joute rhétorique où l'humour et le mordant des répliques prennent le pas sur la profondeur du sujet. Exemples savoureux, citations enlevées et ironie piquante animent cette querelle capitale pour ce livre pas très sérieux, écrit par un Grec très sérieux, qu'on allait bientôt faire évêque.

 

 

 « Caroline chérie » Tome 1 (1789-1794) et Tome 2 (1794-1800) de Jacques Laurent – Ed. L’Archipel

JACQUES LAURENT 1JACQUES LAURENT 214 juillet 1789. Au cours d'une balade au bois de Vincennes, Gaston de Salanches entreprend l'éducation sentimentale de Caroline de Bièvre. Des rumeurs menaçantes, venues de Paris, parviennent jusqu'aux oreilles des promeneurs. Bientôt, la vie de femme de Caroline se trouve inexorablement mêlée à l'amour et à la politique. Le destin la guidera à Quimper, en passant par Londres, Quiberon et Cayenne. Dans son périple, notre héroïne sera tour à tour poursuivie par la convoitise des séducteurs et par la persécution des sectaires... Pour conserver intacts son honneur et sa vie, son ardent tempérament la poussera toujours à sacrifier un peu de vertu... pour le plus grand bonheur du lecteur

 

 

Xavier de Marchis

Libraire – Contretemps – Paris

 

« Les secrets du 3ème Reich » de François Kersaudy - Ed. Perrin

FRANCOIS KERSAUDYQui a écrit Mein Kampf ? Que s'est-il passé dans le bunker d'Hitler en avril 1945 ? Himmler versait-il dans l'occultisme ? Quels sont les dessous de l'affaire Rudolf Hess ? Que sait-on des relations féminines du Führer? Qui est responsable de l'incendie du Reichstag ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles ce livre tente de répondre… Si certains de ces mystères ont déjà fait couler beaucoup d'encre, il reste, pour chacun d'entre eux, des ombres, des interrogations, voire des tabous, qui méritaient qu'on mène à nouveau l'enquête… En racontant et dévoilant les principaux secrets du IIIe Reich et de ses dignitaires, François Kersaudy, avec son sens du détail et son talent inimitable de conteur, éclaire d'une lumière nouvelle la part confidentielle du régime nazi. Par un récit parfois surprenant et toujours captivant, il nous entraîne dans les coulisses de l'histoire d'un des régimes les plus ahurissants du XXe siècle.

 

 

« 100 questions sur… Napoléon » de Thierry Lentz – Ed. La Boétie

NAPOLEON THIERRY LENTZNapoléon croyait-il en Dieu ? Avait-il peur de la mort ? Pourquoi portait-il un uniforme de colonel alors qu'il était général ? Fut-il le fossoyeur de la Révolution ? Comment a-t-il géré la dette publique ? Que lui doit-on vraiment ? Quelle est sa relique la plus chère ? Napoléon est l'un des personnages qui fascinent le plus. Malgré la profusion de vastes biographies, il demeure pour l'essentiel un mystère. Thierry Lentz, qui lui a déjà consacré plusieurs ouvrages traduits dans le monde entier, a décidé de faire le point sur cet empereur fascinant. Il pose cent questions à la fois simples et insolites, évidentes comme inattendues, qui explorent le Napoléon intime et s'interroge sur le bilan de son action.

 

 

« Anatomie impertinentes » d’Alain Froment – Ed. Odile Jacob

ALAIN FROMENTA qui douterait de la réalité de l'évolution des espèces vivantes, il suffirait de tendre un miroir : il n'est pas un seul trait de notre anatomie qui ne raconte à sa façon notre épopée évolutive. Notre schéma corporel est très semblable à celui d'un oiseau ou d'un ver, et la plupart de nos fonctions se retrouvent chez les autres animaux. Nos mains ont cinq doigts comme les pattes des lézards, nos yeux, dont le cristallin est analogue à celui des animaux marins, rappellent nos origines aquatiques, comme notre oreille interne dont les os sont déjà présents, affectés à d'autres tâches, chez les poissons. La kératine de nos cheveux est une adaptation à la sécheresse qui date de la sortie des eaux des amphibiens, de même que le nez, bien plus développé que chez les grands singes, est une adaptation aux savanes poussiéreuses qu'arpentait notre ancêtre australopithèque il y a quelques millions d'années. En décrivant le corps humain de la tête aux pieds, ce livre raconte ainsi l'histoire de l'homme depuis ses lointains ancêtres jusqu'aux cyborgs "transhumains" qui nous attendent.

 

 

Peter May – Ed. Actes Sud / Babel noir…

PETER MAY ILE DES CHASSEURS« L'île des chasseurs d'oiseaux »

Chargé de l'enquête sur un assassinat commis à Edimburg, Fin MacLeod est envoyé sur son île natale de Lewis, en Ecosse, quand un second cadavre apparemment exécuté selon le même modus operandi y est découvert. Persuadé que les deux affaires ne sont pas liées, Fin doit composer avec un décor et des gens qu'il a quittés dix-huit ans auparavant... Sur fond de traditions ancestrales d'une cruauté absolue, Peter May compose un roman palpitant parsemé de fausses pistes, de scènes glaçantes et de personnages aussi frustes que menaçants.

 

PETER MAY HOMME DE LEWIS« L'homme de Lewis »

En rupture avec son passé, Fin Macleod retourne sur son île natale de Lewis. La mort tragique de son jeune fils a détruit son mariage, et il a quitté la police. La lande balayée par les vents, la fureur de l’océan qui s’abat sur le rivage, les voix gaéliques des ancêtres… il pense pouvoir retrouver dans ces lieux de l’enfance un sens à sa vie. À peine Fin est-il arrivé qu’on découvre le cadavre d’un jeune homme, miraculeusement préservé par la tourbière. Les analyses ADN relient le corps à Tormod Macdonald, le père de l’amour de jeunesse de Fin, faisant du vieil homme le suspect n° 1. Mais celui-ci ne peut se défendre, perdu qu’il est dans les brumes de sa maladie d’Alzheimer, Fin va donc l’aider. Au rythme des fulgurances qui traversent l’esprit sénile de Tormod, le passé ressurgit, douloureux, dramatique, dévoilant le sort que la société écossaise a réservé pendant des décennies aux enfants orphelins ou abandonnés que l’Église catholique envoyait sur les îles Hébrides.

 

 

Valérie Expert

 

AFFICHE 120x176 plage ecrivain« La Plage aux écrivains » face au Bassin d’Arcachon se tiendra le week-end du 4 et 5 mai. Près de 30 écrivains seront présents sur le Village « effet mer » pour dédicacer leurs livres et participer aux rencontres littéraires…

 

 

 

 

 

« Duchesse à l’anglaise » de Deborah Devonshire – Ed. Petite bibliothèque Payot

DEBORAH DEVONSHIREDans son agenda, la mère de Deborah Devonshire n’a rien écrit au printemps 1920 sur la naissance de cette sixième fille ; en revanche, elle a n’a pas oublié de noter : « La cheminée de la cuisine a été ramonée. » Pas facile en effet de se tailler une place quand on est la plus jeune des excentriques sœurs Mitford ! L’aînée, Nancy la romancière, fut amoureuse d’un gaulliste de la première heure, la deuxième des animaux et la troisième d’Hitler ; la quatrième se convertit au fascisme et la cinquième au communisme. La petite dernière, elle, a grandi dans la douce campagne anglaise, mais c’est sous les bombes qu’elle épousa à Londres un autre cadet de famille, lequel devint contre toute attente onzième duc de Devonshire. À la fin des années 1950, le couple s’établit à Chatsworth, ce « Versailles anglais » auquel Debo redonna vie et qui fut sans doute le plus grand amour de sa vie. Devenue veuve, elle a emménagé dans un presbytère puis fêté ses quatre-vingt-dix-ans avant de se décider à publier ses mémoires. Parente de Winston Churchill et du président Kennedy, grande amie du peintre Lucian Freud et du prince Charles, la « duchesse douairière » distille l’humour Mitford dans une galerie de portraits qui nous promène de son poulailler jusqu’au champ de courses d’Ascot, et c’est ce même humour qui l’a aidée à supporter les drames d’une existence qui ne fut pas toujours une dolce vita à l’anglaise.

 

 

Jean Yanne, « Tout le monde il est gentil » (Préface L. Gerra) – Ed.Le Cherche-Midi

JEAN YANNAprès On n'arrête pas la connerie, voici le second et dernier volume de l'intégrale Jean Yanne. On y retrouvera en particulier ses sketches, son dictionnaire des mots inventés, son roman L'Apocalypse est pour demain, ainsi que de nombreuses pensées, répliques et anecdotes inédites.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article

commentaires

Philippe Mouraux 06/07/2013 19:33

Bonjour, il faudrait signaler à Gilbert Collart que "une espèce " reste féminin quel que soit le genre du substantif qui suit: une espèce de livre, une espèce de voiture, une espèce de voleur... Il
fait régulièrement la faute à l'antenne.

Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert 08/07/2013 08:24



Bonjour,


Je tiens à vous signaler que Monsieur Collard se prénomme Gérard!


Merci pour votre observation et votre fidélité.


 


L'équipe de Valérie Expert