Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 16:00

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Cézembre – Tome 1 » de Nicolas Malfin – Ed. Dupuis

CEZEMBREIl faut descendre dans l'abri, vite ! - On ne risque rien !... Ce n'est pas un bombardement aérien, on n'entend pas d'avions et il n'y a pas de sirène d'alarme, juste ces sifflements. Ce sont des obus qui tombent sur Cézembre, des obus américains ! Ils sont là tout près, dans les terres. - Mon dieu ! Cette île était si belle avant cette maudite guerre ! - Maintenant, elle est pleine de « vert-de-gris », de béton et de mitraille américaine.

 

 

 

 

Nadine Monfils « La petite fêlée aux allumettes » - Ed. Belfond

NADINE MONFILSA Pandore, il se passe de drôles de choses... Chaque fois que Nake, une jeune fille un peu barrée, craque une allumette, elle a des visions affreuses de petites filles assassinées déguisées en Blanche Neige ou en Chaperon rouge. Mais là où ça se corse, c'est quand elle découvre le lendemain dans les journaux que ces crimes ont bien eu lieu... L'inspecteur Cooper, qui a de curieuses manies, et son collègue Michou, flic le jour travelo la nuit, vont mener l'enquête.
Tout irait bien si l'infernale mémé Cornemuse ne venait pas flanquer la pagaille. Fan d'Annie Cordy et amoureuse de Jean-Claude Van Damme, avec qui elle "cause" depuis ses vacances avec un serial killer, l'horrible punaise sans scrupules revient, pire que jamais. Ça va barder !

 

 

« La Fontaine, Ultime confession » de Gilles Becdelièvre – Ed. Télémaque

LA FONTAINE BECDELIEVRELa Fontaine est le plus célèbre inconnu de notre patrimoine littéraire. Nous avons tous quelques vers de ses fables en tête et pourtant, nous ne savons presque rien de sa vie ni de l'homme qu'il était. A 71 ans, peu avant sa mort, La Fontaine a mystérieusement accepté de se confesser durant six semaines auprès d'un jeune abbé. A la faveur dé cet épisode historique, Gilles de Becdelièvre, grâce aux écrits et témoignages des contemporains du poète, nous dévoile un personnage totalement surprenant : oisif, sensuel, subversif, authentique marginal, à l'opposé du portrait attendu d'un géant des lettres classiques. Au cœur d'un siècle inouï, La Fontaine prend avec constance les mauvaises décisions et s'en délecte, entouré de ses compagnons Racine, Boileau, Molière, La Bruyère, Perrault, génies fulgurants qui s'amusent à son contact et sont fascinés par son incroyable liberté. Comme ses admirateurs, la marquise de Sévigné, Madame de La Fayette ou les puissants, Louis XIV, Colbert, Fouquet, qu'il côtoie sans jamais véritablement se plier à leurs attentes.

 

 

« Allegro appassionato » de Jean Wiéner – Ed. Fayard

JEAN WIENERTémoin et acteur essentiel de la musique au XXe siècle, Jean Wiéner a écrit à la fin de sa vie des mémoires fort éclairants sur l'époque qu'il a traversée et qu'il a contribué à façonner. Pianiste de formation classique, ouvert au jazz, il anime le Bouf sur le toit, où se rencontre le Tout-Paris des années 1920. Aux Concerts-salade qu'il invente, on entend Cole Porter, Ravel et Gershwin, Stravinsky et Falla et, pour la première fois en France, le Pierrot lunaire de Schoenberg. En duo avec le pianiste Clément Doucet, il parcourt le monde et laisse des enregistrements mémorables. Son ouvre de compositeur s'étend d'un Concerto franco-américain ou de sonates pour piano à de la musique de film qui lui vaut une immense notoriété (l'air d'harmonica deTouchez pas au grisbi est dans toutes les mémoires). Son ouverture d'esprit, sa générosité qui lui ont fait franchir les cloisonnements se retrouvent dans cet Allegro appassionato, où l'on entend la voix d'un musicien et d'un homme fraternel.

 

 

« Le masque de Bernardo » d’Etienne Liebig – Ed. Michalon

MASQUE BERNARDOMais qui est Bernardo ? Ce muet n'est-il vraiment qu'un gentil complice, simple faire-valoir de Zorro ? Quel lien entre la Révolution mexicaine, un meurtrier en série, un éditeur grognon et un chercheur un peu coquin ? Vous le découvrirez en lisant les folles aventures de l'anthropologue Etienne Liebig qui mène de front son enquête universitaire et l'écriture d'une fiction historique sur le sujet. Ses investigations, fruit d'un long travail d'archiviste - le conduisent jusqu'en Californie, sur les traces du mythe écorné : le justicier masqué et son fidèle compagnon ne sont pas ceux que l'on croit... Deux histoires parallèles à deux siècles d'écart qui s'interpénètrent sans cesse et nous tiennent en haleine. Un roman dans le roman, brillamment construit, documenté et très drôle, qui n'est pas sans rappeler l'humour grinçant de David Lodge

 

 

Frédérick Rapilly – Ed. Critic

RAPILLY-AMES« Le chant des âmes »

Le cadavre mutilé d'une jeune femme est découvert en Bretagne, dans la forêt de Brocéliande, quelques jours après la traditionnelle rave-party qui se tient dans les environs. Alors que les autorités y voient un rituel païen ou sataniste et que les médias s'emparent de l'affaire, Marc Torcan, ancien reporter, et une photographe mènent une contre-enquête, se lançant sur les traces du tueur.

 

RAPILLY-DIABLE« Le chant du diable »

Une nouvelle enquête du journaliste Marc Torkan et de sa coéquipière, la photographe Katie Jeckson. Suite du Chant des âmes.

 

 

 

 

 

 

Philippe Dessertine, « Le gré du tigre » - Ed. A. Carrière

DESSERTINELe 6 février 2012, un événement affecte l'équilibre du monde : un policier conduit par un vice-colonel de l'armée chinoise entre dans le consulat américain de Shengdu pour y rester une nuit entière. Surnommé l'Eliott Ness chinois, il détient des secrets susceptibles de faire vaciller l'appareil politique du pays et demande l'asile politique aux Etats-Unis.

 

 

 

 

 

Valérie Expert

 

« San Antonio se met à table » de Blandine Vié - Ed. Fleuve noir

SAN ANTONIOSan-Antonio, alter ego de Frédéric Dard, bon vivant devant l'Eternel, nous ouvre enfin les portes de son endroit préféré: la cuisine. Et notre guide dans cet antre de la bonne chère n'est autre que Blandine Vié, qui réunit ici, à partir des 174 titres de la série, les recettes du commissaire et de sa fine équipe. Accompagnées d'extraits truculents et assaisonnées de commentaires de l'auteur, elles retracent à elles seules l'esprit d'un homme à la fois glouton (à travers Bérurier) et gourmet, mais aussi un demi-siècle d'évolutions culinaires. Un demi-siècle de ripailles romanesques à savourer.

 

 

« Dior, 30 Avenue Montaigne » de Gérard Uféras - Ed. Terre Bleue

DIOR AVENUE MONTAIGNEDes premiers croquis au défilé, les coulisses sublimes d'une collection de haute-couture suivie pour la première fois pendant toute son élaboration. La beauté, la tension, la compétence extrême des couturières, la concentration de tous avant la libération du défilé sont sublimés par le regard d'un photographe exceptionnel. Le récit humain et magnifié d'une aventure qui a lieu deux fois par an : la Collection.

 

 

 

Francis Huster « et Dior créa la femme » - Ed. Le Cherche Midi

FRANCIS HUSTERDans ce roman à la fois vrai et fantasmé, où l'on croise son copain d'enfance Patrick Dewaere, Jean-Louis Barrault ou Jean Marais, le comédien s'intéresse aux dernières années de Christian Dior, celles qui ont vu le succès d'un homme, d'un style et d'une marque. En se racontant au travers de l'histoire de Dior, Francis Huster évoque sa mère couturière, ses souvenirs de théâtre, ses rencontres, ses rêves et le parfum envoûtant des années 1950. C'est surtout, dans un style très personnel, enthousiaste et inventif, le prétexte à un éloge de la folie créatrice, de l'excellence française dans ce qu'elle a de plus admirable, de plus élégant, mais, avant toute chose, c'est une déclaration d'amour à celles sans qui Christian ne serait jamais devenu Dior et qui, sans Dior, ne seraient pas tout à fait les mêmes : les femmes.

 

 

Tout sur l’expo de Hopper au Grand Palais à Paris du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013… aux Editions Réunion des Musées Nationaux…

 

HOPPER L'ALBUM« Hopper : l’album de l’exposition »

Un choix de neuf tableaux d'Edward Hopper (1882-1967) décrypte et évoque tant les sources picturales et littéraires de l'artiste que sa propre influence sur la photographie et le cinéma contemporains. Conçu en parallèle de son application numérique, cet album de l'exposition Hopper éclaire les thèmes principaux de l'oeuvre du peintre. Les innovations de lecture virtuelle du multimédia enrichissent l'approche éditoriale traditionnelle, et réciproquement

 

HOPPER EXPO« Hopper : l’expo » de Didier Ottinger

Album publié à l'occasion de l'exposition présentée au Grand Palais. E. Hopper (1882-1967) rompt avec l’académisme dominant, fonde un réalisme moderne et revendique la nécessité de s’ancrer dans une tradition américaine, émancipée de l’influence française.

 

HOPPER ENFANTS« Hopper et moi »

 Un livre jeunesse pour découvrir le grand peintre américain. Edward Hopper est un grand artiste américain, né dans l’état de New York en 1882 et mort en 1967. Il produit beaucoup d’huiles sur toile, mais travaille également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles. Il est considéré comme un des représentants du naturalisme ou de la scène américaine. Une grande partie de son œuvre exprime la nostalgie d’une Amérique passée. Les personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques. Un texte précis et ludique guide le regard du jeune lecteur. Plusieurs pages d’activités permettent à l’enfant d’exercer sa créativité et de s’approprier l’œuvre du peintre.

 

RELIRE HOPPER« Relire Hopper »

Le peintre comme modèle : Paul Auster, Norman Mailer, Grace Palet, James Salter,Walter Mosley, Ann Beattie, Leonard Michaels, sept romanciers américains dont les écrits renvoient aux lumières et aux ombres des tableaux d'Edward Hopper. Sept nouvelles, certaines inédites, pour s'immerger dans la mélancolie radieuse ou désemparée d'une solitude, quand un monde ordinaire donne lieu à des récits insolites et inattendus.

 

 

« Gloire, galère, cancer. Je paye la note » de Pascal Brunner – Ed. Pygmalion

PASCAL BRUNNER"Ça va être ma fête !", plaisante Pascal Brunner qui s'attend à une note salée mais se tient prêt à la payer. Le chirurgien confirme d'un signe de tête. Le couperet tombe le 17 mai 2011, le jour de la Saint-Pascal. Pendant les huit mois suivants, l'artiste va lutter contre un cancer de la gorge, subir plusieurs opérations dont une greffe du palais, apprendre à exister sans ses vieux démons. Et surtout, réapprendre à parler et à chanter. Un comble ! Quel gâchis ! Pourtant, sa place au soleil, il ne l'a pas volée. Le petit gars de Sarcelles a connu, comme on dit pudiquement, "une enfance chaotique" entre un père marginal parti quand il avait quatre ans et une mère distante, pas franchement sa meilleure alliée. Pascal prend sa revanche. Ses dons d'imitateur le propulsent très vite au firmament. Trop, sans doute. Cette ascension vertigineuse le conduit tout droit en enfer. Sa vie de patachon n'est un secret pour personne ; l'expression est charmante mais les addictions au tabac et à l'alcool qui le détruisent à petit feu le sont beaucoup moins. L'animateur-chanteur va y laisser sa peau, perdre Fa Si La Chanter, l'émission-jeu qui a fait de lui une vedette. Sa femme et sa fille se détournent de lui. C'est un homme seul qui va devoir affronter l'impensable : le RSA, la solitude, la maladie... Pascal Brunner a tenu tête au "crabe". Avec dignité, pugnacité et lucidité. Il possède la fierté des gens simples qui se sont faits tout seul. Son parcours du combattant, il le raconte sans pathos. Il s'empresse d'en rire de peur d'être obligé d'en pleurer. "Quand ça m'est tombé dessus, je me suis dit : "A ce jeu-là, Pascal, tu ne peux pas te planter." Jamais, je n'ai baissé les bras, l'équipe médicale m'a tout de suite inspiré une confiance totale. Grâce à elle, j'ai pu relever le défi."

 

 

Dans la Collection Audiolib…

THILLIEZ AUDIOLIBFranck Thilliez, « Atomka »

Le lieutenant Henebelle et le commissaire Sharko se remettent difficilement du drame de GATACA. Mais le meurtre d'un journaliste de faits divers, retrouvé dans son congélateur, et la disparition de son amie qui enquêtait sur les sites les plus pollués au monde, les précipitent dans une nouvelle enquête. De plus, une affaire de femmes disparues où les victimes, jetées inconscientes dans des lacs gelés, sont secourues grâce à d’étranges appels anonymes, revient au jour. Trois affaires qui conduiront Lucie et Franck, sur les traces d'un tueur obsédé par l'hypothermie, jusqu'à Tchernobyl, lieu maudit d'un enfer nucléaire. Un thriller scientifique vertigineux sur les limites de l’esprit et du corps confrontés à des situations extrêmes…
Fasciné par les romans de Franck Thilliez, dont il a déjà lu pour Audiolib Syndrome E et GATACA, Michel Raimbault donne ici une interprétation haletante de ce roman où science et suspense se mêlent avec une égale rigueur.

 

CARLOS RUIZ ZAFON AUDIOLIBCarlos Ruiz Zafon « Le prisonnier du ciel »

Barcelone, 1957. Daniel Sempere et son ami Fermin, les héros de "L'ombre du vent" affrontent le plus grand défi de leur vie. Un secret ressurgit du passé de Fermin, qui lie leurs vies, et éclaire d'un jour nouveau le passé de Daniel, et son destin.

Débordant d'intrigues et d'émotions, Le Prisonnier du Ciel est un roman magistral où les multiples fils de L'ombre du vent et du Jeu de l'ange se rassemblent au travers de ce livre pour nous conduire vers l'énigme qui se cache au coeur du "Cimetière des livres oubliés".

 

GUENASSIA AUDIOLIBJean-Michel Guénassia, « La Vie rêvée d'Ernesto G. »

De 1910 à 2010 et de Prague à Alger en passant par Paris. La traversée du siècle de Joseph Kaplan, médecin juif pragois. De la Bohème et ses guinguettes où l'on croisait des filles qui dansaient divinement le tango en fumant des Bastos, à l'exil dans le djebel, de la peste d'Alger aux désillusions du communisme, voici la vie d'un héros malgré lui, pris dans les tourmentes de l'Histoire. Une vie d'amours et de grandes amitiés, une vie d'espoirs et de rencontres, jusqu'à celle, un jour de 1966, d'un certain Ernesto G., guerrier magnifique et terrassé, échoué au fin fond de la campagne tchèque après sa déroute africaine. On retrouve ici toute la puissance romanesque de Jean-Michel Guenassia qui, après Le Club des incorrigibles optimistes, nous entraine dans la délicate nostalgie des hommes ballottés par l'Histoire, les hommes qui tombent et qui font de cette chute même et de leur désenchantement une œuvre d'art.

 

 

« Brèves de comptoir – Tome III » de Jean-Marie Gourio – Ed. Robert Laffont

BREVES DE COMPTOIRLes 4 saisons des brèves de comptoir Tome 3 (2007-2009). Elles sont toutes là, fidèles, déconcertantes, drôles, poétiques, désarmantes ; saisies au vol au cours de ces dernières années par un Jean-Marie Gourio imperturbable qui continue jour après jour à hanter ces bistrots que l'on croit condamnés mais qui résistent aux assauts des modes. A travers le kaléidoscope surréaliste des Brèves émerge l'inconscient collectif d'une population qui commente sa propre histoire : la politique, les sciences, les mœurs, les faits divers, les événements de toute nature. Et surtout, Jean-Marie Gourio a su restituer la parole populaire de son temps. Parole spontanée, gouailleuse, grossière, scatologique, tendre, cruelle ou poétique. Parole trop souvent exclue du champ littéraire contemporain malgré sa permanence dans la littérature française de Rabelais et Villon à Queneau, Prévert ou Céline. Tant qu'il restera un comptoir et un homme un peu ivre accroché à son verre, Jean-Marie sera à son côté, armé de son crayon et d'un de ces petits carnets Rhodia sur lesquels plus de 50 000 Brèves ont été méticuleusement recopiées.

 

 

« Le siècle de Willy Ronis » par Françoise Denoyelle - Ed. Terre Bleue

PWILLY RONISour la première fois, voici l'oeuvre de Willy Ronis totalement déployée en images, avec les toutes premières photos, les grandes icônes, les reportages oubliés, les jardins secrets... Avec plus de 300 photos sélectionnées parmi les 25 000 négatifs de Willy Ronis, c'est à une traversée intégrale de l'oeuvre du photographe que nous convie cet ouvrage. Une oeuvre recomposée aussi en mots, avec la première biographie du photographe : sept chapitres reviennent sur les sept vies de Willy Ronis. Une traversée du siècle de l'immigration au Front populaire, de l'Occupation à la réussite, de l'oubli à la reconnaissance. Willy Ronis, grand photographe français, a disparu en 2009 à l'âge de 99 ans. Il est l'auteur de nombreuses icônes : le nu provençal, le petit garçon à la baguette, la petite fille au bonnet phrygien... Son travail a exploré tous les aspects de la création photographique. Une oeuvre montrée enfin sous tous ses aspects. On compte plus de 30 livres à son actif, le dernier paru de son vivant étant Nues, publié par les éditions Terre Bleue. Le troisième grand avec Cartier-Bresson et Doisneau.

 

 

« J’ai croqué un chef - 14 chefs, 14 maisons » d’Aurélie Sartres et Alain Cohen – Ed. Laymon

J AI CROQUE UN CHEFAlain Cohen, marchand de légumes haute couture pour le compte des grands chefs, se balade dans leurs cuisines au gré des commandes. Ce gourmand curieux nous fait partager ses rencontres, Aurélie Sartres les dessine. Résultat : une galerie de portraits de passionnés, des croquis sensibles et quelques recettes de « croque-monsieur » – pour le jeu de mots – en bonus.

 

 

« L’atelier des miracles » de Valérie Tong Cuong – Ed. JC Lattès

VALERIE TONG CUONGProf d’histoire-géo mariée à un politicien narcissique, Mariette est au bout du rouleau. Une provocation de trop et elle craque, envoyant valser un élève dans l’escalier. Mariette a franchi la ligne rouge. Millie, jeune secrétaire intérimaire, vit dans une solitude monacale. Mais un soir, son immeuble brûle. Elle tourne le dos aux flammes se jette dans le vide. Déserteur de l’armée, Monsieur Mike a fait de la rue son foyer. Installé tranquillement sous un porche, il ne s’attendait pas à ce que, ce matin, le « farfadet » et sa bande le passent à tabac. Au moment où Mariette, Millie et Mike heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son Atelier les âmes cassées, et dont on dit qu’il fait des miracles. Mais peut-on vraiment se reconstruire sans affronter ses fantômes ? Avancer en se mentant et en mentant aux autres ? Ensemble, les locataires de l’Atelier vont devoir accepter leur part d’ombre, tandis que le mystérieux Jean tire les ficelles d’un jeu de plus en plus dangereux.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article

commentaires