Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Les écrivains portraits intimes » de Gilles Martin-Chauffier – Ed. Glénat

PORTRAITS INTIMESCamus, Sagan, Duras, Vian, Gary, Céline, Claudel, Colette, Gide, Léautaud, Malraux, Mauriac, Montherlant, Pagnol, Prévert, Sagan, Sartre et Beauvoir, Simenon… Paris Match a partagé l’intimité des écrivains phares du XXème siècle. Paris Match ouvre ses archives et dévoile ses photos exceptionnelles, offrant une plongée dans la sphère privée, l’univers familier des plus grandes plumes françaises : Camus dans son bureau des Éditions Gallimard, Pagnol dans le Midi, Sagan chez elle après son grave accident de voiture, Léautaud avec ses chats dans son antre à Fontenay-aux-Roses, Mauriac dans sa demeure familiale du Bordelais, au milieu des vignes, Colette recluse dans son appartement du Palais Royal, ou encore Céline dans son pavillon de Meudon avec sa femme Lucette. Paris Match fut le témoin d’instants uniques : Gide au piano, Sartre et Beauvoir avec le Che, Claudel sur une balançoire, Malraux allongé par terre sur les maquettes de son Musée imaginaire, ou encore Vian au théâtre Sarah-Bernhardt lors de la première Nuit de la poésie. Des clichés remarquables, des moments forts, une plongée dans les coulisses de la littérature !

 

 

« Annie Girardot - Un destin français » de Giulia Salvatori – Ed. M Lafon

ANNIE GIRARDOTUne voix singulière, grave et rocailleuse. Adorable brin de femme coiffée à la garçonne, instinctive, aux grands yeux emplis d’émotion. Telle était Annie Girardot.
Née en 1931 à Paris, elle se destinait à une carrière d’infirmière quand le syndrome de la comédie l’a rattrapée : en 1949, elle fait son entrée au conservatoire de la rue Blanche ; elle en sortira en 1954, auréolée de deux prix d’excellence, avant de rejoindre la Comédie-Française. Jean Cocteau voyait en elle « le plus beau tempérament dramatique de l’après-guerre ». Luchino Visconti, Marcel Carné, Jean Delannoy et Gilles Grangier l’ont dirigée ; Jean Marais et Philippe Noiret lui ont donné la réplique. Jusqu’à la fin des années 1970, elle tourne deux à six films par an, passant du rire aux larmes avec une grâce que saluera la profession en lui décernant, en 1977, le César de la meilleure actrice pour Docteur Françoise Gailland. Mais à la fin des années 1980, cinéma comme théâtre se détournent de la comédienne. Nul n’oubliera la cérémonie des César de 1996. Annie y reçoit le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour Les Misérables, le film de Lelouch, l’ami fidèle. « Je ne sais pas si j’ai manqué au cinéma français, lance-t-elle, mais à moi, le cinéma français a manqué... follement... éperdument, douloureusement. ». Annie Girardot s’est éteinte le 28 février 2011, dans l’oubli d’elle-même – son combat contre la maladie d’Alzheimer a touché la France entière –, mais sa place est toujours demeurée intacte dans le cœur du grand public. Ce livre, riche de témoignages et de documents rares, a vocation à rendre hommage à une femme d’exception, dans sa désarmante simplicité. Giulia Salvatori, fille d’Annie Girardot.

 

 

« Les arts sous l’occupation, Chroniques des années noires » de Stéphane Guégan – Ed. Beaux Arts Magazine

ARTS OCCUPATIONUn panorama passionnant de la vie culturelle sous l’Occupation, une période d’une grande richesse artistique mais qui a obligé les créateurs à des choix parfois douloureux. 

 

 

 

 

 

 

« Les frasques de la Belle Époque : les plus belles unes du Petit journal » de Bruno Fuligny – Ed. Albin Michel

FRASQUES BELLE EPOQUEL’ogresse de la Goutte d’Or, l’éruption de la Montagne Pelée, les fêtes extraordinaires, la conquête des pôles, l’invention des premiers robots, mais aussi les attentats anarchistes et les crimes rocambolesques : les lecteurs de la Belle-Époque n’ont pas le temps de s’ennuyer grâce aux unes inoubliables du supplément illustré de leur quotidien favori, Le Petit Journal, qui se lance en 1890, dans la publication d’images… en couleurs, et provoque une petite révolution ! Un voyage extraordinaire au cœur de la Belle-Époque à travers les 100 unes les plus sensationnelles du Petit-Journal. Des histoires truculentes et savoureuses ! Maître de conférences à Sciences Po, haut fonctionnaire, Bruno Fuligni est l’auteur de quinze ouvrages sur l’histoire politique et policière de la France. Chasseur de curiosités, familier des archives secrètes et cachées, il a dirigé les deux albums best-sellers Dans les secrets de la police et Dans les archives inédites des services secrets. 

 

 

“Art of Punk” d’Alex Ogg et Russ Bestley – Ed. Hugo Image

PUNKPour les acteurs de la première heure comme moi, le mouvement punk en France n'a duré que de 1976 à 1978. Et pour être précis, il s'est terminé le soir du 10 juillet 1978 au festival "Rock d'ici" à l' Olympia... Bien sûr, en réalité, tout avait commencé bien plus tôt. Dix ans avant, les groupes psychédéliques américains de la côte Ouest amorçaient les bases d'une culture à part entière dont nous subissons l'influence encore aujourd'hui. Le punk ne s'est pas contenté d'être une musique sur trois accords et quelques épingles à nourrice sur un T-shirt déchiré et repeint à la main, il a été le laboratoire et le tremplin de graphistes, stylistes et artistes en tous genres... Mais lisez donc ça vous même dans ce livre. Une anecdote illustre bien cette courte époque un peu chaotique. Nous sommes en avril 1977, au premier festival punk du Palais des Glaces à Paris. Toute la faune rock parisienne est là, toutes générations confondues. On remarque cependant une chose : ce public est en noir et blanc : Ici on a découvert le punk anglais que récemment, et nos influences majeures sont le Velvet, les Stooges, les New York Dolls, etc. On cultive un look dandy décadent à base de chemises blanches, cravates fines, perfectos, pompes pointues, badges et jeans noirs ultra serrés... A l'extérieur, c'est donc un grouillement bicolore qui s'agite quand, soudain et tout à coup, dans un silence général stupéfait, quatre silhouettes en couleur fendent la foule ; cheveux jaunes ou rouges, chemises bariolées, blousons peints, c'est un vrai festival Mir Couleurs. Les Clash jettent un regard goguenard sur leur public français un peu terne puis entrent dans la salle. Silence. Tout le monde a pris une grosse claque dans sa tronche blafarde de p'tit punk fromage ! Epilogue : le lendemain soir au Gibus. Toute la scène punk parigote était là, et, miracle, on était passé à la couleur ! Tout le monde (nous y compris) s'était fabriqué/bricolé des fringues multicolores dans la journée, mettant à contribution fiancées, stylistes ou mamans plus douées que fiancées pas stylistes. Le vrai punk graphique avait enfin débarqué en Gaule et allait dérider un peu les rockeurs coincés de l'Hexagone... Merci !

 

 

« La vraie histoire des infirmières » de Philippe Duley – Ed. Chronique

INFIRMIERESL'histoire du métier d'infirmière est retracée depuis ses origines. De la réalité à la fiction, de l’adulation au fantasme, l'image que renvoient les infirmières dans la société est examinée notamment à travers la place accordée dans la littérature et au cinéma.

 

 

 

 

 

« La vie des français sous l’occupation » d’Henri Amouroux – Ed. Retrouvées

HENRI AMOUROUXLes Français ? Ils sont plus de quarante millions en juin 1940 lorsque les Allemands occupent la France. Et ce livre raconte leur vie quotidienne. Les difficultés à se procurer leur pain, leurs ruses, leurs expéditions et leurs batailles dans les campagnes nourricières. Les ersatz, le faux tabac, le faux café, le faux savon, les faux témoins, les divertissements d’une époque qui n’a pas été « noire » pour tout le monde, mais aussi les souffrances de femmes de prisonniers de guerre, le martyre de tous ceux que la Gestapo traquait et attaquait. Les nuits d’alerte, les lendemains de bombardements, le climat de ces villes dont les rafles, le couvre-feu dépeuplent les rues, l’écoute de la radio anglaise dans l’odeur des rutabagas, la vie des maquisards pour qui le combat n’est qu’une brève lumière dans la suite des jours ternes et dangereux. Très différent de tous les livres qui ont paru sur les années 1940-1944, La vie des Français sous l’Occupation éclaire d’un jour nouveau l’une des périodes les plus dramatiques et les plus controversées de l’histoire contemporaine

 

 

« Les de Gaulle, une famille française » de Christine Clerc – Ed. Retrouvées

DE GAULLEC’est une famille catholique, traditionnelle, au service de l’État ou de l’armée et sans goûts ni métiers tournés vers l’argent, c’est une famille nombreuse : faire des enfants est peut-être un plaisir, sûrement un devoir. À chaque génération, il y a quatre ou cinq frères et soeurs. C’est une famille qui n’est pas recomposée ni éclatée, au contraire, la nombreuse correspondance consultée par l’auteur montre combien ces gens sont soudés par des valeurs communes mais aussi par l’affection et l’entraide qui se pratique tout au long de l’année et jusqu’aux lointains cousins. Pour la première fois, les membres de la famille de Gaulle ont accepté de répondre à une journaliste. L’auteur a interrogé cinquante d’entre eux pendant deux ans pour nous offrir le portrait passionnant de cette famille pas comme les autres.

 

 

« Les cocottes : reines du Paris 1900 » par Catherine Guigon – Ed. Parigramme 

COCOTTES 1900Retour sur les demi-mondaines de la Belle Epoque à Paris, de Caroline Otero à Emilienne d'Alençon en passant par Mata Hari, Colette ou Cléo de Mérode à travers de nombreuses photographies, tableaux et affiches.

 

 

 

 

« Agatha Christie : La romance du crime » de François Rivière – Ed. de la Martinière

AGATHA CHRISTIEAvec ses 2,5 milliards de livres vendus dans le monde, Agatha Christie (1890-1976) est l'auteur le plus lu après Shakespeare. Et seule la Bible dépasse son oeuvre en nombre d'exemplaires vendus ! Romancière anglaise, adorée par le public français, qui la découvrit en 1927, elle a créé deux personnages mythiques du roman policier : Hercule Poirot et Miss Marple. Son oeuvre a été maintes fois adaptée au cinéma et à la télévision, rassemblant toujours de nombreux spectateurs. François Rivière dresse le portrait de cette femme secrète, pétrie de morale mais expert ès poison (elle connaît tous les secrets mortels des poisons) dont l'oeuvre est lue et relue par les petits et les grands.

 

 

« La romancière et l'archéologue : Mes aventures au Moyen-Orient » d’Agatha Christie et Max Edgar Lucien Mallowan – Ed. Petite bibliothèque Payot

ROMANCIERE ARCHEOLOGUEEn 1930, Agatha Christie, alors âgée de quarante ans et divorcée depuis peu, laisse provisoirement derrière elle sa chère Angleterre et une carrière littéraire déjà bien assise pour découvrir le site d'Our en Iraq. Elle a pour cicérone Max Mallowan, un archéologue de vingt-six ans qu'elle épouse quelques mois plus tard. Commence alors une vie de voyages à deux : cinq saisons de fouilles se succèdent jusqu'en 1939, qu'elle racontera plus tard avec nostalgie, certes, mais surtout avec un humour inoxydable et un art consommé de l'auto-dérision. Ses pérégrinations lui inspireront en outre trois de ses livres les plus célèbres : Le Crime de l'Orient-Express, Meurtre en Mésopotamie et Mort sur le Nil.

 

 

« Les secrets de Paris » de Christine Barrely – Ed. EPA

SECRETS DE PARISParis, ses monuments célèbres, ses enseignes prestigieuses, ses salles de spectacles et ses musées. Le Beau livre de Paris propose une promenade à travers les arrondissements de la ville pour découvrir les lieux incontournables et les secrets de la capitale. Illustré par de magnifiques chromos et des cartes postales anciennescolorisées, cet ouvrage contient aussi 30 documents originaux reproduits en fac-similés tels que des plans, menus de restaurants, tickets de métro, places de théâtre. Ce beau livre dévoile à chaque page un Paris intemporel et nostalgique

 

 

« La Mer à travers la carte postale ancienne » d’Olivier de Kersauson – Ed. HC

MER-KERSAUZON.jpgCe livre est né d'une rencontre. Après avoir échangé avec l'éditeur, j'ai reçu plusieurs centaines d'images ; ce que j'ai vu m'a surpris et enchanté. J'ai alors à tout prix voulu réaliser ce livre, car ces photographies sont trop de témoignages précieux, naïfs et généreux, pour être oubliées. Je suis fier que l'on puisse permettre aujourd'hui à tant de gens de partager, à leur tour, notre enchantement. Olivier de Kersauson

 

 


« Carnets de cuisine du Périgord à l'Elysée » de Danièle Mazet-Delpeuch – Ed. Bayard

CARNETS DE CUISINEDanièle Mazet-Delpeuch livre le récit simple, plein d’humour et de poésie, de son parcours qui l’a menée, d’une ferme sans eau d’un hameau du Périgord où elle a eu quatre enfants et a appris a cuisiner les recettes de sa grand-mère, jusqu’à sa rencontre avec François Mitterrand qui l’a choisie pour régner sur la cuisine privée de l’Élysée. Elle y raconte de nombreuses anecdotes sur les visites des chefs d’Etat, les relations houleuses avec les autres membres du personnel où les luttes de pouvoir se jouent aussi. Elle porte sur cette « cuisine » du pouvoir un regard amusé, qui ne se départit pas de sa bienveillance. Ce témoignage d’une vieille dame qui se nourrit du bonheur gustatif des autres touche par sa générosité, sa malice. Et l’on est éblouit par la poésie et la simplicité géniale de toutes les recettes qu’elle donne à lire et à réaliser au fil de son ouvrage.

 

 

 

Valérie Expert

 

« Keith Richards : L'album rock d'une vie » par Bill Milkowski – Ed. Gründ

KEITH RICHARDSRock star ultime et authentique guitar hero, la vie privée de Keith Richards est marquée par sa dépendance à la drogue, la décadence, voire la débauche. Il a été tour à tour emprisonné, hospitalisé et même à deux doigts de mourir à plusieurs reprises, c'est dire ! Et, malgré tout, il reste aujourd'hui le dernier survivant d'un rock'n'roll aujourd'hui révolu. Vous avez dit rock ? Keith est le rock

 

 


« Paris-Match : 1000 couvertures, de 1949 à nos jours » de Jean-Pierre Bouyxou – Ed. Glénat

MATCHLe rêve et la tragédie, la passion et le fracas, le glamour et la gloire ... Les couvertures de Paris Match sont l'âme du journal. Signées des plus grands photographes, elles racontent soixante-trois ans d'Histoire, sous toutes les facettes de l'émotion.

 

 

 

 

« Des amis & des hommes » d’Emmanuel Maubert et Gaëlle Placek – Ed. Prisma

AMIS-ET-HOMMES.jpgL'amitié se raconte toujours pour de vrai. Nikos Aliagas, Bruno Solo, Dave, Michel Drucker, Laurent Baffie, Philippe Candeloro, Bernard Le Coq, ouvrent pour la première fois leurs archives personnelles et donnent la parole à leurs amis, leur cercle intime. Ensemble, ils racontent l'amitié. Figures habituées des médias, ces sept fortes personnalités ont accepté de partager sans langue de bois les coulisses de leur parcours. Ces photos très privées, images de famille inédites et souvenirs de moments importants, dessinent pour chacun une image de l'amitié différente ou inattendue. Des témoignages de leurs amis, apportent un regard résolument nouveau sur ces noms et ces visages si familiers du grand public. Un livre qui renvoie chacun d'entre nous à sa conception de l'amitié...

 

 

« Télé génération 80 » de Gilbert Jouin – Ed. MA

TELE GENERATION 80Dans le domaine de la télévision, les années 80 ont été les plus riches, les plus inventives et les plus Libres. Cette décennie a affirmé et vu apparaître des personnalités et des émissions que personne n'a oubliées, et ce, dans tous les domaines. Dans cet ouvrage, retrouvez des photos d'époque et des interviews inédites de vos présentateurs préférés et de leurs émissions devenues cultes.

 

 


« Grande table, petite cuisine... ou Comment recevoir 6 à 10 personnes dans la joie et la bonne humeur, sans place ni idée » Stylisme et recettes de Trish Deseine – Ed. Marabout

TRISH DESEINEPour faire plaisir à un maximum de gens dans un minimum de place, on a besoin de plats dociles, souples, qui ne se plaignent pas de rester un peu hors du feu ou du réfrigérateur et qui peuvent être portés et servis directement à table. Des recettes avec peu d'étapes, nécessitant peu d'équipement encombrant. Des plats bienveillants et adaptables qui seront prêts lorsque vous le serez et non l'inverse. Ce sont ceux qui remplissent les pages de ce livre, et ils sont tous pour vous !

 

 

« J'aime New York : mon New York gourmand en 150 adresses » d’Alain Ducasse et Alex Vallis – Ed. Alain Ducasse

DUCASSE NYRécit gourmand et personnel du célèbre chef français profondément attaché par la ville de New York. Il révèle ses coups de coeur, ses envies gourmandes, ses meilleures adresses tout en racontant l'histoire de lieux chics ou typiques et ses rencontres avec des femmes ou des hommes de talent.

 

 


« Histoire des maisons closes : de 1850  à 1946 » de Caroline Andrieu – Ed. du Chêne

MAISONS CLOSESLes maisons closes, lieux intimes de désir et de fantasme détiennent encore aujourd'hui un pouvoir de fascination important. Des patronnes autoritaires, aux amants en mal d'amour, en passant par les tenues singulières des jeunes filles, elles évoquent un univers unique et le plus souvent envoûtant. La série « Maison close », diffusée en 2010 sur Canal + propose une plongée sans concession au cour du quotidien si particulier des maisons closes et du milieu de la prostitution de la fin du XIXe siècle. Ilustré de photos de la série et de documents d'archives, cet ouvrage raconte le fonctionnement des maisons closes en France des années 1850 jusqu'à leur fermeture en 1946

 

 

« Les pubs que vous ne verrez plus jamais »d’Annie Pastor & Hervé Desinge – Ed. Hugo Desinge

PUBSOn les croirait extraites du magazine Hara-­Kiri. Et pourtant, elles sont toutes authentiques, ce ne sont pas des parodies. Ce sont des réclames, des publicités, pour vendre du savon, des cigarettes, des voitures, des pulls… Que des produits grand public dont les budgets étaient gérés par de grandes agences et qui essayaient de coller à l’air du temps. Quelques fois surréalistes, très souvent machistes, parfois purement racistes, ces pubs expriment mieux que tout essai l’époque dans laquelle elles ont été imaginées.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article

commentaires

MORIAZ 11/12/2012 16:58

Aujourd hui mardi 11 decembre 2012.
Pas d editions speciales sur une catastrophe, pas d elections en France, ....
pourquoi une nouvelle fois, la rediffusion de l emission " les coups de coeur des libraires " , a été deprogrammée. Sur le site de l emission, il est indiqué que le mardi a 16h40 nous devons avoir
une rediffusion. Ce n est pas la premiere fois que cela arrive, si vous n etes pas sûr de l heure des rediffusions, ne les indiquez pas!!!!!!!! C est quand même un manque de respect du
telespectateur.Je suis désolé de passer pour le raleur de service, mal typiquement francais, mais on a l impression d une certaine arrogance de ce pseudo microcosme jounalistique parisien. C est
quand même deplorable que quelqu un , en l occurrence celui qui s occupe du site ou de la programmation, fasse mal son travail. Je finis par le fait que si vous pouviez remettre la rediffusion par
video comme deja realisée, cela serait tres bien. a l epoque la reponse a cette question etait de donner accés sur internet a l emission a des non-abonnés, n etait pas correct!!!! mais que fait on
des abonnés , comme moi, abonné canal + canal sat qui n avons plus accés a la video sous pretexte de nous "proteger"!!!! On tire toujours vers le bas , jamais vers le haut. Nous sommes penalisés au
profit d internautes qui ne sont pas abonnés. Lamentable
Merci de votre reponse.
Cordialement
R.MORIAZ

Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert 12/12/2012 14:03



Bonjour,


 


Je vous confirme que votre demande a bien été prise en compte. Nous regrettons également que la rediffusion du mardi soit souvent annulée.


L'émission n'est toujours pas disponible sur internet, cela nous est imposé par nos distributeurs. Mais nous travaillons à trouver une solution pour nos fidèles abonnés, comme vous-même.


Je vous remercie pour votre fidélité, et Joyeuses Fêtes.