Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 16:10

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Le complot Médicis » de Susana Fortes – Ed. Héloïse d'Ormesson

LE COMPLOT MEDICISFlorence, 1478. Laurent de Médicis réchappe à l’attentat qui le vise lui et sa famille, plongeant la ville dans un climat de stupeur et d’effroi. Florence, de nos jours. Ana Sotomayor, chercheuse en histoire de l’art, étudie les carnets de notes du peintre Pierpaolo Masoni, l’un des témoins du drame, et se passionne pour cette sombre affaire. Que s’est-il passé ce jour-là ? Qui était dans la confidence de cette trahison ? Et surtout, qui est le « troisième homme », fomentateur du complot contre les Médicis ? Ana est loin de se douter que ses recherches vont faire d’elle la cible d’une police parallèle et des hommes de main du Vatican. Enquête fascinante, Le Complot Médicis nous entraîne au cœur de la Renaissance italienne sur la piste de la conjuration des Pazzi.

 

« Florence » par Cristina Acidini et Stefano Zuffi – Ed. Vilo

Florence beau livreDotés d'un incorrigible sens critique et d'un goût prononcé pour la polémique, les Florentins se plaisent à déclarer, depuis l'époque de Dante, qu'ils regrettent le passé. En réalité, Florence a su s'affirmer à travers les siècles comme la ville qui a véritablement célébré la liberté créative de l'homme, l'invitant à prendre place dans le monde et dans l'histoire avec force et sérénité, lui permettant par là même d'en devenir un acteur responsable. À Florence, il apparaît comme une évidence que l'art est le moyen privilégié de mener le coeur et l'esprit à la rencontre d'horizons nouveaux. À l'ombre de la grande coupole de Brunelleschi, chaque pas est le gage d'une rencontre passionnante avec certains des chefs - d'oeuvre universels de l'architecture, de la sculpture et de la peinture, enserrés dans l'écrin verdoyant des collines et l'incomparable sérénité des alentours de l'Arno. Dans les pas de Cristina Acidini, guide exceptionnel et spécialiste passionnée qui, avec une lumineuse intelligence, dirige le Pôle Musées de la ville de Florence et son immense patrimoine artistique, cet ouvrage n'est pas seulement une invitation à découvrir l'histoire et les monuments de la ville de Florence ; c'est un véritable voyage qui nous emmène à la découverte des racines communes de notre humanité, de notre civilisation et de ce que nous appelons, universellement, la beauté.

 

« Romans de la nuit - Cette mort dont tu parlais ; C'est toi le venin ; Des yeux pour pleurer ; Le Monte-charge ; L'Homme de l'avenue ; La Pelouse ; Une seconde de toute beauté » de Frédéric Dard – Ed. Omnibus

FREDERIC DARD ROMAN DE LA NUITCe sont des hommes seuls, arrivés à un tournant de leur vie. Chacun va être entraîné, par amour ou compassion, dans une histoire qui le dépassera et qui prendra la forme d'un piège à la mécanique implacable, jusqu'à le broyer. En marge des aventures truculentes et débridées du commissaire San-Antonio, Frédéric Dard signa des suspenses psychologiques à l'atmosphère sombre, inquiétante, que lui-même appelait ses "Romans de la nuit". Cette anthologie regroupe les titres les plus représentatifs de cette oeuvre originale qui montre, si besoin en était, l'immense écrivain que fut Frédéric Dard.

 

« La Madeleine Proust, une vie - Quand j'étais petite (1925-1939) » de Lola Sémonin – Ed. Pygmalion

MADELEINE PROUSTJe suis née au printemps. Les pieds devant. Ce qui a fait dire à l'Adèle, la sage-femme : - Cette gamine, elle ira loin ! C'est vrai. Plus tard, dès que je me suis mariée, je ne suis pas restée à Derrière-les-Gras. J'ai monté plus haut, à la ferme de Sur-le-Mont. Je l'enviais, cette ferme. Parce que le soir, au couchant, quand l'ombre s'abattait sur nous, elle était encore toute dorée de soleil. Je n'avais pas 8 ans, pourtant je disais à la moman : - Quand je s'rai grande, j'habiterai là-haut ! Elle me rembarrait : - Au lieu d'rêver, va plutôt chercher des patates à la cave ! Les rêves, c'est pas fait pour nous ! C'est pour les riches !

 

« Paris couche-toi là ! - Le guide qui donne envie de... découvrir la capitale des plaisirs » de Camille Emmanuelle – Ed. Parigramme

PARIS COUCHE-TOI LALa "ville des plaisirs" est-elle à la hauteur de sa réputation ? Pour répondre à cette question, Camille Emmanuelle, bloc-notes et stylo en main, a arpenté la capitale, de ses enclaves romantiques aux lieux les plus chauds. Toujours avec la même implication, toujours avec la même distance, qui lui donne une liberté de ton rafraîchissante. Loin des discours convenus, souvent masculins, Camille Emmanuelle raconte sans fard et avec humour ce qu'elle voit et les impressions mêlées - enthousiastes ou plus réservées... que lui laissent ses visites. C'est bien volontiers que nous la suivons dans ses pérégrinations, découvrant le musée très privé de la Mondaine, admirant les collections de galeries et librairies spécialisées, nous perchant sur les talons vertigineux d'un chausseur pas comme les autres, hésitant devant des rayonnages de flacons aphrodisiaques, sautant le pas d'un cours d'effeuillage ou de pole-dance, nous aventurant dans le dernier cinéma porno de Paris, réservant des chambres d'hôtel en après-midi, nous noyant dans la vapeur des saunas, nous harnachant pour une soirée SM, goûtant au paradis ou à l'enfer dans les clubs libertins...

 

 

 

Jean Paul Collet

Libraire – La Boucherie - Paris 

 

« Literary life (scènes de la vie littéraire) de Posy Simmonds – Ed. Denoël  

literary life"Ces chroniques ont paru chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Gardian Review, supplément littéraire du célèbre quotidien britannique. Ma seule consigne était que tout devait tourner autour de la vie des lettres. Je travaillais en flux tendu recherche d'une idée le lundi, fol espoir de l'avoir trouvée le mardi, et le mercredi, jour de remise, frénésie de travail matinal, en robe de chambre parmi les miettes de toast. Puis à 11 h 50, course jusqu'aux bureaux du journal, au bout de la rue (mais pas en robe de chambre) pour livrer ma planche. Le reste du mercredi était en général consacré à un lunch bien mérité".

 

« Ce qui est arrivé aux Kempinski » d’Agnès Desarthe – Ed. de l’Olivier

Ce qui est arrivé aux Kempinski« Mon âme, dit-elle. Mon âme, que vaut-elle ? Mon âme est une liste de courses. Mon âme est une déclaration d’impôts, un bulletin de notes au bas duquel ne figurent pas d’encouragements. Mon âme est le mode d’emploi du lave-vaisselle remplacé depuis huit ans, un bordereau de la poste datant de trois mois (le paquet est reparti, mais où, et que contenait-il ? Une rivière de diamants, sans doute). Mon âme est pleine de ? Bonjour, madame ?, Au revoir, madame ?, elle est salie par les corvées, corrompue par la fatigue de jours sans héroïsme, sans passion, sans péril. » Qui parle ainsi ? Une femme à qui le diable a proposé un pacte. Mais le diable ferait bien de se méfier.

 

« Prague fatale » de Philip Kerr – Ed. Du Masque

prague fataleBerlin, 1942. Bernie Gunther, capitaine dans le service du renseignement SS, est de retour du front de l'Est. Il découvre une ville changée, mais pour le pire. Entre le black-out, le rationnement, et un meurtrier qui effraie la population, tout concourt à rendre la vie misérable et effrayante. Affecté au département des homicides, Bernie enquête sur le meurtre d'un ouvrier de chemin de fer néerlandais. Un soir, il surprend un homme violentant une femme dans la rue. Qui est-elle ? Bernie prend des risques démesurés en emmenant cette inconnue à Prague, où le général Reinhard Heydrich l'a invité en personne pour fêter sa nomination au poste de Reichsprotektor de Bohême-Moravie.

 

« Le livre-Tapis du corps humain » de Bruno Gibert – Ed. Actes Sud Junior

le livre tapis du corps humainJouer, créer et comprendre ! Une grande feuille recto/verso de 1m x 1,50m que l'on déplie et qu'on déploie par terre ! Avec des crayons, des feutres et de la peinture, on réalise seul, à deux ou à trois, les nombreuses activités proposées par les artistes. Lorsqu'on a fini, on peut l'afficher comme un poster ! Que l'on ait des fourmis dans les jambes ou un poil dans la main, que l'on ait les cheveux courts ou longs, que l'on soit fille ou garçon, que l'on aime ou pas les tatouages, on découvrira dans ce livre-tapis toutes sortes de manières d'évoquer et de représenter le corps humain !

 

« Ni cru ni cuit – Histoire et civilisation de l’aliment fermenté » de Marie-Claire Frédéric – Ed. Alma Editeur

ni cru ni cuit"Nous sommes les descendants de ces hommes et femmes qui ont survécu à tous les aléas, depuis des millénaires, grâce à leurs fromages, leurs poissons saumurés et leurs saloirs remplis de viandes et de chou fermenté. Nous sommes humains parce que nous cuisons nos aliments, certes, mais aussi, et surtout, parce que, depuis encore plus longtemps, nous les faisons fermenter. L'aliment fermenté n'est pas un aliment comme les autres : la fermentation apporte à l'alimentation une sorte de verticalité qui nous conduit dans un autre domaine : la nourriture ne sert plus seulement à sustenter le corps, mais elle acquiert un sens, elle entre dans la dimension des relations humaines, de la mémoire individuelle et collective, de l'histoire, de l'identité des groupes sociaux, voire du sacré. Entre le cru et le cuit, le fermenté a accompagné les humains depuis le début de leur existence, et il est probable qu'il ne s'éteindra pas tant que l'humanité habitera cette terre".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article

commentaires

lekiosque.ma 26/06/2014 12:27

J'ai lis : « La Madeleine Proust, une vie - Quand j'étais petite (1925-1939) » de Lola Sémonin – Ed. Pygmalion et je trouve que c'est très beau livre.Lola a réussi de nous ramener dans son monde à
travers son livre.