Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 16:10

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Dans la maison de l'autre » de Rhidian Brook – Ed. Fleuve Noir

BROOK DANS LA MAISONHambourg, 1946. Après la défaite des forces de l'Axe, le pays est en ruines et la nation brisée. Lewis Morgan, colonel de l'armée britannique est chargé de superviser les opérations de reconstruction de ce territoire dévasté et de " dénazification " de la population. Ses supérieurs réquisitionnent à son intention une belle demeure sur les bords de l'Elbe, où son épouse, Rachaël, et son fils Edmund vont bientôt le rejoindre. Refusant de mettre les propriétaires allemands - un veuf et sa fille traumatisée - à la porte de chez eux, Lewis insiste pour que les deux familles partagent la maison. Dans cette ambiance oppressante, inimitiés et hostilités vont laisser place à un sentiment plus fort encore : la passion…

 

« Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit » de Jean d'Ormesson – Ed. Robert Laffont

JEAN DORMESSONCe livre se décline en trois parties et chacune correspond à une question ou à un constat que tout esprit un peu affuté pose. Un roman de société : « Tout passe ». Nous vivons une époque de transition, les livres, la famille, les mœurs, les frontières, les monnaies jusqu'à la religion... Et « Tout se sait » puisque, par la Toile, chacun est immédiatement informé du sort de tous... Un roman d'amour : « Rien ne change ». Un écrivain cherche sa voie et il ne s'en sort que par l'amour d'une femme, Marie. Il se donne à elle qui le rend à lui-même. L'amour est plus important que la littérature et que tout le reste. Le roman de société s'est changé en roman d'amour, qui lui-même va se changer en roman de l'univers. Un roman de l'univers : « Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré. " Au grand-père - désormais classique - de l'auteur, à Pama le bouddhiste, à Marie, s'ajoute Dieu comme un des principaux personnages du livre. Car comment peut-on parler d'autre chose que de Dieu ? Suit une petite histoire de l'humanité par ceux qui l'ont pensée et faite : les philosophes et les scientifiques. Un combat s'est engagé entre Dieu et la science.

 

« Les anges meurent de nos blessures » de Yasmina Khadra – Ed. Julliard

YASMINA KHADRAIl avait pour lui une candeur déconcertante et un direct du gauche foudroyant. Il connut la misère et la gloire, mais seul l'amour des femmes parvint à combler sa soif d'absolu. De l'ascension à la chute, le destin hors du commun d'un jeune prodige adulé par les foules, poussé au crime par un malentendu. Il se faisait appeler Turambo, du nom de son village qu'un glissement de terrain avait rayé de la carte. Il était né dans l'Algérie coloniale des années 20, et son destin était écrit d'avance : il serait misérable. Mais il était beau, vigoureux, ardent et doté d'un trait de caractère assez rare : la candeur. Cette fraîcheur lui attirait des sympathies immédiates et, grâce à ce don, il put franchir les portes du monde des Français, interdit aux Arabes. Car il possédait de plus une force surprenante dans le poing gauche, capable d'allonger d'un coup ceux qui se trouvaient sur son passage. C'est ainsi qu'il attira l'attention des professionnels de la boxe. Ses succès sur le ring lui apportèrent gloire et argent. Mais comme tous les cours purs, il détestait la violence et rêvait d'amour. Dans sa culture, une femme heureuse était une épouse fidèle, féconde et dévouée. Il nourrit d'abord une passion secrète pour sa cousine Nora, la première femme de sa vie. La deuxième, Aïda, une prostituée, l'initia aux plaisirs de la chair. La troisième, Louise, était la fille de l'homme d'affaires qui comptait l'emmener jusqu'au titre de champion de France de sa catégorie. Puis surgit Irène. Femme libre, indépendante et fière. Elle lui apprit que la vraie passion ne pouvait s'épanouir que dans la confiance absolue et le respect mutuel.

 

 

Lydie Zannini

Librairie du Théâtre – Bourg-en-Bresse

 

« La servante du Seigneur » de Jean-Louis Fournier – Ed. Stock

JEAN-LOUIS FOURNIERMa fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle… Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même. Elle veut être sainte. Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.

 

 

 

« Le tennis est un sport romantique » d’Arnaud Friedmann – Ed. JC Lattès

ARNAUD FRIEDMANNJuin 1984, finale de Roland-Garros. Quand le petit Julien, devant le poste de télévision, affiche sa préférence pour Lendl, sa mère lui révèle qu'il est le fils de son adversaire, John McEnroe. Il a cinq ans et grandit dans l'ombre de cette paternité mythique, au rythme des victoires des héros du tennis qu'il rêve de supplanter un jour. Mais à l'évidence, il n'a pas hérité des gènes du champion, et s'enlise aux barbecues-parties du club de tennis de Besançon.  Réélection de Mitterrand, chute des Ceausescu, premiers émois amoureux. Les années 1980-1990 passent sur fond de Boys Boys Boys de Sabrina, et avec elles passent les rêves de l'enfance. Sommes-nous toujours les fils de nos pères ?  Un roman d'initiation très contemporain, tendre et doucement cynique, servi par des personnages écrits à la volée.

 

« L'invention de nos vies » de  Karine Tuil – Ed. Grasset

KARINE TUILQu'est-ce qui fait courir Sam Tahar ? L'argent, le luxe, un beau mariage avec la fille d'un homme puissant, les succès féminins, la reconnaissance du barreau new-yorkais où cet avocat redouté exerce, le plaisir de courir les plateaux de télévision, il a tout. Alors que veut-il de plus ? Oublier peut-être que sa réussite repose sur une imposture. Car pour trouver sa place sociale, il a pillé la vie de son ex-meilleur ami, Samuel Baron, écrivain raté, fils d'intellectuels juifs, et qui sombre lentement dans une banlieue sous tension, n'ayant pour seul lot de consolation que Nina, "au corps hypersexué", mannequin pour de grandes enseignes populaires. Ce trio était ami, il y a vingt ans. Ils se retrouvent et tout explose. Leurs vies, vraies et fausses, au terme d'un suspense qui tient tout le livre. Nina prostitue sa beauté en croyant aimer à nouveau. Mais l'avocat est rattrapé par son passé. Il tombe le masque de sa propre création : Sam se nomme en réalité Samir, fils d'immigrés, enfant des cités. Samuel le looser inverse la donne. "Avec le mensonge, on peut aller très loin mais on ne peut pas en revenir", énonce un proverbe yiddish...

 

 

Valérie Expert

 

« La librairie de la pomme verte… Et autres lieux merveilleux » par le Collectif Ecrivains – Ed. Les arènes

LIBRAIRIE POMME VERTELa première grande librairie de ma vie n’était même pas vraiment une librairie. Alvord and Smith était située dans la partie nord de Main Street, à Gloversville, dans l’État de New York, et, si ma mémoire est bonne, elle se définissait comme une papeterie. Je n’ai pas souvenir qu’il y avait l’air conditionné, mais il faisait toujours sombre et frais à l’intérieur, même par les plus accablantes journées d’été. En plus d’une sélection de livres très restreinte, le magasin vendait des ramettes de papier, des agendas, des revues et tout un choix de stylos plume et de stylos à bille haut de gamme, ainsi que des fournitures de dessin et de peinture : des pinceaux, des règles, des compas, des règles à calcul, des carnets de croquis, des toiles et des tubes de gouache…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article

commentaires

ANDREOLI 05/09/2013 16:56

encore une fois : pas vu à l'antenne ce jeudi. combien de fois j'ai raté votre émission
car pas programmée ou déprogrammée. Surtout pas d'annonce !!! décevant très décevant. ce jeudi vous avez répétez et répétez les journaux tous les quarts d'heures : je ne vois pas pourquoi à 16H10
ll n'y a pas eu les coups de coeurs.

Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert 06/09/2013 12:54



Bonjour Monsieur,


 


Hier jeudi, nous avons dû "casser la grille" en raison du sommet du G20 et plus particulièrement pour la réunion des chefs d'Etat sur conflit syrien. Nous n'avons donc pas pu diffuser les Coups
de coeur des libraires.


Je suis consciente que cet impondérable est relativement régulier mais nous sommes soumis à l'actualité.


 


Je suis désolée que cela puisse vous décevoir et vous remercie néanmoins de votre fidélité.


 


Johanna pour Valérie