Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 15:47

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Martin de La Brochette » de Thierry des Ouches – Ed. Daphnis et Chloé

MARTIN DE LA BROCHETTEGrassouillet, affublé d'un anti-don pour les études, Martin de La Brochette est l'antithèse et le mal-aimé de sa très versaillaise famille BCBG. Mais celui qu'"affectueusement" les siens surnomment "p'tit boudin", aidé d'un appétit hors norme pour la vie, n'a qu'une idée en tête : exercer, accompagné de sa femme rondelette qu'il aime plus que tout, la profession, inconcevable dans son milieu, qui l'attire depuis toujours. Réussira-t-il à réaliser son rêve d'enfant ? Un roman plein d'originalité qui met en scène avec beaucoup d'humour, et à travers une description enlevée de tous les milieux sociaux, la difficulté d'être en permanence en décalage.

 

« Le petit pot des filles » de Dawn Sirett – Ed. Langue au chat

POT DES FILLESMaintenant, tu es une grande fille, tu n'as plus besoin de porter une couche. Tu peux aller sur le petit pot, Tu verras, c'est un jeu d'enfant Voici un petit livre très chouette, avec un joli petit pot en guise de couverture, un texte très amusant, de délicieuses photos, pour aider les petites filles à passer en douceur des couches aux petites culottes. C'est chouette de grandir !

POT DES GARCONS« Le petit pot des garçons »

Maintenant, tu es un grand garçon, tu n'as plus besoin de porter une couche. Tu peux aller sur le petit pot. Tu verras, c'est un jeu d'enfant !

 

 


« La liberté de blâmer - 40 ans de critique littéraire » de Renaud Matignon–Ed. Bartillat

RENAUD MATIGNONPendant près de trente ans les lecteurs de Renaud Matignon (1935-1998) ont guetté ses articles du Figaro littéraire, cette chronique narquoise qui était le fruit d'émerveillements nommés Marcel Aymé ou Antoine Blondin, et de ses agacements : Marguerite Duras ou Paolo Coelho. Ses « jeudis » étaient des rendez-vous attendus par ses lecteurs fidèles. Que savions-nous de ce critique littéraire si discret dont l'œil goguenard et pertinent nous intimidait ? Qu'il avait été l'élève de Julien Gracq au lycée Claude Bernard, l'éditeur d'Henri Michaux, le critique d'Arts et du Figaro littéraire. Renaud Matignon n'a jamais écrit de livre. Il n'aimait pas écrire, mais il écrivait à merveille. De A comme Abellio à Y comme Yourcenar, Renaud Matignon aura épelé l'alphabet de la littérature avec une liberté qui n'appartenait qu'à lui. Nourri de lectures innombrables, il a dessiné une histoire de la littérature avec ses grandes admirations : Flaubert, Valéry ou son ami Jean-René Huguenin.

 

« Heinrich Himmler - D'après sa correspondance avec sa femme, 1927-1945 » de Katrin Himmler – Ed. Plon

HEINRICH HIMMLERLongtemps on a cru que les lettres de Heinrich Himmler à sa femme Marga, ainsi que d'autres documents appartenant au Reichsführer SS, étaient définitivement perdues. Mais 60 ans après son suicide et la fin de la Seconde Guerre mondiale, les lettres ont été retrouvées à Tel Aviv, en Israël. Complément parfait de celles de Marga, conservées aux archives fédérales de Coblence, elles constituent une plongée inédite dans la vie privée de l'une des figures les plus importantes du régime nazi. On ne dispose d'une telle quantité de documents personnels pour aucun autre chef nazi. Il était jusque-là admis que depuis sa nomination au poste de Reichsführer SS, Himmler s'était "fondu" dans l'organisation, mais ses lettres dépeignent une tout autre image de celui qui fut l'un des plus grands criminel du XXe siècle : un homme qui oscille entre banalité et vanité, entre distance et attention pour sa famille, et qui cherche à se construire une sphère privée harmonieuse tout en organisant quotidiennement la persécution et l'extermination de masse des populations considérées comme non-aryennes et des opposants au régime. Ces lettres, totalement inédites et publiés pour la première fois, confirment qu'Himmler était bien le grand ordonnateur de la Solution finale et révèlent sa proximité avec Hitler dès les années 1920

 

 

Rosa Tandjaoui

Libraire – 108 Librairie – Paris

 

« Dix yuans un kilo de concombres » de Celia Levi – Ed. Tristram

CELIA LEVIShanghai aujourd'hui. Des laissés-pour-compte du "miracle économique chinois" tentent de survivre dans leurs logements insalubres, en attendant d'être expulsés par les promoteurs. Parmi eux, Xiao Fei, un homme épris de savoir et de tradition vivant dans la nostalgie de la grandeur passée de sa famille. Des Chinois lettrés qui avaient déjà tout perdu, une première fois, au moment de la Révolution Culturelle. Stoïque en apparence, mais chaque jour plus humilié par la situation des siens, Xiao Fei se réfugie dans des rêveries plus vaines les unes que les autres. Se remettre à la calligraphie. Devenir l'un de ces "dissidents" dont raffolent les médias occidentaux. Connaître l'amour avec leur jeune cousine américaine, une fille d'expatriés revenue à Shanghai pour y apprendre le chinois. Pendant ce temps, la destruction fait rage autour d'eux. Leur misère s'accroît. Bientôt la solidarité entre voisins et parents ne suffira plus. Tout cède.

 

« Relation fortuite » de Charles Chadwick – Ed. Jacqueline Chambon

CHARLES CHADWICKUn ancien condamné pour meurtre et une femme que sa laideur a isolée des autres se rencontrent par hasard dans un bus. Stan, qui sort de prison, travaille en usine et, en dehors de quelques menus larcins, se tient à carreau. Quant à Elise, c'est à peine si elle existe. Sa mère lui dit que c'est la beauté intérieure qui compte, mais elle sait que ce ne sont que des mots. Les gens ne supportent pas sa vue. Elle les révulse. Peu à peu, ces deux marginaux se rapprochent et leur relation prend un tour pour le moins inattendu.

 

« Notre quelque part » de Nii Ayikwei Parkes – Ed. Zulma

NOTRE QUELQUE PARTC’est Yao Poku, vieux chasseur à l’ironie décapante et grand amateur de vin de palme, qui nous parle. Un jour récent, une jeune femme rien moins que discrète, de passage au village, aperçoit un magnifique oiseau à tête bleue et le poursuit jusque dans la case d’un certain Kofi Atta. Ce qu’elle y découvre entraîne l’arrivée tonitruante de la police criminelle d’Accra, et bientôt celle de Kayo Odamtten, jeune médecin légiste tout juste rentré d’Angleterre. Renouant avec ses racines, ce quelque part longtemps refoulé, Kayo se met peu à peu à l’écoute de Yao Poku et de ses légendes étrangement éclairantes… Porté à merveille par une traduction qui mêle français classique et langue populaire d’Afrique de l’Ouest, ce roman époustouflant nous laisse pantelants, heureux de la traversée d’un monde si singulier.

 

« Le festin de John Saturnal » de Lawrence Norfolk – Ed. Grasset

LAURENCE NORFOLKSusan et John, accusés de sorcellerie, doivent se réfugier dans les bois. La mère va alors léguer à son fils un savoir, contenu dans le Livre, dont il promet de perpétuer la mémoire après sa mort. Bientôt orphelin, John est capturé et envoyé au manoir de Buckland. Là-bas, il est affecté aux cuisines sous l'aile d'un chef tout-puissant qui travaillait jadis avec sa mère. Le jeune apprenti parfait ses techniques et, grâce aux secrets du Livre, fait revivre toutes sortes de plats, devenant un chef hors-pair. Bientôt, la guerre civile éclate. Les soldats fanatiques qui défendent les idéaux puritains d'Oliver Cromwell saccagent le pays, lui permettant de vaincre les royalistes et d'instaurer une longue dictature qui plonge la société anglaise de la seconde moitié du XVIIe siècle dans la misère. Des années plus tard, John parvient à retourner à Buckland qui porte encore les marques des ravages de la guerre. Lady Lucretia, l'héritière du manoir, tente de refonder son domaine et est forcée d'épouser un aristocrate arrogant, alors qu'elle aime John, obligé de partir à nouveau. Dix ans plus tard, le mari de Lucretia est mort et John peut revenir au château où il organise des banquets dont la renommée se répandra à travers le monde redorant le blason de Buckland. Est-ce la fin de la malédiction qui pesait sur les destinées de John et Lucretia ?

 

 

Valérie Expert

 

« Prout prout ! » - Collectif – Ed.  Usborne

PROUT-PROUT.gifLes renards en font... Les lapins en font... Même Papa Ours en fait ! Les jeunes lecteurs ne résisteront pas au plaisir d'entendre tous les bruits... A mourir de rire de ce livre hilarant !

 

 

 

 


Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:10

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Prout prout ! » - Collectif – Ed.  Usborne

PROUT PROUTLes renards en font... Les lapins en font... Même Papa Ours en fait ! Les jeunes lecteurs ne résisteront pas au plaisir d'entendre tous les bruits... A mourir de rire de ce livre hilarant !

 

« Caca et Pipi » d’Alex Sanders et Pierrick Bisinski – Ed. L’Ecole des Loisirs

CACA ET PIPIL’histoire commence mal pour Caca qui est le héros de l’histoire ! Mais ça se finit bien grâce à une rencontre… évidente.

 

 

 

« La poudre à prout du Professeur Séraphin » de Jo Nesbo – Ed. Bayard Jeunesse

POUDRE A PROUTDepuis que sa meilleure amie a déménagé, Lise s'ennuie dans son quartier. Mais pas pour longtemps, car arrive bientôt un drôle de voisin qui a son âge : le minuscule Bulle. Il a les cheveux rouges, il joue de la trompette et il ne raconte que des sornettes. Quand Bulle et Lise rencontrent le Pr Séraphin, un savant fou qui a inventé une poudre à prout formidable, ils deviennent tout de suite ses assistants. Que vont-ils pouvoir faire de cette invention géniale ? Plein de choses, pour le plus grand bonheur des enfants ! Sauf que Jojo et Gégé Morue, les horribles jumeaux de la rue du Canon, ont aussi leur petite idée sur la question : cette poudre à prout, ils la veulent et, pour l'avoir, ils sont prêts à tout ! De la drôlerie, juste ce qu'il faut de prouts, tendresse et de suspense : voici la formule originale du premier roman pour la jeunesse de Jo Nesbe. Attention, le feu d'artifice ne fait que commencer !

 

« 3 minutes 33 secondes » d’Esi Edugyan – Ed. Liana Levi

3 MINUTES 33 SECONDESUn disque de 3 minutes 33 secondes, c'est tout ce qu'il reste de ce temps-là. De ce Paris occupé où trois jazzmen planqués pour échapper aux nazis tentaient malgré tout d'enregistrer un morceau. Sid, Chip, et Hiero, deux Noirs de Baltimore et un métis allemand, unis le temps d'un enregistrement frondeur, au nez et à la barbe de l'ennemi. Avant, c'est à Berlin qu'ils jouaient, quand l'Amérique marquait le tempo des folles nuits européennes. Avant que Goebbels n'interdise cette « musique nègre » et qu'eux trouvent refuge en France et rencontrent le grand Armstrong. Mais, parfois, il ne faut guère plus de trois minutes pour qu'un destin bascule. Un regard enjôleur, une ligne de basse qui dérape, des papiers qui n'arrivent pas. Alors restent les souvenirs, ces moments hors du temps qui font le sel de la vie.

 

“Jazz - Body and Soul” de Bob Willoughby – Ed. Milan

JAZZCôte ouest années 1950, au temps de la jeunesse, de l'exubérance et du renouveau. Rien n'exprime mieux cet état d'esprit que la musique émanant de la scène jazz californienne. Avant d'être connu comme le grand photographe des stars de Hollywood, Bob Willoughby fut l'auteur d'une impressionnante série de portraits de musiciens des années 1950, une époque charnière dans l'histoire du jazz. Lorsqu'il travaillait la nuit dans son garage transformé en chambre noire, la radio hurlant en fond sonore, Willoughby écoutait tous les grands noms de cet âge d'or du jazz. S'il entendait une émission live enregistrée dans une salle à proximité, il laissait tomber le travail en cours et se précipitait sur les lieux du concert avec son appareil photo, prêt à mitrailler. Willoughby tenait le jazz en très haute estime, que ce soit pour ses aspects techniques ou sa capacité d'enflammer les salles pendant les concerts. Il percevait d'une façon remarquable la personnalité de chaque artiste, et il savait la faire ressortir même lorsque l'éclairage des studios d'enregistrement ou des concerts était peu propice.

 

« Dark nights » de Denis Jeambar – Ed. Calmann-Lévy

DARK NIGHTS« Quelque chose qui devait s'appeler la jeunesse s'était brisé en lui et il ne parvenait pas à recoller les morceaux de cette porcelaine intime. » Denis Jeambar revient à la fiction avec ce recueil de 29 « nouvelles nocturnes » (nuit réelle ou figurée), dont l'atmosphère tantôt désenchantée, tantôt glaçante, flirtant parfois avec le fantastique, ne cesse de nous surprendre. La quête d'éternité et la certitude qu'elle n'existe pas, la recherche d'absolu, la fuite du temps, la duplicité, la cruauté comme la bonté, la nostalgie du temps des possibles, le délabrement de l'âme ou du corps sont au cœur de ces Dark Nights qui saisissent le lecteur et qui, par un étrange effet miroir, le conduisent à l'introspection. Dark Nights convoque des personnages dont le regard sur le monde change, se déforme, et qui ont une chose en commun : quelque chose en eux, d'une manière ou d'une autre, s'est brisé. Une diva, un boxeur à gueule d'ange, un clown blanc, un homme qui choisit de devenir un tueur au sang froid, un collectionneur malchanceux, un commissaire assassin, un voyeur littéraire, un écrivain anachronique, une belle cubaine, etc. Autant de destins qui se dévoilent en quelques pages, ou plus. Le recueil d'un idéaliste désenchanté, d'un jeune homme devenu mûr, traversé par une fêlure qui affleure à chaque page. Pour autant, ces Darks Nights ne sont pas tristes, juste douces-amères, parfois jusqu'au grincement, au craquement, à la détonation.

 

« Delirium – Autoportrait » de Philippe Druillet – Ed. Les Arènes

DELIRIUMMon père était chef de la Milice dans le Gers. Ma mère et "lui étaient des fascistes convaincus. En août 1944 - j'avais deux mois à peine -, ils se sont enfuis, bébé en bandoulière, d'abord à Sigmaringen, puis en Espagne. La voilà mon histoire. La voilà ma famille. La voilà ma jeunesse. Depuis trop longtemps, je vis avec les fantômes d'un passé qui me révulse. Aujourd'hui, j'ai décidé de tout envoyer valser et de ne plus rien cacher". Philippe Druillet a attendu soixante-dix ans pour faire face à son histoire et délivrer ses Mémoires hurlantes. Enfant, pour fuir son milieu familial, il s'inventait des mondes futuristes. Il est le génial créateur de la série de BD de science-fiction Lone Sloane. Delirium raconte cette famille qui le hante, la jeunesse et les amours d'un artiste sous les toits de Paris, les temps héroïques de la BD et de Pilote, sous le patronage fidèle de René Goscinny. Un récit biographique écrit à l'eau-forte, dans lequel on découvre une personnalité exceptionnelle, généreuse et sans concession.

 

 

Valérie Expert

 

 

« Emma à Paris » de Claire Frossard – Ed. Belin Jeunesse

EMMA A PARISAprès sa périlleuse traversée de l’Atlantique sur le bateau d’Old Joe, Emma arrive enfin à Paris ! Avant toute chose, elle décide de croquer dans un croissant doré à point. Une fois rassasiée, la voici prête à se lancer à la recherche de sa cousine Amélie Moineau. Mais atteindre le 125 rue des Abbesses n’est pas si simple pour cette petite Américaine fraîchement débarquée… Des bords de la Seine aux grands boulevards, des bouquinistes au jardin du Palais-Royal, des petits bistrots au métro, nous suivons Emma pas à pas à la découverte d’un Paris enchanté… jusqu’à la retrouver en jongleuse et cracheuse de feu sur la place des Vosges ! Mais le clou du spectacle aura bien sûr lieu au pied de la tour Eiffel, où Emma nous donne rendez-vous… Une fois encore la magie opère ! Après une visite trépidante de New York, Emma nous offre une merveilleuse balade au cœur de Paris.

 

« Chut ! On a un plan » de Chris Haughton – Ed. Thierry Magnier

CHUT ON A UN PLANDans une forêt sombre, quatre chasseurs armés de filets de papillon à la poursuite
d’un bel oiseau… Le plus petit voudrait bien faire ami ami, mais chut !… les autres,
pour l’attraper, ont un plan.

 

 

 

 

« Femmes des quartiers, une sage-femme raconte » de G. Kalman – Ed. du Toucan / L’artilleur

SAGE-FEMMEA l’hôpital et dans les centres sociaux, Geneviève Kalman a surtout croisé des femmes seules, presque toutes arrivées récemment en France, ainsi que des jeunes filles habitant les cités du nord de la ville, où leur vie affective est bien souvent impossible ou douloureuse. Ce livre court est construit sous la forme d’une succession de scènes vécues, tragiques, cocasses ou inattendues. Elle brosse un portrait ultra-réaliste des si nombreuses femmes fragilisées qui vivent à nos côtés et dont on ne réalise pas les souffrances. Des femmes qui méritent qu’on les écoute, des femmes courageuses.

 

« Enfants perdus - Enquête à la brigade des mineurs » de Claire Berest – Ed. Plein Jour

ENFANTS PERDUSClaire Berest a suivi pendant des mois le travail des policiers de la brigade des mineurs de Paris. En immersion, à travers de longs entretiens, elle est partie à la découverte de leur métier, de cette mission unique qui fait d’eux les témoins privilégiés de la vie des adolescents d’aujourd’hui, de ce qu’ils subissent et font subir. Une évidence s’est imposée à elle en écoutant leurs histoires : de plus en plus de jeunes sont, toujours plus tôt, emportés dans une dérive où la violence tient lieu de lien social, où la pornographie remplace la sexualité, balayant au passage tous les acquis du féminisme. À ces enfants perdus, rien ne semble plus permettre de se construire, de se projeter dans l’avenir. Pour comprendre ce phénomène, elle a poursuivi son enquête auprès de magistrats, d’enseignants, d’un homme politique, d’un pédopsychiatre. À tous elle a posé la même question : qu’est-il en train de se passer dans la jeunesse française ? Les réponses pourront effrayer. Mais on ne pourra plus dire, après avoir lu Claire Berest, qu’on ne savait pas.

 

     « L'instant précis où les destins s'entremêlent » d’Angélique Barberat – Ed. Michel Lafon

ANGELIQUE BARBERATUne tache rouge sur l'oreiller, juste sous les cheveux de sa maman, morte sous les coups de son mari. Voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans... Pour survivre, Kyle se jette à cour perdu dans la musique, que sa mère aimait tant. Vingt ans après, devenu leader d'un groupe de rock, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur. Coryn, elle, a grandi dans une banlieue sans charme. À dix-sept ans, elle tombe dans les bras de Jack Brannigan, qui fou amoureux l'épouse, mais, jaloux et violent, l'enferme dans une prison dorée, « Parce que tu m'appartiens... » Comment ces deux êtres que tout semble séparer auraient-ils la moindre chance de s'aimer ? Pourtant, à l'instant précis où les destins s'entremêlent, chacun d'eux sait que sa vie ne sera plus jamais la même.

 

« Le tour du monde de l'emploi - Tome 1, 30 pays d'Europe » – Ed. SW Télémaque

TROUVER UN STAGE...Le tour du monde de l'emploi 30 Pays européens Comment trouver un stage ou un emploi en Europe ' Quels pays offrent les meilleures opportunités ' Quels secteurs recrutent vraiment ? Quels sont les pièges à éviter ' Auprès de quels organismes trouver l'information et le contact utile ' ? Des informations factuelles, recueillies localement et vérifiées par le réseau de l'Union des Chambres de commerce et d'industrie française à l'étranger (www.uccife.org). Un état des lieux précis des réalités et des mythes du marché du travail hors de France

 

« Les Mots ont un sexe? Pourquoi < marmotte > n'est pas le féminin de < marmot >, et autres curiosités » de Marina Yaguello – Ed. Points

LES MOTS ONT UN SEXELa langue est-elle machiste ? Pourquoi certains noms comme orateur ou syndic sont-ils privés de féminin ? Faut-il modifier le genre des mots par attachement à l’égalité des sexes ? C’est à toutes ces questions et bien d’autres que Marina Yaguello répond, de façon érudite mais jamais pédante, fidèle à son credo selon lequel la linguistique n’est pas qu’une affaire de spécialistes..

 

 

« Ciel mon moujik !. Et si vous parliez russe sans le savoir ? » de Sylvain Tesson – Ed. Points

TESSON MOUJIKL'auteur, grand voyageur à travers l'Asie centrale et amoureux de la langue russe, a découvert au cours de ses pérégrinations que la langue russe est truffée de mots qu'un Français peut identifier facilement. Il a ainsi réalisé ce dys-lexique français-russe. Avec des commentaires expliquant l'origine des mots.

 


 

 

Dans la Collection Audiolib…

MANDELA AUDIOLIB« Un long chemin vers la liberté » de Nelson Mandela, lu par Féodor Atkine

Nelson Mandela commence la rédaction de ses souvenirs en 1974 au pénitencier de Robben Island et les achève après sa libération, en 1990, à l’issue de vingt-sept années de détention. Né et élevé dans la famille royale des Thembus, Mandela gagne Johannesburg où il ouvre le premier cabinet d’avocats noirs. Il devient un des leaders de l’ANC (Congrès national africain). Dès lors, à travers la clandestinité, la lutte armée, la prison, sa vie se confond avec son combat pour la liberté, faisant de lui l’homme clef pour sortir l’Afrique du Sud de l’impasse où l’ont enfermée quarante ans d’apartheid. Un document majeur sur un des grands bouleversements politiques de la fin du XXe siècle, et un homme d’exception, Prix Nobel de la paix.

 

LETTRE A HELGA AUDIOLIB« La lettre à Helga » de Bergsveinn Birgisson, lu par Rufus

Au seuil de sa fin de vie, Bjarni – fermier islandais – décide de rompre le silence et d’écrire une longue lettre à son grand amour perdu, Helga, sa belle voisine. Il y raconte l’existence qui s’est écoulée, de l’après-guerre à nos jours, les temps qui changent, la solitude glacée, mais surtout livre le secret d’une âme simple et le regret qui la torture : n’avoir pas su rompre avec son mode de vie immémorial en fuyant avec elle à Reykjavík. Bouleversante, brûlante et souvent drôle, cette Lettre à Helga est aussi prétexte à l’évocation d’un monde révolu : celui d’une vie paysanne traditionnelle islandaise qu’anime une âme pétrie de lectures bibliques et de légendes, entre mer et glace. Un roman épistolaire rafraîchissant et grave à la fois.

 

KHALED HOSSEINI AUDIOLIB« Ainsi résonne l'écho infini des montagnes » de Khaled Hosseini

Ce troisième roman de Khaled Hosseini raconte comment Abdullah, dix ans, indéfectiblement lié à sa petite soeur Pari, voit brusquement se rompre le lien qui les unit. Cet événement, choix terrible, pèsera sur toutes leurs vies. D’un village afghan en 1950 à Kaboul, en passant par Paris et le San Francisco des années 80, une quête bouleversante de l’âme soeur. Tour à tour déchirant, émouvant, provocant, un roman-fl euve sur l’amour, la mort, le sacrifice, le pardon, la rédemption, sur ces choix qui nous façonnent et dont l’écho continue de résonner dans nos vies.

 

GILLES LEGARDINIER AUDIOLIB« Demain j'arrête ! » de Gilles Legardinier, lu par Ingrid Donnadieu 

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Au début, c'est à cause de son nom rigolo que Julie s'est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu'il semble cacher... Parce qu'elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants... Un succès surprise porté par plus de 600 000 lecteurs enthousiastes. Une interprétation pleine d’émotion, qui laisse filtrer ses « morceaux de soi » que l’on nomme intériorité. Bénéfique et joyeuse.

 

STEPHEN KING AUDIOLIB« Docteur Sleep » de Stephen King, lu par Julien Chatelet 

Depuis Shining, le petit Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi… Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu’aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs…

 

 

 
Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Les fidélités » de Diane Brasseur – Ed. Allary

LES FIDELITESQuelques heures avant de partir fêter Noël en famille, le narrateur s’isole dans une pièce de sa maison et s’oblige à ne pas en sortir avant d’avoir repris sa vie en main. Depuis quelques mois, ce père de famille de 54 ans partage sa vie entre sa femme et sa fille à Marseille et sa maîtresse à Paris. Cette double vie ne lui ressemble pas. Il doit choisir.
Doit-il quitter sa femme et refaire sa vie avec la jeune Alix comme tant d’hommes de son âge le font ? Ou doit-il mettre un terme à cette relation pour préserver sa femme et sa fille, cette vie de famille qu’il aime tant ? Enfermé dans cette pièce, il fait défiler les derniers mois : sa rencontre avec Alix, le sentiment d’une jeunesse retrouvée, ses premiers mensonges, sa culpabilité grandissante – l’installation dans une relation adultère. Beaucoup d’hommes se satisfont d’une double vie, mais pas lui : il aime sa femme, il aime Alix, mais pas l’infidélité.

 

Stéphane Hoffmann

HOFFMANN AUTO TAMPONNEUSES« Les autos tamponneuses » – Ed. LGF/Livre de Poche

Lorsque Pierre veut prendre sa retraite pour passer le reste de sa vie auprès de sa femme dans leur belle maison du golfe du Morbihan, Hélène ne l'accepte pas. Elle ne tient pas à découvrir un vieux mari en l'homme qu'elle aime depuis toujours. Une nouvelle vie commence. Tout est à réinventer. L'auteur de Château Bougon (prix Nimier 1991), poursuit avec brio la plus pessimiste et la plus gaie des œuvres romanesques, en observateur toujours inattendu, féroce et bienveillant, de nos mœurs contemporaines.

HOFFMANN GARCONS TREMBLENT« Des garçons qui tremblent » – Ed. Albin Michel

Sans amour, les hommes ne sont que des petits garçons qui tremblent. Pour ne pas passer à côté de cette passion qui les enchante et les renforce, Jérôme et Camille, les jeunes héros des Filles qui dansent, ont décidé de lui consacrer leur vie. Mais l'amour est difficile. Il a ses exigences, ses rudesses. À Nantes, après l'été, les amoureux se voient souvent, s'évitent, s'adorent, se craignent, trichent sur leurs sentiments. Tout à leur passion, ils n'ont pas conscience de la machination qui se prépare contre eux.

HOFFMANN MECHANT PRINCE« Le méchant prince et autres histoires sans morales » - Ed.  Albin Michel

Trois contes, entre la fable voltairienne et l'opérette, où sur le mode de la satire et de la fantaisie, mais féroce au second degré, l'auteur s'en prend aux ridicules les plus futiles et les plus criants de notre monde médiatisé. Le prince Riourik, héritier du royaume de Transmontanie, étouffé par ses devoirs dynastiques, tombe amoureux d'une servante d'auberge de montagne et l'épouse " par ambition " décidé à regagner la liberté et le bonheur.
C'est " La truite bleue ". En Italie du nord, Gennaro Scapuletti, playboy national, crooner adoré et star du calcio, devient prêtre par dépit amoureux, subjugue les foules par ses sermons mondains et se fait élire pape grâce aux femmes sous le nom de Pie XIII. C'est " L'ascension du padre Pio ". Le troisième personnage est dieu lui-même qui a enfin trouvé le moyen de faire le bonheur des hommes et d'en finir avec les trois causes de leur malheur : l'ambition, le sexe et l'angoisse de la mort.

 

« Prédatrice » d’Alissa Nutting – Ed. Sonatine

"PREDATRICE Ce livre est une course sauvage : sexy, rapide et terrifiante, le contrepoint parfait à Lolita. En comparaison, Humbert Humbert est soumis et docile. Personne ne devra savoir à quel point vous avez aimé ce livre ! " David Vann Céleste Price, 26 ans, est professeur dans un lycée de la banlieue de Tampa, Floride. Elle est mariée au beau Ford, un policier issu d'une famille aisée. Tous deux ont un charme fou, ils forment, à tous les égards, le couple parfait.
Voilà pour les apparences. La réalité est beaucoup plus sordide. Céleste est en effet depuis très longtemps tourmentée par son goût particulier pour les adolescents. Dévorée par une passion de plus en plus incontrôlable, elle décide un jour de passer à l'acte et de séduire un de ses élèves. Sans se douter qu'elle entre ainsi dans un engrenage infernal aux conséquences terribles. Avec ce portrait à la première personne d'une femme qui entend rester libre de ses désirs, même les plus pervers, l'auteur prend le lecteur au piège entre l'empathie naturelle qu'il éprouve pour la narratrice et les actes irrépressibles de celle-ci.

 

 

Xavier de Marchis

Libraire – Contretemps – Paris

 

« Marie-Olympe de Gouges - 1748-1793, des droits de la femme à la guillotine » d’Olivier Blanc – Ed. Tallandier

OLYMPE DE GOUGESFemme de lettres, pamphlétaire opiniâtre et humaniste, féministe avant l'heure et auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791) - son texte le plus célèbre -, Olympe de Gouges (1748-1793) fût de tous les combats : abolition de l'esclavage, justice sociale, droit au divorce, rejet de la peine de mort, égalité hommes-femmes. Des combats qu'elle mena avec passion et acharnement jusqu'à ce qu'elle fût guillotinée, victime de la Terreur, en 1793, juste après Marie-Antoinette. Figure méconnue de la Révolution française, Olympe de Gouges sera, pendant deux siècles, négligée et incomprise, le plus souvent vilipendée et caricaturée : Restif de La Bretonne la considère comme une courtisane et la classe dans sa liste des prostituées de Paris ; pour Jules Michelet, c'est une hystérique atteinte de paranoïa. Il était donc temps de redécouvrir le destin transgressif de cette femme engagée, belle figure humaniste de la fin du XVIIIe siècle, qui paya de sa vie sa volonté de réforme et ses écrits politiques.

 

« Après la chute » d’Olivier Rey – Ed. Pierre-Guillaume de Roux

Après la chute - Olivier Rey« Eh bien quoi, le Moyen Âge ? C’était une époque concrète. Pour manger on ne réchauffait pas de barquettes aux micro-ondes, pour faire la guerre on n’envoyait pas de missile téléguidé… Un homme qui passait sur son cheval pouvait être érotique. Aujourd’hui, un homme qui passe dans son monospace n’a rien d’érotique. Les voitures, les bureaux, les ordinateurs, les immeubles et les pavillons, les voyages en avion, les vacances-club : rien de tout cela n’est érotique. Divorce radical entre la vie moderne et l’érotisme. C’est Alix, jeune doctorante en histoire médiévale, qui constate. Plus caustique qu’une Bridget Jones, seule, face au monde saturé de chiffres, de ratios et de performances en tous genres. Ce n’est plus l’homme idéal qu’elle recherche, à travers des expériences érotiques plus décevantes les unes que les autres, mais celui qui lui ferait reprendre contact avec le réel.

 

« Donna Tartt, coffret 2 volumes : Le maître des illusions ; Le petit copain » - Ed. Pocket

DONA TARTT - MAITRE ILLUSIONSCe coffret regroupe deux ouvrages de Donna Tartt :

« Le maître des illusions »

Fuyant la station-service paternelle, bourse en poche, Richard doit son entrée à l'université de Hampden, dans le Vermont, à son opportunisme bien plus qu'à son talent. Prêt à tout pour arriver haut, et vite, le voilà introduit dans la classe du professeur Julian, vouée à l'étude des Anciens, grecs et latins. La petite communauté vit en vase clos, avec deux mots d'ordre : discipline et secret. Très vite, Richard devine sous le vernis des apparences une tache indélébile, du rouge le plus sombre. Tout ici n'est que vice, secret, trahison, manipulation....

« Le petit copain »

Le Petit Copain explore l'univers du crime et du châtiment.. Dans une petite ville du Mississippi, Harriet Cleve Dufresnes grandit dans l'ombre de son frère. Quand elle était encore bébé, celui-ci a été retrouvé mort, pendu à un arbre du jardin. Son meurtrier n'a jamais été identifié. Harriet, farouchement déterminée, d'une précocité remarquable pour ses douze ans et imprégnée de la littérature d'aventures de Stevenson, Kipling et Conan Doyle, décide un été de trouver l'assassin et d'exercer sa vengeance. Son unique allié dans cette quête, son copain Hely, lui est totalement dévoué. Mais ce qu'ils découvrent est bien éloigné de leurs jeux d'enfants : c'est un monde obscur d'adultes, chargé de menaces, où rôdent, hors de l'intimité familiale, des prédicateurs illuminés, des criminels, des trafiquants de drogue... 

 

« La trilogie de Lewis » de  Peter May - Ed. Babel noir…

PETER MAY - ILE CHASSEURS OISEAUX« L'île des chasseurs d'oiseaux »

Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas retourné depuis dix-huit ans. Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d’Edimbourg vient d’y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n’est autre qu’Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse.

PETER MAY - HOMME DE LEWIS« L'Homme de Lewis »

En rupture de ban avec son passé, Fin Macleod retourne sur son île natale de Lewis. La mort tragique de son jeune fils a pulvérisé son mariage. Impuissant et résigné, il a quitté la police. La lande balayée par les vents, la fureur de l’océan qui s’abat sur le rivage, les voix gaéliques des ancêtres qui s’élèvent en un chant tribal : il pense pouvoir retrouver ici un sens à sa vie. Mais à peine Fin est-il arrivé qu’on découvre le cadavre d’un jeune homme, miraculeusement préservé par la tourbière.

PETER MAY - BRACONNIER DU LAC PERDU« Le Braconnier du lac perdu »

Depuis qu'il a quitté la police, Fin Macleod vit sur son île natale des Hébrides, à l'ouest de l'Ecosse. Engagé pour pourchasser les braconniers qui pillent les eaux sauvages des domaines de pêche, il se trouve confronté à Whistler, son ami de jeunesse qui vit désormais comme un vagabond, privé de la garde de sa fille unique. Alors qu'ils viennent de traverser ensemble une nuit d'orage, ils découvrent l'épave d'un avion abritée depuis dix-sept ans par un lac.

 


Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 16:10

 

AFFICHE BD ANGOULEMESpéciale BD… à l’occasion du Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême (30 janvier - 2 février).

 

 

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Punk Rock Jésus » de Sean Murphy – Ed. Urban Comics Editions

PUNK ROCK JESUSDans un futur proche, la maison de production OPHIS tient le sujet de son prochain programme de télé-réalité : filmer la vie de Jésus Christ. Recréé génétiquement à partir des traces ADN du suaire de Turin, le clone du Messie grandit sous le regard avide des caméras et d'une Amérique subjuguée par ce qu'elle pense être la troisième Venue du Christ. Quelques années plus tard, l'expérience tourne court lorsque l'adolescent entre en révolte totale contre le système et devient le prophète d'une autre Amérique. Punk Rock Jesus est la nouvelle création de Sean Murphy (Joe, l'aventure intérieure). Fruit de sa réflexion sur l'Amérique et sa culture, ce récit d'anticipation jette un éclairage sans concession sur l'influence des médias et les dangers des fanatismes religieux de tous bords. Radical et documenté, le propos est néanmoins tempéré par l'intelligence de son auteur et sa volonté de questionner le lecteur sur ses propres croyances. Dessinateur au trait précis et détaillé, Sean Murphy développe en quelques centaines de pages un nouveau monde parfaitement crédible, tout en déconstruisant le notre, pièce par pièce

 

« Psycho investigateur » de Benoît Dahan - Ed. Physalis

PSYCHO INVESTIGATEURQuand il manque des pièces au puzzle d'une enquête policière, il existe un étrange analyste qui possède la mystérieuse capacité de les retrouver. Examinant les témoins les plus improbables, Simon Radius pénètre la nébuleuse de leurs souvenirs enfouis... Mais le psycho-investigateur autoproclamé pourra-t-il compléter son propre puzzle, le plus impensable de tous ?

 

 

 

« Demba Diop - La force des rochers » de Tempoe – Ed. Physalis

DEMBA DIOPEn cette année 1916, dans un coin perdu de l'immensité sénégalaise, Demba et son frère Sékou surveillent les quelques têtes de bétail qui permettent à toute la famille de subsister. Demba a 25 ans, il est respecté pour son courage, sa droiture et sa grande force qui l'a bien souvent permis d'aider son prochain. Malgré des conditions de vie précaires, la vie est douce pour ces jeunes sénégalais. Et pourtant quelques mois plus tard, on retrouvera les deux frères englués dans la glaise des tranchées de Verdun. Traumatisés par le froid, terrorisés par les combats, ils essaieront de donner le meilleur d'eux-mêmes pour honorer leur peuple. L'un deux recevra une médaille quelques années plus tard. Une médaille bien amère au regard de ce qu'il aura du faire et subir pour s'en sortir…

 

« Tyler cross » de Fabien Nury – Ed. Dargaud

TYLER CROSSAnnées 1950. Tyler Cross vient de braquer 17 kilos d’héroïne pure appartenant à la Mafia. Il a 20 dollars en poche, un fusil à pompe, un Colt à la ceinture, et il est à pied, seul, au fin fond du Texas. Direction Black Rock, un bled paumé sous la coupe d’un magnat du pétrole et de ses fils. Le moins qu’on puisse dire, c'est que les péquenauds de Black Rock se souviendront de son passage en ville ! Le nouvel album de Nury et Brüno est un polar teigneux, aussi froid et venimeux qu’un crotale.

 

« Azimut » Tome 1 & 2 de Wilfrid Lupano – Ed. Vents d'Ouest

AZIMUT TOME 1AZIMUT TOME 2Après avoir échappé au jugement d'Irénée le Magnanime, la belle Manie Ganza et sa troupe de saugres atterrissent sur le triste royaume volant du baron Chagrin. Ce dernier, personnage mythique s'il en est, aurait réussi à vaincre la vieillesse... mais à quel prix ? De leur côté, le professeur Aristide Breloquinte et l'équipage de son navire-laboratoire Le Laps, continuent d'étudier la question épineuse du temps qui passe, et semblent avoir leur petite idée quant à la récente disparition du pôle Nord...

 

« Ma révérence » de Wilfrid Lupano – Ed. Delcourt

MA REVERENCEVincent, trentenaire un poil dépressif, estime que la société lui doit bien quelques dommages et intérêts, au titre de préjudice moral. Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, il s’improvise braqueur de fourgon blindé. Son plan est malin, sa cause est noble, et l’amour est au bout du braco. Mais en choisissant pour complice le déconcertant Gaby Rocket, Vincent n’a-t-il pas vu trop grand ?

 


« Seediq Bale les guerriers de l'arc en ciel » de Row-Long Chiu – Ed. Akata

SEEDIQ BALEBroyés par l'extension destructrice du monde moderne et ses valeurs matérialistes et marchandes, les peuples premiers sont les derniers liens qui nous rattachent aux plus anciennes traditions de l'Humanité : quand notre nature d'Etre Humain et la Nature se confondaient et s'harmonisaient encore. Kayapo, Awa, Apache, Hopi, Zuni, Maori, Hmong, Seediq... Sur tous les continents, nos ancêtres, nos grands-pères et grands-mères, disparaissent. Les anciens qui parlaient avec la Terre et le Ciel sont en train de mourir tout comme notre planète maintenant. Taiwan 1930, le peuple Seediq est humilié et spolié en permanence par l'occupant japonais depuis plusieurs décennies. Ressources naturelles pillées, interdiction de continuer à pratiquer et vivre ses traditions... Un vent de révolte gronde chez le peuple Seediq ! Les jeunes guerriers s'impatientent quand enfin, Rudo Mouna donne l'ordre de la révolte

 

« Tib et Tatoum - Tome 1 & 2 » de Grimaldi – Ed. Glénat

TIB ET TATOUMTib est un petit garçon qui vit au sein d'un clan, pendant la préhistoire. Il est affublé d'une tache de naissance sur le visage, alors tous les enfants se moquent de lui. Heureusement, il a trouvé le copain idéal : un dinosaure tout rouge, Tatoum. Jusqu’à présent, les autres pensaient qu’il s’agissait d’un ami imaginaire, au grand désespoir de Tib. Mais maintenant que tout le monde sait enfin qu’il dit la vérité, est-ce vraiment une bonne chose ? Et si ses parents décidaient de les séparer, pour la sécurité de Tib ? Voici le deuxième volume des aventures touchantes et rigolotes de ce duo tendre et malicieux

 

« Vampirine la ballerine » d’Anne Marie Pace – Ed. Albin Michel Jeunesse

VAMPIRINEPlié, relevé et arabesque ! Il ne suffit pas d'enfiler un tutu pour devenir une gracieuse danseuse. Mais avec des canines pointues et une cape de chauve-souris, l'exercice se révèle encore plus difficile ! C'est sans compter la ténacité de Vampirine, prête à tout pour devenir ballerine.

 

 

 

RATATINER LES MONSTRES« Comment ratatiner les monstres ? » de Catherine Leblanc – Ed. P'tit Glénat

Il y a beaucoup de sortes de monstres : les gros, les petits, ceux qui bavent, ceux qui piquent ou ceux qui grognent... Mais ils sont tous bien moins forts qu'ils n'en ont l'air !

 

 

 

 

RATATINER LES SORCIERES« Comment ratatiner les sorcières ? » de Roland Garrigue – Ed. P'tit Glénat

Elles ont les doigts crochus, le dos bossu, de grands habits noirs et un chapeau pointu... Les sorcières, rusées et mal intentionnées, ont toujours fait fureur et suscité la peur ! Heureusement, grâce à ce livre truffé d'astuces imparables, tu posséderas désormais les formules secrètes pour prendre les sorcières à leur propre jeu ! Abracadabra, ouste

 

 

« L'Année des volcans » de François-Guillaume Lorrain – Ed. Flammarion

ANNEE VOLCANSRome, 1949. L'une des plus scandaleuses histoires d'amour du cinéma voit le jour, la liaison entre Roberto Rossellini et Ingrid Bergman. Une passion qui déclenche une étrange guerre cinématographique: alors que Rossellini filme Ingrid Bergman dans Stromboli, au même moment, sur l'île d'à côté, Anna Magnani, la maîtresse trahie de Rossellini, réplique en tournant Vulcano sous la direction de Dieterle: deux scénarios voisins, deux tournages chaotiques, deux actrices face à face.

 

“Blue Gene” de Joey Goebel – Ed. 10/18

JOEY GOEBELTatouages et nuque longue, Blue Gene, gentil loser sous Prozac englué à Bashford, Kentucky, est la honte des Mapother, magnats du tabac et conservateurs intégristes. Jusqu'au jour où son frère brigue le Congrès : à Blue Gene, fervent patriote et fan de catch, de charmer les masses populaires. Evidemment, rien ne se passe comme prévu... Farce familiale cruelle, cette comédie politique hilare offre une satire au vitriol de l'Amérique blanche. Tordu et jouissif

 


« Du côté de Canaan » de Sebastian Barry – Ed. Folio

SEBASTIAN BARRYObligée autrefois de fuir l'Irlande et les siens avec son fiancé pour de mystérieuses raisons, Lilly Bere, à quatre-vingt-neuf ans, revit le chemin parcouru depuis son arrivée dans le Nouveau Monde - le 'côté de Canaan' - au rythme des hommes de sa vie. D'une traversée clandestine à leur installation précaire à Chicago, le jeune couple n'aspire qu'à une vie normale. Mais c'est sans compter avec la menace sourde qui pèse sur eux, et qui va pousser Lilly, désormais seule au monde, à s'enfuir à Cleveland. Devenue employée de maison grâce à son amie Cassie, elle y est témoin des injustices et du racisme de la société américaine. Quand elle rencontre le séduisant et énigmatique Joe, elle croit enfin toucher le bonheur du doigt - jusqu'à une explosion pendant laquelle Joe disparaît. Ce n'est là qu'un des nombreux mystères de la vie de Lilly, racontée comme un thriller, et imprégnée d'une infinie douceur.

 

« L'affaire des poisons - Crimes et sorcellerie au temps du Roi-Soleil » de Jean-Christian Petitfils – Ed. Tempus

AFFAIRE DES POISONSEn 1679, à l'apogée du règne de Louis XIV, éclate l'une des plus vastes affaires criminelles de tous les temps : l'affaire des Poisons, aux ramifications gigantesques, dans laquelle se trouvent mêlées des centaines de personnes, dont les plus grands noms de la cour de France, notamment la favorite Mme de Montespan. De l'officine des alchimistes au repaire des sorcières, des marchands de philtres d'amour aux fabricants de poisons, en passant par le cabinet du magistrat instructeur, La Reynie, c'est l'enquête policière complète sur l'une des plus ténébreuses énigmes de l'Histoire qui est ici offerte au lecteur.

 

 

Valérie Expert

 

« Histoires d'orgasmes » de Valérie Grumelin-Halimi – Ed. Balland

HISTOIRES-ORGASMES-copie-1.jpgDe nos jours, les médias déversent des vies intimes sans aucune retenue, véhiculant une image débridée d’une sexualité comme étant le seul modèle possible. Nos jugements sur nous-mêmes se font plus sévères. Cette culpabilité nous tyrannise et devient notre plus grand bourreau, elle nous empêche même parfois de jouir. Cette course à la performance conduit les hommes comme les femmes, dans leurs relations hétérosexuelles ou homosexuelles, à entrer dans un rapport de forces avec leur partenaire qui, au bout d’un certain temps de vie commune, se transforme en reproches et en rancœur. Comment passer de la femme soumise accomplissant son devoir conjugal, à la femme libérée qui revendique son droit à la jouissance, sans être castratrice, manipulée ou abusée ? Et dans le cas de l’homme, comment oser affirmer clairement son « non, je n’ai pas envie de faire l’amour ce soir, je suis fatigué, stressé” sans se sentir diminué et dévalorisé dans sa sexualité masculine ?

 

« Côté cœur, côté sexe - l'ABC du bonheur à 2 » de Sylvain Mimoun – Ed. Albin Michel 

COTE-COEUR-COTE-SEXE.gifQui d'entre nous ne rêve du grand amour ? Qui ne rêve de le préserver ? Qui ne rêve de gloires secrètes au lit ? Amour, alcool, baisers, bonheur, chagrin, complexe, coup de foudre, couple, culpabilité, cybersexe, échangisme, égoïsme, fantasme, Freud, frustration, guerre des sexes, homosexualité, inconscient, jalousie, libido, norme, orgasme, panne, plaisir, positions, préservatif, pudeur, rêves érotiques, séduction, timidité, zones érogènes... Tous ces mots (et la réalité qu'ils décrivent) ont un point commun : des ressorts intimes et psychologiques qui vont s'exprimer au quotidien dans la relation amoureuse ou au cours du rapport sexuel. La partie émergée n'est rien en comparaison de la partie inconsciente. Cet ABC à lire dans le désordre répond à toutes les questions que chacun peut avoir à se poser, tant sur le plan médical et sexuel, que sur le plan psychologique

 

« Hercule est une chochotte » de Pamela Duncan Edwards – Ed. Milan

HERCULE-EST-UNE-CHOCHOTTE.gifPauvre Hercule ! Il a bien trop de soucis pour jouer avec ses amis. Avec une écharde dans les coussinets, il doit filer chez le véto sans traîner. Oh la la la la, une écharde ! Peut-on imaginer pire malheur que celui-là ?

 

 

 

 

 

« Ma première histoire de France » de Robert Pince – Ed. Milan

MA-PREMIERE-HISTOIRE-DE-FRANCE.gifUn tout premier rendez-vous avec l’histoire de France, pour découvrir les moments forts et leur chronologie. A partir de 5 ans.

 

 

 

 

 

 

« Bonbek, la revue pour enfants qui rend jaloux les parents »

BONBECK.JPGUne revue pour parler aux enfants autrement. Des histoires (une BD, une petite, une grande), des jeux (jeu de dés, poupées à habiller, jeu des 7 erreurs…), des ateliers créatifs (dessin, coloriage, cuisine, choré, masques…). Pour lire, rire, jouer, cuisiner, danser, rêver, inventer, créer…en famille.

 

 

 

« C'est le métier qui rentre » de Sylvie Testud – Ed. Fayard

SYLVIE-TESTUD.gifSybille croit aux histoires qui finissent bien. Elle a beau savoir de quelle manière est morte Jeanne d'Arc, quand elle regarde un des films qui lui ont été consacrés, Sybille ne peut s'empêcher d'espérer qu'un pompier vienne la tirer d'affaire. Alors comment imaginer que la réalisation de son propre long-métrage va virer au film catastrophe ? Toute à sa passion, l'apprentie cinéaste refuse de se laisser abattre par les problèmes qui s'accumulent. Producteurs qui écrivent les scénarios, actrices qui entrent en résistance, agents hystériques, financiers qui ne financent pas : tout va s'arranger, elle n'en démord pas. Son enthousiasme aveugle lui donne des ailes. Celles du pigeon que l'on plume ou celles du dindon de la farce ?

 

« Les fidélités » de Diane Brasseur – Ed. Allary

LES-FIDELITES.gifQuelques heures avant de partir fêter Noël en famille, le narrateur s’isole dans une pièce de sa maison et s’oblige à ne pas en sortir avant d’avoir repris sa vie en main. Depuis quelques mois, ce père de famille de 54 ans partage sa vie entre sa femme et sa fille à Marseille et sa maîtresse à Paris. Cette double vie ne lui ressemble pas. Il doit choisir.
Doit-il quitter sa femme et refaire sa vie avec la jeune Alix comme tant d’hommes de son âge le font ? Ou doit-il mettre un terme à cette relation pour préserver sa femme et sa fille, cette vie de famille qu’il aime tant ? Enfermé dans cette pièce, il fait défiler les derniers mois : sa rencontre avec Alix, le sentiment d’une jeunesse retrouvée, ses premiers mensonges, sa culpabilité grandissante – l’installation dans une relation adultère. Beaucoup d’hommes se satisfont d’une double vie, mais pas lui : il aime sa femme, il aime Alix, mais pas l’infidélité.

 

« Le testament Néfertiti » de Xavier Milan – Ed. City Editions

TESTAMENT-NEFERTITI.gifConservatrice au département des Antiquités égyptiennes du Louvre, Claire Delorme hérite d'une lointaine tante. Dans son testament, celle-ci incite la jeune femme à résoudre une énigme : un étrange message gravé sur une statuette de la mythique reine Néfertiti. Dans une Egypte bouleversée par le "printemps arabe", Claire et son mari vont devoir affronter de puissants ennemis ne reculant devant rien pour les empêcher de découvrir le dernier secret de Néfertiti. Du Caire à Louxor et Assouan, en passant par les monastères coptes et la Syrie, Claire et Guillaume deviennent les cibles d'une secte perpétuant le culte d'Aton, de pilleurs de tombes et de fondamentalistes musulmans. Le danger est partout : la vérité sur l'un des grands mystères archéologiques a forcément un prix

 

« Macao men » de Gabriel Guillet – Ed. Daphnis et Chloé

MACAO-MEN.gifHercule Tambour et Eliot Sherman ont le poker dans le sang. Joueurs professionnels, ils ont pour eux la jeunesse, l'argent facile, les filles, le pouvoir et le sentiment que le monde leur appartient. Alors quand un joueur un peu fou aborde Hercule dans un casino du sud de la France pour lui parler de la partie du siècle, les deux amis ne se posent pas de question. Quelques semaines plus tard, ils sont à Macao, ville-phare du vice asiatique, où se font et se défont de colossales fortunes. Mais la Chine a ses propres codes et la déchéance y est aussi rapide que le succès. Jusqu'où seront-ils prêts à parier ? Et si toute cette aventure n'était que le fruit d'une manipulation psychologique complexe dont les enjeux vont bien au-delà de quelques billets ? À travers le tableau acide d'une jeunesse aussi brillante que décadente, un voyage surprenant dans les entrailles du jeu et de l'Asie.

 


Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 16:36

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« C'est le métier qui rentre » de Sylvie Testud – Ed. Fayard

SYLVIE TESTUDSybille croit aux histoires qui finissent bien. Elle a beau savoir de quelle manière est morte Jeanne d'Arc, quand elle regarde un des films qui lui ont été consacrés, Sybille ne peut s'empêcher d'espérer qu'un pompier vienne la tirer d'affaire. Alors comment imaginer que la réalisation de son propre long-métrage va virer au film catastrophe ? Toute à sa passion, l'apprentie cinéaste refuse de se laisser abattre par les problèmes qui s'accumulent.
Producteurs qui écrivent les scénarios, actrices qui entrent en résistance, agents hystériques, financiers qui ne financent pas : tout va s'arranger, elle n'en démord pas. Son enthousiasme aveugle lui donne des ailes. Celles du pigeon que l'on plume ou celles du dindon de la farce ?

 

« Rien de personnel » d’Agathe Colombier Hochberg – Ed. Fleuve Noir

HOCHBERG RIEN DE PERSONNELÀ 40 ans, Elsa est une historienne et biographe réputée. Quand elle propose à son éditeur d’écrire la vie de Véra Miller, une comédienne qui a marqué plusieurs générations, celui-ci trouve l’idée excellente quoique relativement étonnante de la part d’une universitaire habituée à écrire sur des personnalités mortes depuis des siècles. Mais ce qu’il ne sait pas, ce que personne ne sait, c’est que Vera Miller n’est pas n’importe qui pour Elsa. C’est sa mère. Qui ne l’a pas élevée, qu’elle n’a vue qu’une fois par an jusqu’à sa dixième année et dont elle n’a eu de nouvelles régulières qu’à travers la presse et les magazines…

 

« Seul dans Berlin » de Hans Fallada – Ed. Denoël  

SEUL DANS BERLINMai 1940, Berlin fête la campagne de France. La ferveur nazie est au plus haut. Derrière la façade triomphale du Reich se cache un monde de misère et de terreur. Seul dans Berlin raconte le quotidien d'un immeuble modeste de la rue Jablonski. Persécuteurs et persécutés y cohabitent. C'est Frau Rosenthal, Juive, dénoncée et pillée par ses voisins. C'est Baldur Persicke, jeune recrue des SS qui terrorise sa famille. Ce sont les Quangel, désespérés d'avoir perdu leur fils au front, qui inondent la ville de tracts contre Hitler et déjouent la Gestapo avant de connaître une terrifiante descente aux enfers. Aucun roman n'a jamais décrit d'aussi près les conditions réelles de survie des citoyens allemands, juifs ou non, sous le IIIe Reich, avec un tel réalisme et une telle sincérité.

 

« 1940, et si la France avait continué la guerre... - Essai d'alternative historique » de Jacques Sapir – Ed. Tallandier

1940 ET SI LA FRANCE...Et si la France avait continué la guerre en juin 1940 ? Et si le gouvernement français avait continué la lutte contre l'Allemagne hitlérienne depuis l'Afrique du Nord ? Telles sont les questions posées par cet essai où l'histoire rencontre la fiction à travers une œuvre romanesque haletante et poignante. Ainsi prend forme une façon entièrement novatrice de relire et d'étudier l'histoire de l'année 1940, dans tous ses aspects : politique, économique, diplomatique et stratégique. Une alternative aux journées tragiques de juin à décembre 1940 se dessine alors, le contraste entre le possible et le réel n'ayant qu'un seul but : montrer que la décision de demander un armistice n'était en rien inéluctable. Voici le récit d'une histoire qui n'a pas été, mais qui aurait pu être.

 

 

Matthieu de Montchalin

Libraire – L’Armitière – Rouen

 

« Fuir Pénélope » de Denis Podalydès – Ed. Mercure de France

DENIS PODALYDESJe sors de la gare à Versailles, remonte l'avenue vers le château. Une joie étrange me soulève, me porte, m'emmène, comme si elle-même actionnait le travelling, poussait encore le chariot sur les rails. Est-ce cela l'ambition, le désir de gloire ? L'arrivée dans une lumière inédite, éclatante. J'ai déjà vu les lumières d'un plateau de cinéma, c'est exactement ça : un éblouissement, une foudre répandue, répartie, et qui dure et vous emporte. Vous n'êtes plus le même, on vous a enlevé un poids, une assignation. Une caméra sur un rail. Elle avance vers Nicholson, vers moi, j'ouvre les yeux, je parle à voix très basse, ne vois rien de la machine qui doucement approche. Elle s'éloigne, arpente la ville, détaille les rues, les immeubles, les façades, montre leur indifférence, leur épaisseur de tombe, revient sur moi, là, au milieu de la place d'Armes, l'immense place où je suis seul. Lorsque Gabriel est sollicité par un réalisateur grec qui veut l'engager pour tourner dans son film, sa vie bascule... Il vient de se séparer de sa compagne, c'est là l'occasion de rebondir ! Et de se lancer à corps perdu dans la grande aventure du cinéma. Gabriel adore le septième art mais ignore tout de la réalité d'un plateau de tournage. A peu près autant, semble-t-il, que le réalisateur, lui aussi débutant.
Cet attelage improbable réserve de nombreuses surprises.

 

« Elle a disparu » de Gwendolen Gross – Ed. Liana Levi

GWENDOLEN GROSSRien ne semble jamais devoir ébranler cette tranquille banlieue résidentielle américaine, avec ses maisons proprettes, ses jardins soignés et ses voisins affables. Pourtant, le jour où une adolescente disparaît, le vernis des apparences se fissure. Jour après jour, d’une porte à l’autre, d’un univers à l’autre, se dévoilent ces vies qui se côtoient et s’épient, sans vraiment se connaître… De l’étrange professeur de musique à la trop parfaite maîtresse de maison, de la mère éplorée au petit ami plein de culpabilité, chaque personnage se dépouille peu à peu de ses faux-semblants pour révéler sa vraie nature et ses secrets… Au fil d’une semaine d’attente, de questions et de doutes, se dessine un subtil portrait de groupe, porté par une écriture sensuelle.

 

« Sigmaringen » de Pierre Assouline – Ed. Gallimard

PIERRE ASSOULINEEn septembre 1944, un petit coin d'Allemagne nommé Sigmaringen, épargné jusque-là par les horreurs de la guerre, voit débarquer, du jour au lendemain, la part la plus sombre de la France : le gouvernement de Vichy, avec en tête le maréchal Pétain et le président Laval, leurs ministres, une troupe de miliciens et deux mille civils français qui ont suivi le mouvement, parmi lesquels un certain Céline. Pour les accueillir Hitler a mis à leur disposition le château des princes de Hohenzollern, maîtres des lieux depuis des siècles. Tout repose désormais sur Julius Stein, le majordome général de l'illustre lignée. Depuis les coulisses où il œuvre sans un bruit, sans un geste déplacé, il écoute, voit, sait tout. Tandis que les Alliés se rapprochent inexorablement du Danube et que l'étau se resserre, Sigmaringen s'organise en petite France.
Coups d'éclat, trahisons, rumeurs d'espionnage, jalousies, l'exil n'a pas éteint les passions. Certains rêvent de légitimité, d'autres d'effacer un passé trouble, ou d'assouvir encore leurs ambitions. Mais Sigmaringen n'est qu'une illusion. La chute du IIIe Reich est imminente et huit mois après leur arrivée tous ces Français vont devoir fuir pour sauver leur peau. De ce théâtre d'ombres rien n'échappe à Julius Stein. Sa discrète liaison amoureuse avec Jeanne Wolfermann, l'intendante du maréchal, le conduira à sortir de sa réserve et à prendre parti.

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« L'Année des volcans » de François-Guillaume Lorrain – Ed. Flammarion

LORRAIN VOLCANSRoberto Rossellini trahit la promesse faite à sa maîtresse, Anna Magnani. Il offre le premier rôle de son prochain film à Ingrid Bergman, avec qui il entame une histoire d'amour. Anna réplique en tournant un film pour Dieterle, dont le scénario est très proche de celui de Rossellini. Les deux tournages se révèlent chaotiques.

 

 

 

« Rien de personnel » d’Agathe Colombier Hochberg – Ed. Fleuve Noir

HOCHBERG RIEN DE PERSONNELÀ 40 ans, Elsa est une historienne et biographe réputée. Quand elle propose à son éditeur d’écrire la vie de Véra Miller, une comédienne qui a marqué plusieurs générations, celui-ci trouve l’idée excellente quoique relativement étonnante de la part d’une universitaire habituée à écrire sur des personnalités mortes depuis des siècles. Mais ce qu’il ne sait pas, ce que personne ne sait, c’est que Vera Miller n’est pas n’importe qui pour Elsa. C’est sa mère. Qui ne l’a pas élevée, qu’elle n’a vue qu’une fois par an jusqu’à sa dixième année et dont elle n’a eu de nouvelles régulières qu’à travers la presse et les magazines…

 

« Nous étions les hommes » de Gilles Legardinier – Ed. Pocket

LEGARDINIER NOUS ETIONS DES HOMMESC'est l'une des plus fascinantes énigmes qui soit. Sur notre planète, il existe plus de 1800 espèces de bambous. Chaque fois que l'une d'elles fleurit, tous ses spécimens, où qu'ils se trouvent sur Terre, le font exactement au même moment. Ensuite, l'espèce meurt. Personne ne sait expliquer ce chant du cygne, ni l'empêcher. Aujourd'hui, l'homme va peut-être connaître le même sort. Arrivé lui aussi à son apogée, il risque de disparaître…Dans le plus grand l’hôpital d'Edimbourg, le docteur Scott Kinross travaille sur la maladie d'Alzheimer. Associé à une jeune généticienne, Jenni Cooper, il a découvert une clé de cette maladie qui progresse de plus en plus vite, frappant des sujets toujours plus nombreux, toujours plus jeunes. Leurs conclusions sont aussi perturbantes qu'effrayantes. Si ce fléau l'emporte, tout ce qui fait de nous des êtres humains disparaîtra. Nous redeviendrons des animaux. C'est le début d'une guerre silencieuse dont Kinross et Cooper ne sont pas les seuls à entrevoir les enjeux.
Partout sur la Terre, face à ceux qui veulent contrôler le monde et les vies, l'ultime course contre la montre a commencé...

 

« Platon la gaffe - Survivre au Travail avec les Philosophes » de Charles Pépin et Jul – Ed. Dargaud

PLATON LA GAFFEPour son stage d'observation en entreprise, le jeune Kevin Platon est envoyé dans une prestigieuse boîte de communication : la Cogitop. "Un service : des cerveaux" : c'est la devise de cette société où tous les salariés sont des philosophes célèbres... Guidé par Jean-Claude Socrate, son maître de stage, il va découvrir les réunions et les RTT, les pots de départ, les discussions à la machine à café et les rendez-vous à la photocopieuse, avec Spinoza ou Diogène comme collègues. Après La Planète des Sages, retrouvez les plus grands penseurs de l'Humanité aux prises avec le monde du travail ! Véritable manuel de la vie de bureau, cet album convoque 3000 ans de philosophie mondiale pour nous aider à repenser notre quotidien d'homme moderne... En refermant ce livre, vous n'irez plus jamais travailler de la même façon!

 

 

Maya Flandin

Libraire - Vivement Dimanche - Lyon

 

« Les douze tribus d'Hattie » d’Ayana Mathis – Ed. Gallmeister

12 TRIBUS HATTIEGare de Philadelphie, 1923. La jeune Hattie arrive de Géorgie en compagnie de sa mère et de ses sœurs pour fuir le Sud rural et la ségrégation. Aspirant à une vie nouvelle, forte de l'énergie de ses seize ans, Hattie épouse August. Au fil des années, cinq fils, six filles et une petite-fille naîtront de ce mariage. Douze enfants, douze tribus qui égrèneront leur parcours au fil de l'histoire américaine du XXe siècle. Cette famille se dévoile peu à peu à travers l'existence de ces fils et de ces filles marqués chacun à leur manière par le fort tempérament de leur mère, sa froide combativité et ses secrètes failles. Les Douze Tribus d'Hattie, premier roman éblouissant déjà traduit en seize langues, a bouleversé l'Amérique. Telles les pièces d'un puzzle, ces douze tribus dessinent le portrait en creux d'une mère insaisissable et le parcours d'une nation en devenir

 

« Pietra viva » de Léonor de Récondo – Ed. Sabine Wespieser

LEONOR DE RECONDOMichelangelo, en ce printemps 1505, quitte Rome bouleversé. Il vient de découvrir sans vie le corps d'Andrea, le jeune moine dont la beauté lumineuse le fascinait. Il part choisir à Carrare les marbres du tombeau que le pape Jules II lui a commandé. Pendant six mois, cet artiste de trente ans déjà, à qui sa pietà a valu gloire et renommée, va vivre au rythme de la carrière, sélectionnant les meilleurs blocs, les négociant, organisant leur transport. Sa capacité à discerner la moindre veine dans la montagne a tôt fait de lui gagner la confiance des tailleurs de pierre. Lors de ses soirées solitaires à l'auberge, avec pour seule compagnie le petit livre de Pétrarque que lui a offert Lorenzo de Medici et la bible d'Andrea, il ne cesse d'interroger le mystère de la mort du moine, tout à son désir impétueux de capturer dans la pierre sa beauté terrestre. Au fil des jours, le sculpteur arrogant et tourmenté, que rien ne doit détourner de son œuvre, se laisse pourtant approcher : par ses compagnons les carrières, par la folie douce de Cavallino, mais aussi par Michele, un enfant de six ans dont la mère vient de mourir.
La naïveté et l'affection du petit garçon feront resurgir les souvenirs les plus enfouis de Michelangelo. Parce qu'enfin il s'abandonne à ses émotions, son séjour à Carrare, au cœur d'une nature exubérante, va marquer une transformation profonde dans son œuvre. Il retrouvera désormais ceux qu'il a aimés dans la matière vive du marbre.

 

« Mauvais genre » de Chloé Cruchaudet – Ed. Delcourt/Mirages

MAUVAIS GENREPaul et Louise s'aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l'enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché dans une chambre d'hôtel. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d'identité. Désormais il se fera appeler Suzanne. Entre confusion des genres et traumatismes de guerre, le couple va alors connaître un destin hors norme. Inspiré de faits réels, Mauvais Genre est l'étonnante histoire de Louise et de son mari travesti qui se sont aimés et déchirés dans le Paris des Années folles.

 

« Médée - Tome 1 : L'ombre d'Hécate » de B. Le Callet et Nancy Peña – Ed. Casterman

MEDEEFigure de la mythologie grecque à qui on attribuait de grands pouvoirs et de grandes connaissances, Médée a inspiré les créateurs depuis l’Antiquité, et dans tous les domaines artistiques : théâtre, littérature, peinture, sculpture, musique, cinéma... On prête à cette fille d’Aiètes, roi de Colchide, une vie chaotique et tourmentée faite de ruptures et de fuites en avant, et surtout ponctuée de meurtres et d’infanticides : ne tua-t-elle pas son frère cadet, souffreteux et arriéré, ainsi que ses propres enfants Merméros et Phérès ? Bref, une vibrante incarnation de la tragédie et de cette pulsion de vengeance assassine qu’en psychologie on appelle désormais le « syndrome de Médée».


« Ours blanc a perdu sa culotte » de
Tupera tupera – Ed. Albin Michel Jeunesse

OURS BLANC A PERDU SA CULOTTEOurs blanc est stupéfait : il a perdu sa culotte ! Il ne se rappelle même plus à quoi elle ressemble... Aidé par son ami Souris, il se lance à sa recherche. Les deux compères croisent au cours de leur quête une multitude de culottes : hélas, ce n'est jamais la bonne. Mais la culotte d'Ours blanc est peut-être moins loin qu'il ne le pense... En tournant les pages de ce livre découpé, l'enfant découvre le propriétaire de chaque culotte : attention aux drôles de surprises !

 

 

Valérie Expert

 

« Agenda Stars Instants volés 2014 » - Ed. Hugo&Cie

AGENDA-STARS.gifPiaf, Hallyday ou Gainsbourg..., Gabin, Deneuve ou Belmondo..., retrouvez, semaine après semaine, les stars du cinéma et de la chanson française en famille ou dans l’intimité, à travers ces surprenants « instants volés ». Posé sur votre bureau, l’agenda/calendrier 2014 vous permettra d’inscrire vos rendez-vous, prendre des notes, consulter la fête du jour ou les jours fériés… tout en admirant la photo de la semaine. D’un simple geste, il se replie et se glisse dans votre sac ou votre cartable pour vous suivre dans vos rendez-vous. 

 

« Mes monstres » de Dino Risi – Ed. de Fallois

DINO-RISI.jpgQui ne connaît Dino Risi ? Auteur de films cultes comme Le Fanfaron (Il sorpasso) et Parfum de femme, qui immortalisèrent Vittorio Gassman, il fut le maître de ce genre que l'histoire du cinéma retiendra sous le nom de «comédie italienne». Dans cette confession autobiographique qui se place sous le signe des «Monstres» et des «Nouveaux Monstres», galerie de personnages de l'Italie de l'après-guerre cyniques, Risi se révèle être l'égal des Sordi, des Tognazzi, des Mastroianni et des Gassman qu'il mit en scène dans toute leur humanité, dans toute leur italianité. Des monstres d'égoïsme, certes, mais tellement humains, tellement vivants. On rencontre le Tout-Rome du cinéma dans ces pages, c'est-à-dire le monde entier, au cours de ces glorieuses décades que furent les années cinquante, soixante et soixante-dix. Acteurs et actrices, producteurs, cinéastes, les héros sont italiens, français, américains, suédois. Et le miracle a lieu. Tous ces personnages, comme leurs spectateurs, sont issus de tous les milieux et c'est pour cette raison que le public les a suivis : parce qu'il se reconnaissait dans ses héros, parce qu'il s'identifiait à eux. Drôle, émouvant, profond, léger, subtil, sensuel, Risi ne lasse jamais son lecteur : il lui fait comprendre, en grand narrateur, à quel point il lui est proche. Comme le poète, il s'adresse à lui avec ces mots : «Mon semblable, mon frère.»

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 16:10

 

Maya Flandin

Libraire - Vivement Dimanche - Lyon

 

CHEZ MON LIBRAIREA signaler l’Opération « Chez mon Libraire » pour inciter les lecteurs à se rendre dans les librairies indépendantes… A l’heure où le parlement examine une proposition de loi qui vise à défendre les librairies traditionnelles face aux géants de la vente sur internet (loi anti-Amazon)…

 

 

« Sauf les fleurs » de Nicolas Clément – Ed. Buchet/Chastel

NICOLAS-CLEMENT.gifMarthe vit à la ferme avec ses parents et son frère Léonce. Le père est mutique et violent, mais l'amour de la mère, l'enfance de Léonce et la chaleur des bêtes font tout le bonheur de vivre. À seize ans, elle rencontre Florent et découvre que les corps peuvent aussi être doux. Deux ans plus tard, le drame survient. Les fleurs sont piétinées, mais la catastrophe laisse intacts l'amour du petit frère et celui des mots. Une histoire bouleversante et charnelle, une langue d'une puissance étincelante : la voix de Marthe, musicale et nue, accompagnera le lecteur pour longtemps.

 

« Dans la lumière » de Barbara Kingsolver – Ed. Rivages

BARBARA KINGSOLVERDans les Appalaches, au cœur de la forêt, Dellarobia Turnbow aperçoit une lumière aveuglante. La vallée semble en feu. Mais ces reflets rougeoyants n'ont rien à voir avec des flammes. Ce sont les ailes de centaines de papillons qui recouvrent le feuillage des arbres. Cette étrange apparition devient un enjeu collectif : la communauté religieuse de la ville croit reconnaître un signe de Dieu et certains scientifiques invoquent une anomalie climatique.
Toute l'Amérique se met à observer ce coin isolé, ancré dans les traditions rurales : Dellarobia comprend que de simples papillons vont bouleverser sa vie, et peut-être l'ordre du monde.

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Reflex » de Maud Mayeras – Ed. Anne Carrière

MAYERASIris Baudry est photographe de l'identité judiciaire. Disponible nuit et jour, elle est appelée sur des scènes de crime pour immortaliser les corps martyrisés des victimes. Iris est discrète, obsessionnelle, déterminée. Elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant. Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans cette ville maudite où son fils a disparu, là où son croque-mitaine de mère garde quelques hideux secrets enfouis dans sa démence, là ou sévit un tueur en série dont la façon d'écorcher ses victimes en rappelle une autre. La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu'Iris croyait éteint va s'enflammer à nouveau dans l'objectif de son reflex.

 

« La déesse des petites victoires » de Yannick Grannec – Ed. Pocket

DEESSE DES PETITES VICTOIRESUniversité de Princeton, 1980. Anna Roth, jeune documentaliste sans ambition, se voit confier la tâche de récupérer les archives de Kurt Gödel, le plus fascinant et hermétique mathématicien du XXe siècle. Sa mission consiste à apprivoiser la veuve du grand homme, une mégère notoire qui semble exercer une vengeance tardive contre l’establishment en refusant de céder les documents d’une incommensurable valeur scientifique. Dès la première rencontre, Adèle voit clair dans le jeu d’Anna. Contre toute attente, elle ne la rejette pas mais impose ses règles. La vieille femme sait qu’elle va bientôt mourir, et il lui reste une histoire à raconter, une histoire que personne n’a jamais voulu entendre. De la Vienne flamboyante des années 1930 au Princeton de l’après-guerre ; de l’Anschluss au maccarthysme ; de la fin de l’idéal positiviste à l’avènement de l’arme nucléaire, Anna découvre l’épopée d’un génie qui ne savait pas vivre et d’une femme qui ne savait qu’aimer. Albert Einstein aimait à dire : « Je ne vais à mon bureau que pour avoir le privilège de rentrer à pied avec Kurt Gödel. » Cet homme, peu connu des profanes, a eu une vie de légende : à la fois dieu vivant de l’Olympe que représentait Princeton après la guerre et mortel affligé par les pires désordres de la folie.

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 15:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Les mites n'aiment pas les légendes » d’Auguste Derrière – Ed. Le Castor Astral  

MITES LEGENDESUne moitié de sein s'appelle aussi un mi-nibard. On ne dit pas le chat fit des bonds mais le Minnesota. Etre anglais, ça coupe la respiration ! Ce nouvel opus d'Auguste Derrière foisonne de proverbes inédits et de réclames publicitaires hilarantes et graphiques, telles que Le beurre de missel, La vodka Dubaro, ou L'Habit Talheir. Il contient aussi une enquête drôlement absurde sur le mythe d'un Derrière fidèle à sa légende, et une participation exceptionnelle de PLONK & REPLONK.

 

« Comment survivre à une énorme gueule de bois » de Stéphane Rose – Ed. J'ai lu

GUEULE DE BOISCe livre vous aidera à surmonter l'une des épreuves les plus difficiles dans la vie d'un être humain : la gueule de bois. Comment la détecter, la vaincre, la maîtriser, mais aussi : Quelle chanson écouter en état de gueule de bois avancée ? Quelle émission de télé regarder ? Comment gérer les textos compromettants que vous avez envoyés dans un état second ? Quelle excuse faut-il donner à votre patron pour expliquer votre absence au bureau ? Autant de questions qui trouveront des réponses précises et quasi scientifiques dans ce livre, bien plus efficace qu'une aspirine !

 

« Champignons » de Régis Marcon – Ed. de La Martinière

CHAMPIGNONSRégis Marcon, grand chef d'un restaurant 3 étoiles, est réputé internationalement pour connaître et travailler le champignon comme personne. Il y a toujours un menu dégustation de champignons à la carte de son restaurant. C'est le chef incontournable de ce sujet ! Il nous propose ici une bible de plus de 400 pages qui permettra au lecteur d'identifier les champignons, les préparer et les cuisiner au plus juste. Recettes simples (Salade de cèpes ; Pizza aux champignons) ou sophistiquées (Soupe de pho, Foie gras aux girolles, raisins blancs et noix ; Filet de rouget aux pommes et aux laccarias), Régis Marcon livre tout son savoir-faire, remarquablement illustré et mis en scène.

 

« Coffret A.O.C: Amusement d'origine contrôlée » - Ed. Hachette Pratique

AOCLancez le dé et testez vos connaissances sur le vin à travers un parcours semé d’embuches et 640 questions à choix multiples, réparties en 8 thèmes : cépages, appellations, grands crus, culture, vinification, dégustation, réglementation, vins du monde. Pour aller plus loin et vous préparer au mieux avant d’entrer en piste : plus de 250 mots du vin et près de 100 cépages à découvrir en 128 pages.

 

« Dictionnaire historique de Paris » - Collectif - Ed. LGF/Livre de Poche

DICO PARISDe Pierre Abélard à Zone, de l'installation des Gaulois Parisii aux projets du « Grand Paris », ce dictionnaire rassemble tout ce qui a tissé l'histoire et forgé la personnalité de la Ville lumière : personnages marquants, édifices emblématiques (ponts, églises, musées, palais..), événements historiques, hauts lieux de la vie culturelle et artistique, quartiers, anecdotes. Paris offre mille visages, plus surprenants et passionnants les uns que les autres. On passe ainsi de la Journée des Farines au Boulevard du crime, du Lapin Agile aux Pirogues de Bercy, de Clovis aux Cocottes... On y apprend encore ce qui s'est passé à la tour de Nesle, la longueur des égouts, qui était Etienne Marcel, et ce que criait le marchand de jonc dans les rues…

 

« Lino Ventura, carnets de voyages » par Clelia Ventura – Ed. Barnea Productions

LINO-VENTURA.gifClelia Ventura aime à entretenir la flamme de son père Lino Ventura. 22 octobre 2012... 25 ans déjà que cet immense acteur, cet homme estimé et respecté par tous, nous a quittés. À travers "Carnet de Voyages, Itinéraire d'un épicurien", Clelia nous emmène dans les coulisses de la vie d'artiste 1 de son "Lino" de père et nous fait voyager au Pays du Souvenir. Elle nous fait vivre des moments d'émotions pures et sacrées que Lino partageait avec ses compagnons de Cinéma, d'Amitié et de Vérité.

 

« La saga des favorites » de Jean Des Cars – Ed. Perrin

SAGA FAVORITESAprès le succès de La Saga des reines, Jean des Cars signe les étincelants portraits des favorites les plus célèbres. Proches du pouvoir, et l'exerçant parfois d'une manière clandestine, elles forment un galant cortège de femmes à qui de grands hommes doivent beaucoup. Qu'est-ce qu'une favorite ? Le mot, sans doute d'origine italienne, signifie qu'une femme " a les faveurs " d'un personnage de haut rang. Elle ne se contente pas d'être une maîtresse, elle dispose de moyens, a une influence politique, économique ou artistique ; elle obtient des résultats, heureux ou calamiteux. Rien ne se fait ni ne se défait sans elle. Les égéries retenues par l'auteur ont toutes joué un rôle en raison de leur emprise sur un monarque, prince-président, roi, empereur, qu'il soit marié, veuf ou célibataire : Agnès Sorel, Diane de Poitiers, Gabrielle d'Estrées, Louise de La Vallière, la marquise de Montespan, Mme de Maintenon, les soeurs de Nesle, la marquise de Pompadour, Mme du Barry, Zoé du Cayla, Lola Montez, Miss Howard, Katia Dolgorouki, Blanche Delacroix, Magda Lupescu et Wallis Simpson. Une quinzaine de portraits de femmes qui ont bousculé l'histoire du monde.

 

« Service des affaires classées - 36 crimes presque parfaits » de Roy Vickers – Ed. Omnibus

ROY VICKERSIls sont banquiers, agents immobiliers, rentiers, aristocrates, des gens en tout point respectables. Ce sont aussi des assassins. Ils ont préparé leur crime avec le plus grand soin, aucun détail ne semble leur avoir échappé. Comment pourrait-on les soupçonner ? D'ailleurs l'enquête piétine, et le dossier finit par atterrir dans le Service des Affaires classées, où il peut dormir des mois, des années, jusqu'à ce qu'un grain de sable vienne attirer l'attention de l'inspecteur Rason. Roy Vickers décrit avec un entrain teinté d'ironie - voire d'empathie pour le meurtrier - ces crimes dont on applaudit l'habileté, la quasi-perfection, quasi, en effet : une affaire classée ne l'est jamais tout à fait, et Scotland Yard a de la patience à revendre. Les trente-six nouvelles qui composent ce recueil forment l'intégrale du cycle du Service des Affaires classées.

 

« Le Clan Pasquier… Cécile parmi nous ; Le Combat contre les ombres ; Suzanne et les jeunes hommes ; La Passion de Joseph Pasquier - 1913-1931 » de Georges Duhamel – Ed. Flammarion

CLAN PASQUIERC'est son propre destin qu'affronte maintenant le Clan Pasquier. Leur invraisemblable père est toujours là, plus fantasque que jamais, mais ils ont appris à s'en protéger ; ne leur reste qu'à épargner à leur mère les délires inventifs d'un mari à qui l'âge n'apporte guère la sagesse. Le XXe siècle s'offre aux cinq enfants de la famille, mais ce n'est que pour les confronter à ses horreurs. Le bonheur paraît hors de portée de ces êtres tourmentés.

 


« John Fitzgerald Kennedy » de Frédéric Martinez – Ed. Perrin

KENNEDY MARTINEZLe héros meurt à la fin. Il avait tout : le charme, la jeunesse, le pouvoir et l'argent. Les coups de feu qui éclatent le 22 novembre 1963, à Dallas, font entrer dans la mythologie du XXe siècle John Fitzgerald Kennedy, idole Technicolor de l'Amérique, paladin d'une épopée qui s'achève en roman noir. On sait depuis que celui qui changea la Maison Blanche en usine à rêves cachait un don Juan compulsif écumant les studios d'Hollywood. On sait que ce président à la dégaine d'acteur était un homme usé, livrant une lutte quotidienne contre la souffrance. On a tout dit sur son assassinat. Beaucoup moins sur l'homme complexe qui se cache derrière ce sourire de légende, icône flamboyante d'une société du spectacle qui tue aussi ceux qu'elle adore. Frédéric Martinez, à travers un récit au souffle rare, dessine le portrait subtil et nuancé d'une figure éclipsée par son mythe, incarnation d'une Amérique idéalisée où le sublime côtoie le sordide, où le pathétique le dispute au tragique

 

« Kaleb » de Myra Eljundir – Ed. Robert Laffont…

-KALEB - SAISON 1 Saison 1 (C’est si bon d’être mauvais)

Kaleb Hellgusson a 18 ans et la beauté du diable. De lui, on sait peu de chose, si ce n’est que sa mère est morte en couches et que, depuis l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll, il se découvre un don d’empathe. Il est capable de se brancher sur les émotions d’autrui pour le meilleur comme pour le pire. Le pire peut conduire quiconque se met en travers de sa route au suicide ou à la folie… Qui est vraiment Kaleb ? D’où lui vient ce don et jusqu’où évoluera-t-il ? Pourquoi un petit groupe de scientifiques le traque-t-il où qu’il aille ? A-t-il raison de les fuir ? Au cours de son échappée, qui le conduira en Irlande et en Islande, Kaleb rencontrera d’autres personnes aux aptitudes troublantes (dont une succube au charme de laquelle il succombera, bien qu’ils soient dans des camps opposés), qui font toutes partie d’un projet qui les dépasse, les lie intimement à l’Islande, et qui existe depuis que l’homme sait écrire

-KALEB - SAISON 2 Saison 2 : Abigail (Le mâle dans la peau)

Le mâle dans la peau... SAISON 2. Le pouvoir... Tel est tout l'enjeu de cette nouvelle saison. Mais qui le détient vraiment ? Kaleb qui, depuis qu'on lui a fait ce mystérieux tatouage, se laisse envahir par le Mal et entraîne Abigail en enfer ? Ou bien Abigail qui s'est, malgré le danger, jetée corps et âme dans cette folle passion avec Kaleb et abdique chaque jour un peu plus d'elle-même pour une noirceur qui la fascine et la grise ? Lequel des deux amants a vraiment l'ascendant sur l'autre et le pousse à aller toujours plus loin ? Les apparences sont parfois trompeuses... Au final, ne sont-ils pas juste les pions d'une partie maléfique qui a débuté il y a bien longtemps, quand sont apparus les premiers Enfants du Volcan, et dont la finale se jouera maintenant, qu'ils le veuillent ou non ? Le deuxième tome d'une trilogie de sang et de ténèbres qui fera voyager les jeunes adultes dans les terres les plus reculées d'Islande et d'Irlande, et qui fera renaître des légendes oubliées, dont celle de l'elfe noir.

KALEB - SAISON 3- Saison 3 : Fusion (Tout est bien qui finit mal)

Saison 3. La prophétie du volcan prédit l'avènement d'une nouvelle ère, initiée par l'Elu... Or qui, de Kaleb, Abigail, le colonel Bergsson ou encore Mary-Ann bouleversera à jamais le destin des enfants du volcan ? Et si la mort est la clé, tous ne sont-ils pas des morts en sursis ? Seul le Livre du volcan peut apporter des réponses à Kaleb et lui permettre de survivre au volcan qu'il a réveillé. Mais le tenir entre ses mains peut se révéler plus destructeur que tout...
Ce dernier tome de la trilogie de Kaleb lève le voile sur une mythologie qui prend racine bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer. Plus que jamais, il est question de pouvoir, de sombre passion, de manipulation machiavélique et du parfum sulfureux d'une saga millénaire dont le dénouement pourrait bien vous faire penser que tout est bien qui finit mal.

 

 

Jean-Paul Collet

Libraire – La Boucherie - Paris

 

« Mes robots en pyjamarama » de Frédérique Bertrand – Ed. du Rouergue

ROBOTS EN PYJAMARAMABienvenue chez les robots ! A toi d'imaginer, de dessiner, de colorier ces surprenantes machines qui bougent comme par magie grâce à la technique de l'ombro-cinéma. La grille magique du pyjarama va réveiller ton imagination !

 

 

 

 

« Les robots n'aiment pas l'eau » de Philippe Ug – Ed. Les Grandes personnes

ROBOTS AIMENT PAS EAU"Plic, ploc, plic, ploc... Il pleut sur mon robot Et mon robot n'aime pas l'eau. Trop tard ! Il a attrapé la rouille".

 

 

 

 

 

 

« Atlas des lieux maudits » d’Olivier Le Carrer et Sybille Le Carrer – Ed. Flammarion

ATLAS DES LIEUX MAUDITSPar delà les continents et les océans, l'Atlas des lieux. maudits dresse un inventaire inédit des contrées les plus infréquentables de la planète. De la réserve naturelle de Kasanka en Zambie envahie par des nuées de chauves-souris, au ténébreux phare des disparus d'Eilean Mor perdu dans les îles Flannan, en passant par la sinistre forêt des suicidés d'Aokigahara au Japon ou la diabolique demeure coloniale du 112 Ocean Avenue à Amityville, chacun des quarante lieux recensés renferme une histoire aussi tourmentée que fascinante. Véritable manuel géographique de l'épouvante, cet atlas se feuillette d'une main fébrile, la peur au ventre...

 

« Bourrasques et accalmies » de Sempé – Ed. Denoël

SEMPE - BOURRASQUESDans Enfances (septembre 2011), Sempé s'attardait avec douceur et mélancolie sur le bonheur de l'insouciance. Avec son nouvel album Bourrasques et accalmies, il passe à l'âge "adulte" et le grand enfant qu'il est s'amuse à en croquer les contradictions. Entre bourrasques et accalmies donc, on retrouve, éclatante, la poésie de Sempé, ce rire nécessaire qui invite nos esprits (trop) sérieux à poser un regard différent sur le monde, les hommes et soi-même.
Une véritable thérapie comme le dit Sempé : "Quand je me suis mis à dessiner, c'était peut-être une sorte de thérapie, j'ai eu envie de dessiner des gens heureux. De faire du dessin humoristique avec des gens heureux. Ce qui est de la folie. Mais c'est mon caractère". Cent-vingt petites scènes savoureuses content ces éclaircies pendant la tempête quand chacun tente de maintenir le cap ou de le garder.

 

« Dictionnaire de la méchanceté » - Collectif – Ed. Max Milo

DICTIONNAIRE DE LA MECHANCETEQu'est-ce que la méchanceté ? La philosophie, la sociologie, l'ont conceptualisée et l'ont déclinée sous ses multiples formes. La littérature, l'histoire, le cinéma, l'art dans toutes ses disciplines regorgent de personnages cruels et cyniques, à la fois fascinants et terrorisants. Mais personne jusque-là n'en a offert un panorama. Le Dictionnaire de la méchanceté propose au lecteur, à travers 169 notices rédigées par 80 spécialistes des sciences humaines et sociales, une variété de portraits historiques (Catherine de Médicis, César Borgia, Marie Tudor...), fictifs (la Marquise de Merteuil, Tatie Danielle, Voldemort...) ou mythologiques (Médée, Circé, Mélusine...), ainsi qu'une redéfinition des concepts liés à la méchanceté (tyrannie, perversité, cruauté...).

 

« La ferme de la Ruchotte - Histoire et recettes d'une ferme auberge pas comme les autres » de Frédéric Ménager et Julie Gerbet – Ed. Alternatives - Gallimard

LA FERME DE LA RUCHOTTESituée près de Beaune, en Bourgogne, la Ruchotte est une ferme-auberge biologique unique en France. Un couple d’irréductibles Gaulois, Frédéric et Éva Ménager, y élève des volailles de races anciennes, mais aussi des moutons Solognot et du cochon Grand Gascon que l'on vient acheter de très loin. Lieu unique aussi car le week-end, Frédéric, chef de formation qui a notamment fait ses classes avec Pierre Gagnaire, se met aux fourneaux pour le plus grand plaisir des hôtes de passage. Un livre à l'image de ce lieu hors-norme, qui explique à la fois le choix d’élever des animaux en biologique plutôt qu’en agriculture conventionnelle, et qui donne aussi une centaine de recettes simples et gourmandes d’hier et d’aujourd’hui,
En bonus : le calendrier des travaux de la ferme, l’inventaire des animaux, les bonnes adresses de fournisseurs (maraîchers, vignerons, meunier...).

 

« Les enquêtes de Philip Marlowe - Le grand sommeil ; Adieu, ma jolie ; La grande fenêtre ; La dame du lac ; La petite sœur ; The long Goodbye ; Playback » - Edition revue et corrigée – de Raymond Chandler – Ed. Gallimard

RAYMOND CHANDLER«– Parlez-moi un peu de vous, Mr. Marlowe. Enfin, si vous trouvez ma demande acceptable.
– Qu'est-ce que vous voulez savoir? répondis-je. Je suis détective privé, et depuis pas mal de temps. Je suis un loup solitaire, célibataire, bientôt entre deux âges et fauché. Je me suis retrouvé en taule plus d'une fois et je ne m'occupe pas d'affaires de divorce. J'aime l'alcool, les femmes, les échecs et quelques autres petites choses. Les flics ne m'aiment pas, mais j'en connais deux avec lesquels je m'entends bien. Je suis un fils du pays, né à Santa Rosa, mes parents sont morts ; je n'ai ni frère ni sœur, et si un jour je me fais assommer au fond d'une impasse, comme ça pourrait arriver à n'importe qui dans mon métier, comme d'ailleurs à des tas de gens dans d'autres métiers ou même sans métier, personne ne se dira que sa vie a perdu son sens.» The Long Goodbye.

 

« Magique Circus Tour » de Gérard Lo Monaco et Sophie Strady – Ed. Helium

MAGIC CIRCUS TOURMesdames et messieurs, chers spectateurs, entrez, entrez et découvrez un carrousel époustouflant qui se déploie en cinq scènes animées par un grand créateur du pop-up. Le Magic Circus tour ou les péripéties d'un petit cirque forain ! Dans un jeu d'ombres, de lumières et de couleurs, au fil des pages, acrobates, écuyères et animaux se mettent à tourner, danser, sauter, révélant chaque fois une scène surprise.

 

« Ma Jungle » d’Antoine Guilloppé – Ed. Gautier Languereau

MA JUNGLELa jungle est mon royaume. Ici rien ne m'échappe...

 

 

 

 

 

 

 

« Jours de guerre (1914-1918) - Les trésors des archives photographiques du journal Excelsior » de Jean-Noël Jeanneney – Ed. Les Arènes

JOURS DE GUERRECréé en 1910, Excelsior fut le premier quotidien à utiliser largement la photographie. Pendant la Grande Guerre, ses photoreporters ont arpenté la France et la ligne de front. Ils en ont rapporté plusieurs dizaines de milliers de plaques de verre. Jean-Noël Jeanneney et Jeanne Guérout se sont plongés avec passion dans l'exploration de ce fonds inédit, dont ils ont visionné chaque photo pour en sélectionner les meilleures. De l'été 1914 à la signature du traité de Versailles, cet album d'exception nous immerge dans la France de 1914-1918. Au rythme des saisons et des années, il restitue ce que fut la vie des Français, dans les tranchées et à l'Arrière.

 

 

Stanislas Rigot

Libraire - Lamartine - Paris

 

« Les plus grands films que vous ne verrez jamais » de Simon Braund – Ed. Dunod

LES PLUS GRANDS FILMSIl y a les grands films que tout amateur de cinéma connaît ou se doit de connaître, et il y a ceux sur lesquels ont travaillé les plus grands, réalisateurs, acteurs ou encore scénaristes, et qui n'ont pourtant jamais vu le jour. De Return from St Helena de Charlie Chaplin à The Lady from Shanghai de Wong Kar-wai, en passant par L'enfer d'Henri-Georges Clouzot, The Other Side of the Wind d'Orson Welles ou Superman Lives de Tim Burton, cet ouvrage raconte l'histoire de plus de cinquante "chefs-d'œuvre" du cinéma, parfois légendaires mais souvent inconnus du public, que vous ne verrez jamais. Des films inachevés, victimes de leur contexte historique, artistique, humain, technique ou économique, qui se mettent pourtant à exister dans votre imagination grâce aux affiches conçues pour l'ouvrage, et aux nombreux extraits de scénarios, storyboards et photographies les accompagnant. A travers l'histoire de ces films, c'est celle du cinéma qui nous est contée (ses plus grandes stars, ses promesses et ses trahisons, ses contraintes et ses enjeux) dans cet ouvrage incontournable pour tous les passionnés du 7e art.

 

« L'humour est dans le pré » de Jean-Christophe Royer – Ed. Versilio

HUMOUR EST DANS LE PREAvec l'Humour est dans le pré, Jean-Christophe Royer cultive la dérision en détournant des photos champêtres et en créant des échanges hilarants, décalés, absurdes entre agriculteurs, légumes de saison et autres bovidés. Un livre humaniste, philosophique, mais surtout à mourir de rire.

 

« American Desperado - Une vie dans la mafia, le trafic de cocaïne et les services secrets » de Jon Roberts– Ed. 13e Note Editions

AMERICAN DESPERADOCe livre retrace l'histoire intense de John Riccobono alias Jon Roberts. Né dans la famille Gambino affiliée à la Mafia new-yorkaise, Jon a sept ans quand il est témoin d'un meurtre commis par son père et doit apprendre la loi du silence. Suivant la voie qu'on lui a tracée, il fait ses armes comme "soldat" du clan Gambino puis s'engage dans les marines et donne libre cours à sa sauvagerie naturelle au Vietnam. On le retrouve à vingt-deux ans à New York, où il supervise le racket des boîtes de nuit pour ses oncles. La vague disco/cocaïne va lui donner des idées et lui faire découvrir Miami, où il devient en quelques années l'un des correspondants les plus actifs du cartel de Medellín, écoulant de 50 à 100 kg de poudre par mois. Son carnet d'adresses se lit comme un bottin mondain : le général Noriega, Richard Pryor, O-J Simpson, Meyer Lansky, Richard Dreyfuss, Pablo Escobar... 

 

« Tout ce que je suis » d’Anna Funder – Ed. Héloïse d'Ormesson

ANNA FUNDERAvec l’avènement du Troisième Reich, l’existence insouciante de quatre jeunes Berlinois bascule. Persécutés, ils s’exilent en Angleterre. Depuis Londres, ils tentent d’alerter le monde, désespérément aveugle, sur la terrible menace que représentent Hitler et le régime nazi. Inspiré d’une histoire vraie, Tout ce que je suis met en lumière la destinée héroïque et tragique de ce petit groupe de militants qui organisèrent au péril de leur vie une résistance acharnée contre la cruauté indicible.

 

« L'enfant de l'étranger » d’Alan Hollinghurst – Ed. Albin Michel

ALAN HOLLINGHURSTEn 1913, George Sawle amène en week-end aux Deux Arpents, la maison familiale, un camarade de Cambridge, Cecil Valance. Cet aristocrate poète fait forte impression sur les Sawle, et notamment sur la jeune sœur de George, Daphné, éblouie par l’aisance et la liberté de ton de Cecil. Alors qu’il est l’amant de George, Cecil séduit Daphné et lui dédicace un poème, Deux Arpents. A partir de ce point de départ, l’auteur développe l’histoire de ces deux familles en une grande fresque qui couvre presque un siècle, avec pour fils rouges le déclin de l’aristocratie et l’évolution de la société anglaise dans son approche de l’homosexualité, les deux se rejoignant dans le destin posthume de Cecil, mort en 1916, à 25 ans, sur les champs de bataille. Ses poèmes, notamment Deux Arpents, lui valent une grande popularité dans l’immédiat après-guerre. Cette gloire éphémère, sa mort précoce, sa romance avec Daphné, mais aussi le soupçon d’une homosexualité scandaleuse, aiguillonnent la curiosité des biographes pour ce personnage qui semble sans cesse se dérober derrière le mur du discours officiel de ceux qui l’ont connu. Et le secret de Cecil disparaîtra, enfoui dans les ruines des grandes demeures désormais à l’abandon

 

« L'invention de nos vies » de Karine Tuil – Ed. Grasset

KARIN TUILQu'est-ce qui fait courir Sam Tahar ? L'argent, le luxe, un beau mariage avec la fille d'un homme puissant, les succès féminins, la reconnaissance du barreau new-yorkais où cet avocat redouté exerce, le plaisir de courir les plateaux de télévision, il a tout. Alors que veut-il de plus ? Oublier peut-être que sa réussite repose sur une imposture. Car pour trouver sa place sociale, il a pillé la vie de son ex-meilleur ami, Samuel Baron, écrivain raté, fils d'intellectuels juifs, et qui sombre lentement dans une banlieue sous tension, n'ayant pour seul lot de consolation que Nina, "au corps hypersexué", mannequin pour de grandes enseignes populaires. Ce trio était ami, il y a vingt ans. Ils se retrouvent et tout explose. Leurs vies, vraies et fausses, au terme d'un suspense qui tient tout le livre. Nina prostitue sa beauté en croyant aimer à nouveau. Mais l'avocat est rattrapé par son passé. Il tombe le masque de sa propre création : Sam se nomme en réalité Samir, fils d'immigrés, enfant des cités.

 

« Tout se mérite » de Voutch – Ed. Cherche Midi

VOUTCH TOUT SE MERITELa vie à deux, la famille, le boulot, les amis, (et même les voisins!), tout se mérite et on n’a rien sans rien. Et comme on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, à nous donc les petits arrangements, les douloureuses négociations, les renoncements, les concessions et les marchandages sans fin. Le bonheur a un prix. C'est navrant mais c'est comme ça.

 

 

Valérie Expert

 

« Kennedy - Une vie en clair-obscur » de Thomas Snégaroff – Ed. Armand Colin

SNEGAROFF KENNEDYLa vie de John Fitzgerald Kennedy n'a été qu'ombres et lumières ; des lumières d'un incroyable éclat et des ombres d'une noirceur inquiétante, comme autant de signes d'une destinée tragique. Véritable caméléon, JFK aura toute sa vie admirablement joué le rôle que d'autres lui ont attribué, et en premier lieu son père. Un père à l'ambition dévorante qui, tel un démiurge, façonne les garçons du clan en hommes de pouvoir.
Mais JFK n'est pas qu'une simple marionnette, il est doté d'une grande intelligence et d'un charisme hors du commun, rien ni personne ne lui résiste, surtout pas les femmes. Il transforme le médiocre en excellence, un corps malade en un corps triomphant.Grâce à de nouveaux éléments peu connus du public français et refusant tout autant l'idolâtrie que le sensationnalisme.

 

« Dallas - Une journée particulière » de Christian de Metter et Patrick Jeudy – Ed. Casterman

DALLAS BDDallas, Texas, le 22 novembre 1963. Le temps est beau et doux. La foule se presse sur le parcours du cortège de John et Jackie Kennedy, radieux dans leur rôle de président et de première dame. C'est une journée particulière, comme seul l'Amérique sait les mettre en scène.

 

 

 


 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 16:10

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Le nazi et le psychiatre » de Jack El-Hai – Ed. Les Arènes

NAZI ET PSYA la fin de la Seconde Guerre mondiale, les hauts responsables nazis sont jugés à Nuremberg. Les Alliés veulent un procès exemplaire. Avant de passer en jugement, chaque prévenu doit être préalablement déclaré sain d'esprit et responsable de ses actes. Douglas Kelley, un jeune psychiatre américain, a carte blanche pour étudier le profil psychologique de Hermann Goring et d'autres chefs nazis. Il leur fait passe une batterie de tests et s'entretient avec eux pendant des heures. Goring le fascine, au point qu'il poussera son étude au-delà de sa mission initiale. En voulant s'approcher trop près de la "bête", sa vie bascule. Rentré aux Etats-Unis avant la fin du procès, il emporte avec lui toutes ses notes et ses études sur les chefs nazis. Hanté par son expérience, il se suicide douze ans plus tard en avalant une capsule de cyanure... Comme Goring la veille de son exécution.

 

« Clichy » de Vincent Jolit – Ed. de La Martinière

CLICHY JOLITAimée et Louis. Lorsque le docteur Louis achève la rédaction de son premier roman, il demande à Aimée, la secrétaire du dispensaire de Clichy, de le dactylographier. Son titre : Voyage au bout de la nuit. De cette secrétaire et de son travail, nous savons infiniment peu de choses. Alors Clichy invente. Il fait réapparaître la première lectrice effacée. Il nous raconte son enfance, ses désirs d'émancipation et la tâche gigantesque qu'elle a accepté d'accomplir. Il lui a fallu traduire, déchiffrer, comprendre, se battre contre ce texte, faire face au trouble qu'il lui inspirait. La jeune femme bien sous tous rapports, très année trente dirons-nous, passe par tous les degrés d'incompréhension et se sent surtout un peu salie d'avoir lu ce qu'elle a lu. Aimée ne s'est pas contentée de taper le manuscrit livré dans une brouette. Elle a participé à ce roman, aussi indécent lui a-t-il paru. Elle se dit que, sans elle, Louis n'aurait rien fait, il n'aurait pas pu. Clichy nous raconte l'histoire qui lie, pour toujours, même malgré eux, Aimée à Louis et Louis à Aimée.

 

« Londres par hasard » d’Eva Rice – Ed. Baker Street

EVA RICE LONDRES PAR HASARDTara, adolescente un peu fantasque dont l'enfance a été assombrie par la mort tragique de sa mère, vit avec son père vicaire et ses sept frères et soeurs dans un presbytère de Cornouailles. Quand, lors d'un mariage, elle est remarquée par un producteur de disques pour sa belle voix, sa vie tranquille de jeune provinciale va basculer. Bientôt, accompagnée de sa sœur Lucy - ravissante jeune femme qui brise tous les cœurs mais qui ne rêve que de vieilles pierres -, elle partira pour Londres où elle enregistrera un disque et connaîtra le succès artistique, en même temps que ses premiers amours avec un photographe de mode. Les deux filles seront plongées dans le bouillonnement culturel du Londres des " Swinging sixties ". Lucy va même se rapprocher d'un certain chanteur et joueur d'harmonica qui deviendra par la suite l'une des plus grandes icônes de l'histoire du Rock. Dans ce roman " vintage ", où les éléments de fiction et de la réalité se croisent et s'entremêlent, l'auteur dresse un tableau saisissant et nostalgique de cette époque, nous immergeant dans l'ambiance survoltée qui accompagnait les débuts des Beatles et des Stones, quand Londres était la capitale de la musique et de la mode.Une foule de personnages singuliers se dresse autour de Tara et de sa sœur, et les intrigues et imbroglios amoureux et familiaux se multiplient.

 

« Camus au Panthéon - Discours imaginaire » d’Henri Guaino – Ed. Plon

CAMUS AU PANTHEON HENRI GUAINO" Lecteur qui ouvrez ce livre, sachez que vous n'y rencontrerez pas le Camus le plus vrai, le plus authentique mais seulement celui que j'aime. Car je l'aime comme chacun de nous aime, c'est-à-dire à ma façon qui est une façon forcément particulière. Acteur d'une histoire que les générations d'aujourd'hui ont déjà du mal à fixer dans leur mémoire, comment se fait-il que les questions que Camus pose paraissent nous concerner autant, sinon parce qu'il a su tirer de ce qu'il a vécu, de ce qu'il a ressenti au milieu des épreuves les plus dures de la vie une leçon de vérité plus forte que les mensonges de l'idéologie ? Peut-être est-il aussi celui qui a le mieux traduit en mots et en actes ce que la France a en elle de plus beau et de plus noble, et qui la fait aimer.

 

Ingrid Desjours…

« Sa vie dans les yeux d'une poupée » – Ed. Plon

INGRID DESJOURSDeux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard pour renaître... Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée.

 

« Echo » - Ed. Pocket

DESJOURS ECHOIls étaient beaux, riches et pervers. Leur émission pulvérisait l'audimat ; les invités en sortaient humiliés, insultés, blacklistés. Petite lucarne et jeux du cirque... Aujourd'hui, les Frères Vaillant ne sont plus. Et la scène de crime n'est pas belle à voir. En arrivant sur les lieux, le commandant Vivier constate l'horreur des mutilations. Les deux pantins semblent figés en un tableau grotesque, d'un effroyable sadisme. Et l'avis de Garance Hermosa, sexo-criminologue au profil incendiaire, confirme ce premier diagnostic. Certes, les jumeaux ne manquaient pas d'ennemis, mais ce degré de violence rituelle laisse deviner un véritable monstre... Pour le démasquer, le flic et l'experte devront se voir en son miroir sans entrer dans son jeu. Car le crime, comme l'écho, se répète...

 

« Potens » - Ed. Pocket

DESJOURS POTENSClub de surdoués ou rassemblement de détraqués ? La frontière paraît bien fine pour Garance Hermosa. La psycho-criminologue a infiltré Potens, une confrérie de génies, pour résoudre un crime. Celui de Charlotte, membre du cercle, ébouillantée puis poignardée à mort. Mais Garance joue un jeu dangereux. Ces hauts QI excellent dans l'art de la manipulation, de l'intimidation et du chantage. Et la jeune femme garde en elle certains souvenirs douloureux qui pourraient bien la faire couler à pic. Car au club Potens, l'intelligence est plus affûtée qu'une lame de couteau

 

 

« Le tueur intime » de Claire Favan – Ed. Points

CLAIRE FAVAN INTIMEWill Edwards, quinze ans, est quotidiennement battu, violé, humilié. Quand Samantha arrive dans sa classe, belle et protectrice, il renaît. Mais l'amourette se mue en déception. Décidé à se venger, Will apprend minutieusement les règles de la perversité et de la cruauté. Un véritable enragé! Devenu un prédateur redoutable, il s'engage sur les routes des Etats-Unis à la rencontre de ses futures victimes.

 


« Dumas, le comte noir » de Tom Reiss – Ed. Flammarion

DUMAS COMTE NOIRQui a inspiré à Dumas les personnages du Comte de Monte-Cristo et des Trois Mousquetaires ? Son père. Un père né en 1762 d'un marquis désargenté et d'une esclave de Saint-Domingue. Il est bâtard et brun de peau, cela ne l'empêche pas de devenir sous la Révolution le premier général d'origine antillaise, d'affirmer un républicanisme à toute épreuve et de multiplier les exploits militaires, dont le Col du Petit-Saint-Bernard puis le siège de Mantoue, arrachés aux Autrichiens. Mais les risques que Dumas prend sont à la hauteur des trahisons qu'il subit : ayant mené de grandes batailles en Egypte, il désapprouve ouvertement la politique impérialiste du général Bonaparte. Son entièreté ne lui fut pas pardonnée. Quand il tombe entre les mains des Italiens, il est jeté en prison à Tarente, où tout le monde l'oublie, le Premier Consul puis Empereur ayant refusé de l'aider. Libéré mais banni de l'armée, sans un sou de pension, il meurt à Villers-Cotterêts en 1806, de mauvais traitements et d'humiliations. Le livre a reçu les très prestigieux prix Pulitzer et Pen en 2013.

 

« Vie de carabin - Chronique d'un étudiant en médecine » de Védécé – S. Editions

VIE DE CARABINVédécé est un jeune interne passionné de bande-dessinée. Si à l’origine il croquait ses petits dessins dans des coins de cahiers, il vient de publier sa propre BD. Il y dépeint avec une bonne touche d’humour son quotidien de futur médecin.

 

 

 

 


Valérie Expert

 

 « Dictionnaire amoureux de l'opéra » d’Alain Duault – Ed. Plon

DICTIONNAIRE AMOUREUX OPERA"Suivez-moi dans ce parcours intime de l'opéra, de tout ce qui en constitue la chair, dans ce manège des voix les plus touchantes et les plus virtuoses, dans ce dédale des rôles et des airs, dans cette visite de ses décors, de ses rites, de ses coulisses et de son histoire. L'opéra est à la fois un mystère et une évidence : mystère du mariage des voix avec les sonorités de l'orchestre et le souffle des choeurs, tout en racontant une histoire à travers une mise en scène qui l'éclaire, et évidence d'une émotion qui mêle tout en un seul mouvement puissant.

 

« Lettres à Henri Mondor » de Louis-Ferdinand Céline – Ed. Gallimard

LETTRES A HENRI MONDOR1949. Le procès de Céline va s'ouvrir. L'écrivain cherche des soutiens. Henri Mondor se laisse convaincre : chirurgien, homme de lettres, académicien, il sera le "Grand Savant, couvert de Gloire, repêchant du gibet le minable pustuleux poëtasseux confrère". Céline ne cessera plus de le solliciter, et il utilisera la notoriété de son "illustre ami" pour bâtir sa propre légende. Les lettres inédites retrouvées par Cécile Leblanc à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet retracent l'histoire de cette construction, qui est aussi celle d'une obsession. Cette obsession, c'est la Pléiade. Céline veut en être. Mais il lui faut, en guise de préfacier, "un parrain illustre et bienveillant". Mondor, une fois de plus, serait 1'homme de la situation. Reste à le persuader, et à l'orienter. Tel est l'intérêt majeur de ces lettres : le romancier y réinvente sa vie et livre au "cher Maître" les clefs de son art. Quand, en 1960, il reçoit la préface (ici reproduite en annexe), il est au comble de la joie : ce qu'y dit Mondor est l'exact reflet de ce que son "poëtasseux confrère" lui a dicté, lettre après lettre.

 

« Le premier homme - Texte intégral » d’Albert Camus – Ed. Futuropolis / Gallimard

PREMIER HOMME"La carriole grinçait sur la route assez bien dessinée mais à peine tassée. De temps en temps, une étincelle fusait sous la jante ferrée ou sous le sabot d'un cheval, et un silex venait frapper le bois de la carriole ou s'enfonçait au contraire, avec un bruit feutré, dans la terre molle du fossé. Les deux petits chevaux avançaient cependant régulièrement, bronchant à peine de loin en loin, le poitrail en avant pour tirer la lourde carriole, chargée de meubles, rejetant sans trêve la route derrière eux de leurs deux trots différents. Au moment où la pluie commença de rouler sur la capote au-dessus d'eux, il se retourna vers l'intérieur de la voiture : "Ca va ?" cria t-il. Sur une deuxième banquette, coincée entre la première et un amoncellement de vieilles malles et de meubles, une femme, habillée pauvrement mais enveloppée dans un grand châle de grosse laine, lui sourit faiblement. "Oui, oui", dit-elle avec un petit geste d'excuse".

 

« Ducasse Encyclopédie - 2 300 recettes - Coffret 2 vol. » - Ed. Alain Ducasse

ENCYCLOPEDIE DUCASSELa nouvelle encyclopédie culinaire de référence en 2 volumes, dans un beau coffret et à un prix abordable ! En réunissant l'intégrale de ses 6 Grand Livres de Cuisine, Alain Ducasse a réalisé la synthèse d'un savoir-faire culinaire acquis depuis plus de vingt-cinq ans. Cette encyclopédie contient plus de: 2300 recettes, 170 fiches produits et 200 techniques! Un magnifique objet à mettre de toute urgence entre les mains des passionnées de gastronomie ; professionnels, débutants ou avertis. Le livre vous donne accès à un site internet dédié comportant les visuels des recettes, des vidéos et des fiches très détaillées sur les produits qui vous permettront de tout savoir sur les origines, les variétés, les propriétés nutritives et le mode de conservation.

 

« Jean-Francois Piège » - Ed. Flammarion

JEAN FRANCOIS PIEGELes derniers menus du chef étoilé : asperges blanches des landes, crème de raifort-saumon fumé, feuille de cacahuète au condiment anisé, foie de lotte confit-givré, radis rose et chips croustillante-moelleuse aux herbes sauvages, merlu aux carottes, cabillaud nacré au beurre demi-sel, poularde de Bresse au jus de morilles, crème aux oeufs à la bergamote, etc.

 

 

 

« Si je mourais là-bas » Guillaume Apollinaire - Ed. RMN

BRAQUE APOLINAIRECe magnifique livre d'artiste réalisé à l'identique présente un poème composé par Guillaume Apollinaire (1880-1918) et illustré par 18 gravures sur bois en couleur par Georges Braque (1882-1963). Les éditions Brodier le publièrent en 1962 pour les 80 ans de Braque avec la mention : "livre du souvenir en l'année du quatre-vingtième anniversaire de l'artiste compagnon de tranchées du poète". Ce poème (le numéro XII) appartient à la correspondance amoureuse que Guillaume Apollinaire écrivit à Louise de Coligny alors qu'il était dans les tranchées en 1915. Par la suite, l'ensemble des lettres du poète furent rassemblées dans un recueil posthume intitulé Poèmes à Lou. Ce livre collector est non seulement remarquable par la sensibilité et la beauté du poème d'Apollinaire où l'amour et la mort sont sublimés, mais aussi par l'élégance et la richesse en couleur des gravures de Braque

 

« Cartier - Le style et l'histoire » - Collectif – Ed. RMN

CARTIER - STYLE ET HISTOIREDepuis sa fondation en 1847, la Maison Cartier tient un rôle de premier plan tant dans l'histoire de la haute joaillerie que dans celle de la parure, de l'évolution du goût et des codes sociaux. Créateur fécond, promoteur d'idées nouvelles, Cartier multiplie les sources d'inspiration, de Marie-Antoinette à l'Extrême-Orient, en passant par les Indes, l'Egypte, et la Russie ; le joaillier se révèle virtuose dans l'interprétation des styles, joue sur les associations inédites de couleurs, de matériaux et de formes, et se distingue par l'excellence de son savoir-faire.

 

« Les Pourquoi en images - Edition 2014 » de Philippe Vandel – Ed. Kero

PH VANDELLa curiosité n’est pas un vilain défaut… Philippe Vandel revient avec de nouveaux pourquoi inédits. De nouvelles questions que vous vous êtes toujours posées sans jamais avoir la réponse. À savourer en famille, pour les curieux de tous âges ! Pourquoi les marins portent-ils des marinières ? Pourquoi les gens ne se baignaient-ils pas avant le XXe siècle ? Pourquoi les hommes ont-ils de la barbe ? Pourquoi les filles hurlaient-elles comme des folles dans les concerts des Beatles ? Pourquoi le coeur est-il représenté en forme de cœur ? Pourquoi le doigt d’honneur ? Pourquoi les infirmières sont-elles en blanc, alors que les chirurgiens sont en vert ? Pourquoi levons-nous les bras en signe de victoire ? Tout le monde l’a remarqué.

 

Les incontournables du cinéma en « digibooks »…

bd crepuscule10 commandementsLE PARRAINFOREST GUMPLes plus grands films du cinéma, oscarisés, sont édités en « digibook » qui allie un DVD à un petit livre… On y retrouve « Boulevard du crépuscule », « Les Dix Commandements », « Le Parrain » ou encore le fameux « Forest Gump » avec Tom Hanks.

 


 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 16:10

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

Coffret « Les Tontons flingueurs » - Edition 50ème Anniversaire Limitée et Numérotée à 5000 exemplaires – Ed. Gaumont Vidéo

COFFRET TONTONS FLINGUEURSCette édition numérotée exceptionnelle comprend le Blu-ray et le DVD du film, de nombreux suppléments, le CD de la bande originale et le scénario original de 608 pages.

(Inclus dans le coffret :)

 

 

 

 

AUDIARD EN TOUTES LETTRES« Audiard en toutes lettres » de Philippe Durant – Ed. Le Cherche-Midi

On croyait tout savoir de Michel Audiard et on se fourrait le doigt dans l'œil. La preuve en est, ce livre incontournable, qui arpente de long en large l'univers de ce dialoguiste hors normes. Un univers foisonnant fait de potes, de lectures, de trouvailles, d'audaces, d'humour tous azimuts et de Tontons flingueurs ! En une centaine d'entrées, audacieusement classées par ordre alphabétique de "Acteurs" à "Volfoni", Philippe Durant nous livre une myriade d'informations et d'anecdotes souvent inédites, relatives à la vie et à l'œuvre d'Audiard.

 

« Le nazi et le psychiatre » de Jack El-Hai – Ed. Les Arènes

NAZI ET PSYCHIATREA la fin de la Seconde Guerre mondiale, les hauts responsables nazis sont jugés à Nuremberg. Les Alliés veulent un procès exemplaire. Avant de passer en jugement, chaque prévenu doit être préalablement déclaré sain d'esprit et responsable de ses actes. Douglas Kelley, un jeune psychiatre américain, a carte blanche pour étudier le profil psychologique de Hermann Goring et d'autres chefs nazis. Il leur fait passe une batterie de tests et s'entretient avec eux pendant des heures. Goring le fascine, au point qu'il poussera son étude au-delà de sa mission initiale. En voulant s'approcher trop près de la "bête", sa vie bascule. Rentré aux Etats-Unis avant la fin du procès, il emporte avec lui toutes ses notes et ses études sur les chefs nazis. Hanté par son expérience, il se suicide douze ans plus tard en avalant une capsule de cyanure... Comme Goring la veille de son exécution.

 

« Clichy » de Vincent Jolit – Ed. de La Martinière

CLICHY JOLITAimée et Louis. Lorsque le docteur Louis achève la rédaction de son premier roman, il demande à Aimée, la secrétaire du dispensaire de Clichy, de le dactylographier. Son titre : Voyage au bout de la nuit. De cette secrétaire et de son travail, nous savons infiniment peu de choses. Alors Clichy invente. Il fait réapparaître la première lectrice effacée. Il nous raconte son enfance, ses désirs d'émancipation et la tâche gigantesque qu'elle a accepté d'accomplir.
Il lui a fallu traduire, déchiffrer, comprendre, se battre contre ce texte, faire face au trouble qu'il lui inspirait. La jeune femme bien sous tous rapports, très année trente dirons-nous, passe par tous les degrés d'incompréhension et se sent surtout un peu salie d'avoir lu ce qu'elle a lu. Aimée ne s'est pas contentée de taper le manuscrit livré dans une brouette. Elle a participé à ce roman, aussi indécent lui a-t-il paru. Elle se dit que, sans elle, Louis n'aurait rien fait, il n'aurait pas pu. Clichy nous raconte l'histoire qui lie, pour toujours, même malgré eux, Aimée à Louis et Louis à Aimée.

 

« Sa vie dans les yeux d'une poupée » d’Ingrid Desjours – Ed. Plon

INGRID DESJOURSDeux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard pour renaître... Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée.

 

« Ça finit comme ça » de Kathleen MacMahon – Ed. JC Lattès

CA FINIT COMME CALe début de l'histoire : à l'automne 2008, sur une côte près de Dublin battue par les vents. Bruno a quitté son Amérique natale pour rechercher les racines de sa famille en Irlande. Addie, architecte sans emploi, tente de reprendre pied après une terrible perte, tout en s'efforçant de prendre soin d'un père acariâtre, qui lui a transmis le goût du secret. Lorsque ces deux mondes si divergents se rencontrent, Bruno et Addie vivent une expérience unique, magique, que ni l'un ni l'autre n'aurait pu imaginer. Mais bientôt leur amour naissant et fragile est mis à l'épreuve, de manière totalement inattendue. La fin de l'histoire : vous n'êtes pas près de l'oublier.

 

 

Valérie Expert

 

« Le Dictionnaire universel des créatrices - Coffret en 3 volumes » sous la direction de Béatrice Didier, Antoinette Fouque, Mireille Calle-Gruber – Ed. des Femmes

DICO CREATRICESLe Dictionnaire des femmes créatrices est né de la volonté de mettre en lumière la création des femmes à travers le monde et l'histoire, de rendre visible leur apport à la civilisation. Pensé comme une contribution inédite au patrimoine culturel mondial, il a été rendu possible par plus de quatre décennies d'engagements et de travaux en France et dans tous les pays, qui ont permis de renouer avec une généalogie jusque-là privée de mémoire. Il entend recenser les créatrices connues ou encore méconnues qui, individuellement ou ensemble, ont marqué leur temps et ouvert des voies nouvelles dans un des champs de l'activité humaine. Son chantier d'étude couvre tous les continents, toutes les époques, tout le répertoire traditionnel des disciplines (artistiques, littéraires, philosophiques aussi bien que scientifiques) et il s'étend des sportives aux femmes politiques, en passant par les interprètes, les conteuses, les artisanes, fussent-elles anonymes, à toutes celles qui ont fait œuvre originale.

 

« Le sang de la trahison » d’Hervé Jourdain – Ed. Fayard

 PRIX ORFEVRESPrix Quai des Orfèvres

"Tueurs en série de génération en génération, ça reste une drôle de vocation ! Mais toujours au service de l'Etat. Fallait pas toucher à l'honneur de mes ancêtres... J'aime voir les flics s'agiter à cause de moi, voir leurs gyrophares bleuter les façades du Palais de Justice. Qui éliminera les traîtres à sa mémoire ?" Ces menaces hantent dramatiquement le 36", au moment où une jeune policière rejoint les "seigneurs" de la Crim', au risque d'assumer une filiation singulière et de se trouver confrontée à une hécatombe dans les rangs du monde judiciaire.

 

« Un jour au musée avec les Bidochon » de Binet, Lacote, Ramade– Ed. Fluide Glacial

BIDOCHON MUSEELes Bidochon, le couple de français moyens le plus célèbre de la bande dessinée, vous emmènent au musée et commentent les toiles de maîtres. C'est l'idée qui a donné naissance au nouvel album de Binet. Robert et Raymonde sont allés admirer les toiles de Picasso, Bacon, Soulages, Corot, Manet, Brueghel, Courbet, Degas... Des toiles qui sont exposées (pour de vrai) dans deux musées français, à Caen et à Lyon. Et ils les commentent à leur façon... autant dire que les chefs d'œuvre sont quelque peu brocardés. L'album est une manière ludique de découvrir des œuvres emblématique de la peinture. Il concourt, à sa manière, à la vulgarisation de l'art.

 

« Tout se mérite » de Voutch – Ed. Cherche Midi

VOUTCHLa vie à deux, la famille, le boulot, les amis, (et même les voisins!), tout se mérite et on n’a rien sans rien. Et comme on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, à nous donc les petits arrangements, les douloureuses négociations, les renoncements, les concessions et les marchandages sans fin. Le bonheur a un prix. C'est navrant mais c'est comme ça.

 

 

 

« Enquêtes générales - Immersion au cœur de la Brigade de répression du banditisme » de Raynal Pellicer et Titwane – Ed. de La Martinière

ENQUETES GENERALES BRBParis, au cœur de l'île de la Cité, se trouve le siège de la B R B : Brigade de répression du banditisme. Chargée de traquer voleurs, escrocs, auteurs de cambriolages, braquages, et autres attaques à main armée en bande organisée, la brigade se veut secrète, scrupuleusement protégée. Cas exceptionnel, Raynal Pellicer a obtenu l’autorisation de suivre quatre mois durant le quotidien d’une équipe d’enquêteurs. L’ouvrage se veut ainsi une immersion sous la forme d’un "carnet de voyage". Les dessins à l’aquarelle de Titwane, se mêlent aux textes de l’auteur, apportant un regard unique sur l’un des plus prestigieux services de la Police judiciaire.

 

« Reiser » de Jean-Marc Parisis – Ed. Glénat

REISEREnfant prodigue du mythique mensuel "bête et méchant" Hara-Kiri, pilier du non moins mythique Charlie Hebdo, un temps collaborateur de Pilote, du Monde, de Lui, et du Nouvel Observateur, Reiser est un génie du dessin d’humour. Mort en 1983, à 42 ans, il laisse des personnages inoubliables et légendaires : Gros Dégueulasse, Jeanine, le gamin des Oreilles Rouges… Jean-Marc Parisis, biographe de Reiser, nous livre ici une magnifique monographie offrant toutes les facettes des visions et de l’imaginaire de l’artiste : le dessin d’actualité, la comédie sociale et sexuelle, ses histoires d’animaux, sa passion pour les énergies libres (notamment le solaire), sa contribution à l’architecture moderne, ses inventions en tous genres… L’ouvrage comportera certains travaux jamais édités et des témoignages sur l’homme et l’œuvre.

 

« Les objets cultes du rock » de Hugues Cornière – Ed. Gründ

OBJETS CULTES DU ROCKPerfecto, Wayfarer, Vespas, Gibson, enceintes Elipson... sans eux le rock ne serait pas ce qu'il est. Accessoires des stars, instruments mythiques, (re-)découvrez l'histoire de ces objets cultes grâce à cette sélection des cent meilleures chroniques « Cultes des objets »  de Rock & Folk.  Avec une préface de Philippe Manœuvre.

 

 

 


Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article