Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

 


Retrouvez sur ce blog les coups de coeur des libraires... 

Chaque semaine, nous vous présenterons la liste des livres présentés dans l'émission, ainsi que les coups de coeur de Valérie Expert !


Horaires de diffusion
: Jeudi 16 h 10, samedi 14 h 35, dimanche 16 h 35, mardi 16 h 40 et mercredi
15 h 40

 

Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

 


Blog hébérgé par :


Annuaire des blogs d'Over-Blog – Créer un blog gratuit
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 16:10

 

Valérie Expert

 

visuel nimes 2013 (sans logos)Le Festival de la biographie se tiendra du 25 au 27 janvier à Nîmes… Le thème de cette année : « Traces du XXème siècle : Par delà les frontières, les hommes »... L’occasion de découvrir ou de redécouvrir des grands personnages comme Louis XIV, Staline, Martin Luther King ou encore Théodore Roosevelt… en allant à la rencontre de nombre de biographes.

 

 


Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

Jean-Philippe Blondel « 6h41 » - Ed. Buchet-Chastel

JEAN-PHILIPPE BLONDELLe train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, 47 ans, revient d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d’entreprise. La place à côté d’elle est libre. S’y installe, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend.

 

 

« Comment trouver l’amour à 50 ans quand on est parisienne (et autres questions capitales) » de Pascal Morin – Ed. du Rouergue

PASCAL MORINComment fait-on à 18, 30, 40 ou 50 ans, pour changer le cours de sa vie insatisfaisante, et conquérir l’apaisement, peut-être même le bonheur et l’amour ? Renversant les clichés (la prof de banlieue, le jeune black, la lycéenne paumée, etc.), Pascal Morin donne vie à des personnages profonds, chaleureux et convaincants, dans une langue agréable et fluide. C’est aussi, au-delà du plaisir de lecture que l’on prend à cet entremêlement de destins, un très beau roman sur Paris et les Parisiens, tous déracinés, exilés de province ou du Sénégal, sur la solitude contemporaine mais aussi la liberté que donne l’absence d’attaches, sur la différence et sa séduction, les rencontres qui nous construisent et nous amènent à devenir autres.

 

 

« Dictionnaire amoureux de Stendhal » par Dominique Fernandez – Ed. Plon

DICO AMOUREUX STENDHALHomme du monde, faisant briller dans les salons son esprit caustique et paradoxal, aimant choquer et ne cachant aucunement son mépris pour la sottise suffisante des gens en place, Stendhal se fait vite le chantre d'un libéralisme anti-religieux. De l'amour, Armance, Le Rouge et le Noir : autant d'échecs. Les lecteurs demeurèrent indifférents et les grands romantiques ne furent pas plus clairvoyants. Parallèlement à son labeur d'écrivain, Stendhal obtint de la monarchie de juillet d'entrer dans la diplomatie. Envoyé en tant que Consul à Trieste, il se vit alors écarté par l'Autriche pour son libéralisme et obtint alors le poste de Civitavecchia. C'est là qu'il conçut ses célèbres Chroniques italiennes. En choisissant l'Italie comme patrie de substitution, Stendhal ne fuyait pas seulement sa ville natale mais rejetait bel et bien l'état d'esprit de tout un peuple, les Français. Tout Stendhal est donc né des Chroniques italiennes et, si Le Rouge et le Noir est plutôt une lecture de jeunesse, La Chartreuse de Parme ainsi que Lucien Leuwen s'adressent aux lecteurs d'âge mûr. Mais surtout, ce qui unit ces trois romans est bien une même conception de l'idéal humain où l'analyse psychologique tient une place prépondérante.

 

 

Stanislas Rigot

Libraire - Lamartine - Paris 

 

Frédéric Roux « Alias Ali » - Ed. Fayard

ALIAS ALIEntre ce qu'en disait Odessa Clay : "J'ai jamais compris pourquoi Dieu m'avait choisie pour être sa mère" et ce qu'en dit Khalia Ali : "Il n'est plus rien, juste un objet", soixante-dix ans ont passé, Cassius Marcellus Clay Junior est devenu Muhammad Ali, le plus grand sportif de tous les temps. Entre Richard Nixon qui dansait la gigue dans le bureau ovale à l'idée que ce "trou-du-cul de déserteur" ait perdu pour la première fois et Barack Obama qui travaille sous une photo du jeune Clay victorieux, le parcours de Muhammad Ali épouse celui de l'histoire des États-Unis et des conditions modernes de sa représentation. Comme son personnage et son destin valent mieux qu'un essai sur l'évolution des rapports raciaux des années 1950 à nos jours ou qu'une biographie conventionnelle, il a fallu, pour en faire un roman, démonter et remonter quelques milliers de points de vue, souvent contradictoires. Comme si, en un certain ordre (r)assemblées, les révélations à son sujet, les anecdotes inédites, les controverses et les sentences lapidaires formaient la seule épopée à la hauteur de celui qui a reflété son époque, crevé les écrans, et qui déborde encore les cadres.

 

 

Shalom Auslander

SHALOM AUSLANDER« L'espoir, cette tragédie » - Ed. Belfond

Dans l’État de New York, de nos jours. En choisissant d’établir sa famille dans la petite ville de Stockton, dans l’État de New York, Salomon Kugel pensait avoir enfin laissé derrière lui le bruit et la fureur de la Grosse Pomme. Or, à peine installé, force lui est de reconnaître que la vie à la campagne ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices : sa mère d’abord, qui s’accroche farouchement à la vie « par devoir de mémoire », en omettant de dire qu’elle-même n’a pas vécu l’Holocauste ; son épouse, jamais la dernière pour scruter ses moindres faits et gestes et lui rappeler la fragilité de leur situation financière ; et ce pyromane qui sème la terreur dans la région et que les appétissants bardeaux de la nouvelle maison Kugel ne devraient pas manquer de séduire. Et puis il y a ces curieux bruits dans le grenier. Rassemblant son courage, Salomon décide d’y monter : stupeur ! Quelle est cette créature ? Une femme, très vieille, très poussiéreuse et très énervée. Une femme dont Salomon, voire le monde entier, pensait qu’elle était morte ! Une femme bien résolue à faire éclater toute la vérité sur son histoire…

 

LAMENTATIONS PREPUCE« La lamentation du prépuce » - Ed. 10/18

Jeune époux et futur papa, Shalom pourrait être le plus heureux des hommes. Mais l'enfance peut commettre bien des ravages... Élevé dans la plus stricte orthodoxie juive, il en a gardé une vision très personnelle du " Tout-Puissant " et une paranoïa aiguë. Trente-cinq ans que cela dure. Trente-cinq ans d'une relation complexe, faite d'incompréhension et de pure terreur. Alors, à l'adolescence, Shalom s'est rebellé : gavage de hot dogs, lectures pornos... Et il a attendu, tremblant, le châtiment divin. Mais rien... Aujourd'hui, la grossesse de sa femme le laisse désemparé. Partagé entre son désir d'émancipation et sa peur maladive de Dieu, le voilà confronté à l'agonisante question : quel sort doit-il réserver au prépuce de son enfant ?

 

 

Claude Pujade-Renaud « Dans l'ombre de la lumière » - Ed. Actes Sud

CLAUDE PUJADE-RENAUDDans la vie de saint Augustin se tient une ombre, une femme, nommée Elissa dans le roman, qui partagea sa foi manichéenne, fut sa concubine, lui donna un fils, vécut avec lui à Carthage, Thagaste, puis en Italie où le jeune rhéteur la congédia de son existence…
Quand Elissa prend la parole, aux premières pages de ce livre, presque douze ans ont passé depuis sa “répudiation”. Revenue vivre à Carthage, elle s’est liée d’amitié avec un couple dont le mari, Silvanus, a pour métier de consigner sur des parchemins les discours d’avocats, rhéteurs ou prédicateurs. C’est par lui qu’elle apprend le passage prochain à Carthage d’Augustinus, désormais évêque d’Hippone… Roman tout en miroitements, par lequel une vie scintille dans une autre, ce livre aux accents d’anti-confessions passe au crible de celle qui sait les débuts puis la carrière du saint homme. La mémoire d’Elissa est tenace, en elle la fidélité l’emporte sur la désillusion. Et l’auteur excelle à revisiter les textes augustiniens, interpréter les silences, traquer les demi-aveux, pressentir les non-dits, déchiffrer l’insidieuse pesée du lien maternel, restituer l’intime, effleurer la peau des souvenirs… Avec ce portrait en creux d’un “cher disparu”, Claude Pujade-Renaud réplique à l’histoire officielle, témoigne pour le témoin qu’est Elissa, et poursuit sa réflexion – constante dans toute son oeuvre – sur les coulisses des pouvoirs… temporel et spirituel.

 

 

Charles Dantzig « A propos des chefs d'œuvre » - Ed. Grasset

CHARLES DANTZIGChef-d’œuvre. Quand ce très vieux mot du Moyen-âge utilisé pour l'artisanat a-t-il commencé à être appliqué à la littérature ? Y a-t-il un critère du chef-d’œuvre littéraire ? Mieux, une recette ? Comment être sûr qu'un livre est un chef-d’œuvre ? Un chef-d’œuvre est-il éternel ? La postérité est-elle le bon juge ? Crée-t-on encore des chefs-d’œuvre aujourd'hui ? Comment définir le chef-d’œuvre ? C'est à toutes ces questions que tente de répondre ce livre. Parcourant les grands livres, d’Homère à Heine et de Boccace à Beckett, il propose une analyse inattendue de l'œuvre de James Joyce aussi bien que des considérations sur ce que l'on peut penser des Aristochats de Walt Disney. Charles Dantzig montre encore une fois que l'on peut associer le brillant et la réflexion, la virtuosité et la profondeur, l'érudition et l'esprit.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 16:10

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Almanach de tous les seints » par Véronique Willemin - Ed. du Mécène

ALMANACH SEINTSFêter et honorer tous les seints... Oui, avec plaisir... Mais lesquels et quand ? Compagnon de tous les jours, l'Almanach de tous les Seints, revisite les saints du calendrier chrétien, en y mélangeant, avec humour, leurs homonymes, n'hésitant pas à y inclure des propositions qui n'ont de saint que la sonorité. Grâce aux jeux de mots et de sens, des dictons érotiques sont concoctés au fil des mois et des saisons. De saint Pierre, saint Paul à saint Jacques en passant par vaque-saint, clave-saint ou encore saint-taire-dire ou saint-terre-Roger... Petit bréviaire coquin ou calendrier perpétuel, conçu comme un journal intime, ce partenaire du quotidien, confident de vos jours et de vos nuits, vous offre, chaque jour, un bel espace vierge pour écrire rendez-vous, pensées, secrets, petites et grandes idées ou pour croquer des croquis. Son allure sobre et élégante quasi ecclésiastique avec sa couverture en moleskine noire, sa dorure sur tranche, son signet rouge et son élastique noir vous protègera des regards indiscrets tout en suscitant la curiosité.

 

 

« L'esprit XVIIIème » aux éditions du Chêne…

AMOUR ET LIBERTINAGE« Amour & Libertinage » de Nicole Masson, Maguy Ly et Yann Caudal

Voici une anthologie de textes aussi sensuels que savoureux. De Casanova à Marivaux en passant par le marquis de Sade, le thème se décline sur tous les tons et sur tous les modes, du plus coquin au plus tendre, du plus cynique au plus passionné. Un pur moment de plaisir et de délectation

 

 

BOUGRES ET TRIBADES« Bougres & Tribades » de Nicole Masson et Patrick Cardon

Bougres et tribades est un recueil de textes mêlant tous les genres que se disputaient les libertins. Genres littéraires, positions et organes sexuels deviennent des enjeux politiques. C’est alors le règne du péché philosophique (selon Voltaire). On trouvera ici parfois des propos grossiers et/ou insidieux qu’on qualifierait aujourd’hui d’homophobes mais qui indiquent a contrario une vie homosexuelle intense avec ses lieux, ses modes (de vie), ses expressions et surtout ses manières de s’affirmer vis à vis de l’hétérosexisme contemporain, que ce soit au niveau sanitaire (maladies vénériennes), au niveau des justifications de leurs goûts, ou au niveau politique. Toutes choses qui renverraient volontiers les soi disant anachronismes aux oubliettes. Nicole Masson, spécialiste du XVIIIe siècle et Patrick Cardon, éditeur de textes introuvables dans le domaine LGBT ont coopéré pour rendre ce volume portatif à la fois instructif et agréable.

 

 

« Les mauvais anges » d’Eric Jourdan - Ed. La Musardine

LES MAUVAIS ANGESBien que loué en préface d’un « don de poésie exceptionnel » par deux auteurs de renom (Robert Margerit et Max-Pol Fouchet), Éric Jourdan et ses Mauvais Anges sont interdits en 1956, par une Commission de censure alors largement homophobe. Faisant, malgré elle, des Mauvais Anges un livre mythique qui, bien, que plusieurs fois réédité, n’est jamais paru en poche. Les anges n’ont pas de sexe, dit-on, mais on reprochait à ceux d’Éric Jourdan d’avoir le même. Et pourtant, tout est normal dans cette histoire, qui est celle d’un amour fou, romantique et brutal comme la jeunesse. Si ce n’est que les protagonistes s’appellent Pierre et Gérard, qu’ils ont quinze ans, qu’ils sont cousins, et que durant un été ils vont s’aimer et s’entredéchirer jusque dans la mort...

 

 

« Osez 1001 secrets érotiques à susurrer à l'oreille de votre amoureux(se) » de Marc Dannam - Ed. La Musardine

1001 SECRETS10 positions amusantes pour faire l’amour à 3 ou 4. 10 poèmes troublants à la gloire du sexe féminin. 10 manières « d’agiter la tige de jade » selon les érotologues chinois. 10 fantasmes masculins universellement partagés et les manières de les satisfaire. 10 très belles poitrines de l’histoire du cinéma français. 10 objets qui devraient toujours figurer dans votre table de nuit. 10 scénarios de fantasmes costumés. 10 raisons d’aimer ses pieds... Mille et un secrets sexy à éventer, dans le noir de votre alcôve... Composé de listes, de listes, et encore de listes, ce manuel a pour vocation de vous faire entrer dans le secret des dieux en égrenant tous ceux qui composent nos petites vies. Vous y découvrirez ce qu’il faut savoir pour pratiquer une fellation réussie, quelles furent les plus célèbres des courtisanes, comment concocter un philtre d'amour, comment réussir un strip-tease ou entretenir une érection, et bien plus encore…

 

 

« Le kit du 21ème siècle, Nouveau manuel de culture générale » de Vincent Brocvielle et François Reynaert – Ed. JC Lattès

KIT 21EME SIECLELe G 20, le séquençage du génome humain, la crise des dettes souveraines, ou encore la cuisine moléculaire sont des notions que l'on voit passer dans les journaux : êtes-vous bien sûr d'avoir compris exactement ce qu'elles signifiaient ? Le monde dans lequel nous vivons est compliqué. Ce livre a pour ambition de l'expliquer de façon simple. Il existe dans les librairies de nombreux « précis de culture générale », souvent très bien faits, qui rappellent aux lecteurs les bases des connaissances classiques. Ce « manuel » propose quelque chose de tout à fait nouveau : donner à tous les clés de la culture générale du XXIe siècle, faire comprendre à chacun tout ce qui a changé depuis l'an 2000. Exemples : Géographie, Le siècle à venir sera dominé par les « pays émergents », la Chine, l'Inde, le Brésil. Pourquoi sont-ils si puissants ? Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ? Mathématiques, On découvrira pourquoi les algorithmes sont si importants aujourd'hui et encore la façon de se servir de toutes les touches de la calculette de son téléphone. Économie, On comprendra enfin comment fonctionne l'euro (et sa banque centrale européenne) ainsi que les bases de la spéculation financière. Arts et musique, On apprendra les trois ou quatre notions qu'il faut connaître pour se repérer dans un musée aujourd'hui et les dix mots à retenir pour parler à un D-J. Arts ménagers, On saura enfin comment faire la différence entre tous les nouveaux régimes amaigrissants et même comment trier dans ses ordures ménagères. Le propos du livre, tour à tour sérieux et ludique, inventif ou drôle, est le plus varié possible. Son principe est toujours le même : rendre la connaissance d'aujourd'hui simple, claire, et accessible au plus grand nombre.

 

 

« Cavanna raconte Cavanna » de François Cavanna – Ed. Les Echappés

CAVANNA« Cavanna est-il né ? Si oui, quand ? Où ? Il a grandi. Dans quel sens ? Hauteur ? Largeur ? Il est allé à l'école. Laquelle ? Fut-il un cancre? A-t-il eu son certif ? Son bac ? Il a travaillé. A quoi ? Il a aimé. Qui ? Combien de fois ? A-t-il fait des enfants ? Les a-t-il placés à la DASS ? A rencontré Choron et plein de copains. Ont fait Hara-Kiri, puis Charlie Hebdo ». Dans le style inimitable de l'écrivain des Ritals, Cavanna se raconte, et ressort de ses archives une riche iconographie pour s'illustrer: celui qui fut dessinateur avant de se révéler comme écrivain et créateur de journaux dévoile des images, photos, dessins, créations inédites dans un beau livre grand format.



« Petit traité d’intolérance » de Charb – Ed. J’ai Lu

TRAITE INTOLERANCEVous trouvez touchants les dessins d'enfants affichés au bureau et la nostalgie branchée des trentenaires ? Sexy les filles perchée sur des talons de 12 cm ? Sympathiques les festivals thématiques qui fleurissent un peu partout les week-ends ? Alors ce livre n'est pas pour vous ! Tous ces détails de la vie quotidienne qui enchantent Amélie Poulain donnent à Charb des envies de meurtre et lui inspirent, dans ce livre, de petites chroniques acides et hilarantes.

 

 

« Un printemps à Tchernobyl » d’Emmanuel Lepage - Ed. Futuropolis

Couv-Printemps-Tchernobyl-lepage.jpg26 avril 1986. À Tchernobyl, le cœur du réacteur de la centrale nucléaire commence à fondre. Un nuage chargé de radionucléides parcourt des milliers de kilomètres. Sans que personne ne le sache… et ne s’en protège. C’est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle. Qui fera des dizaines de milliers de victimes. À cette époque, Emmanuel Lepage a 19 ans. Il regarde et écoute, incrédule, les informations à la télévision. 22 ans plus tard, en avril 2008, il se rend à Tchernobyl pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées. Quand il décide de partir là-bas, à la demande de l’association les Dessin’acteurs, Emmanuel a le sentiment de défier la mort. Quand il se retrouve dans le train qui le mène en Ukraine, où est située l’ancienne centrale, une question taraude son esprit : que suis-je venir faire ici ?

 

 

 

Jean-Paul Collet

Libraire – La Boucherie - Paris

 

« La question sexuelle exposée aux adultes cultivés » du Docteur Auguste Forel (publié en 1906) – Ed. Autrement

QUESTION SEXUELLEPublié en 1906, ce livre est rapidement devenu un best-seller. Volupté, appétit sexuel, contraception, prostitution : soucieux d'en réformer les usages, le Dr Forel dévoile le sexe de nos ancêtres. Loin de la morale de son temps, il parle cru, vante les caresses conjugales, réhabilite la masturbation et pose même les jalons d'un moderne droit à l'orgasme féminin. Un siècle plus tard, ces pages savoureuses et décalées invitent à poursuivre l'exploration des choses du sexe. Découvrir, jouir, recommencer

 

 

« Livraison express » de Hans Kemp et Pierre Josse – Ed. Hoëbeke

LIVRAISON EXPRESSVéhicules préférés de l'Asie, les deux-roues représentent un indispensable "moteur économique" pour ce continent surpeuplé. Les capitales asiatiques sont réputées pour leur intense circulation routière et leur code de la route vaguement imprévisible. Tant et si bien que ces petites motocyclettes qui se faufilent partout, bien mieux et bien plus vite que les voitures, ont fini par devenir une sorte d'icône. Hans Kemp, photographe et voyageur infatigable, a enfourché sa propre "Hon Da" au Viêt Nam pour tenter de saisir toute l'ingéniosité de ces coursiers aux charges toujours plus conséquentes et improbables. Piles de bouteilles, poules vivantes agitées par les secousses du trafic, régimes de bananes, meubles plus grands que le véhicule lui-même, cartons tenus à bout de bras par un, deux, trois ou quatre enfants de la même famille, on ne compte plus les empilements aussi subtils que baroques...

 

 

« La musique absolue : Une répétition avec Carlos Kleiber » de Bruno Le Maire – Ed. Gallimard

BRUNO LE MAIRE« Tandis que lui avait du génie. Faites un effort ! Mettez-vous cela dans le crâne ! Ou sinon, mieux vaut arrêter notre entretien tout de suite. Je n’ai plus l’âge de répéter quinze fois les mêmes choses. Vous me rebattez les oreilles avec les autres chefs. Depuis une heure, vous me les citez tous comme si je ne les connaissais pas : sachez que je les connais, je les connais cent fois mieux que vous, ils ont dirigé à deux mètres de mon pupitre, je les observais de biais. Je leur devais obéissance. Oui, je veux bien, ils ont un petit talent, ils savent faire. Mais lui seul avait du génie ».

 

 

 « Nous Deux, la saga du roman photo » de Marion Minuit, Dominique Faber, Bruno Takodjerad - Ed. Jean-Claude Gawsewitch

NOUS DEUXLa bible illustrée du roman-photo, des origines à nos jours. Véritable phénomène de société depuis son invention en Italie après la seconde guerre mondiale, le roman-photo fait le bonheur de centaines de milliers de lecteurs chaque semaine en France grâce au magazine Nous Deux. Souvent considéré comme un genre « mineur » voire « désuet », ce moyen d’expression unique qui mêle cinéma, bande dessinée et littérature est de plus en plus souvent utilisé par la publicité, les agences de communication et même… la presse branchée. Il était temps qu’un ouvrage rende un hommage, tant visuel qu’écrit, à un genre qui n’a pas fini de nous étonner. Découvrez la véritable histoire du roman-photo et son influence sur la société à travers l’aventure Nous Deux, le plus célèbre et le plus ancien magazine de romans-photos en France.

 

 

 « Le diable tout le temps » de Donald Ray Pollock – Ed. Albin Michel

DONALD RAY POLLOCKDans la lignée des oeuvres de Truman Capote, Flannery O'Connor ou Jim Thompson, un roman sombre, violent et inoubliable sur la condition humaine. De la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 60, les destins de plusieurs personnages se mêlent et s'entrechoquent. Willard Russell, qui a combattu dans le Pacifique, est toujours tourmenté par ce qu'il a vécu là-bas. Il est prêt à tout pour sauver sa femme Charlotte, gravement malade, même s'il doit pour cela ne rien épargner à son fils Arvin... Carl et Sandy Henderson forment un couple étrange qui écume les routes et prend de jeunes auto-stoppeurs qui connaîtront un sort funeste.... Roy, un prédicateur convaincu qu'il a le pouvoir de réveiller les morts, et son acolyte Theodore, un musicien en fauteuil roulant, vont de ville en ville, fuyant la loi et leur passé. Donald Ray Pollock s'interroge sur la part d'ombre qui est en chaque individu, sur la nature du Mal. Son écriture est d'une beauté inouïe mais sans concessions. Avec maestria, il entraîne le lecteur dans une odyssée sauvage qui marque durablement les esprits.

 

 

« L'Argot des prisons : Dictionnaire du jargon taulard & maton du bagne à nos jours » de Jean-Michel Armand – Ed. Horay

ARGOT DES PRISONSDéplier un accordéon ou jouer de la harpe ? Faire l'essuie-glace ? Avoir le seume d'être baluchonné ? Se goumer ? Qu'est-ce qu'un bébék, un bousillage, un camembert, une épuisette, un yoyo ? Pourquoi le caleçon bandait à Noël ? Est-ce que les charas en croquent ? Et quel est ce serpent qui se déploie dans la cour en queue de cervelas ? Issu du verlan, mâtiné de largonji et de javanais, le langage pénitentiaire reste avant tout un comportement linguistique qui affirme son appartenance aux milieux. Chacun, selon son âge, ses origines géographiques, sa culture, son dialecte, apporte son capital lexical et l'ensemble se tricote au fil des échanges. Pour collecter ces mots des grands fonds, Jean-Michel Armand (cadre pénitentiaire, actuellement directeur de formation à l'ENAP) a arpenté depuis 40 ans les coursives de l'univers carcéral

 

 

 

Valérie Expert

 

APP. iPAD « Mon grand livre de cuisine » d’Alain Ducasse – Ed. Alain Ducasse

IPAD DUCASSEAlain Ducasse vous invite à découvrir, sur iPad, une encyclopédie professionnelle de la cuisine regroupant 250 recettes. Une véritable synthèse culinaire qui met en scène des plats et desserts incontournables ainsi que plus de 180 produits. Premier répertoire gastronomique sur iPad, cette application ludique et intuitive comprend également un espace permettant de créer et gérer vos propres recettes. Vous pourrez ainsi l'enrichir de vos créations personnelles et en faire votre Grand Livre de Cuisine. Elle figure parmi les 50 plus belles applications européennes.

 

 

 « 100 Photos de Sam Shaw pour la liberté de la presse » - Reporters Sans Frontières

RSF SHAWL’association Reporters sans frontières publie «100 Photos de Sam Shaw pour la liberté de la presse», son 41e album, qui célèbre le photographe américain. Sam Shaw est l’auteur d’une des photos les plus connues au monde, celle de Marilyn Monroe au-dessus d’une grille de métro, lors du tournage de «Sept ans de réflexion», de Billy Wilder, en 1954. L'album rend un hommage à cette icône décédée il y a cinquante ans. S’en suivent ensuite d’autres clichés de stars hollywoodiennes : Marlon Brando, John Wayne, Elizabeth Taylor, Sophia Loren, Paul Newman, Audrey Hepburn... Ses clichés ont longtemps figuré en Une de Life et de Look. Le photographe new-yorkais aurait eu 100 ans cette année.

 

 

« Trésors et Légendes, Van Cleef & Arpels » de Vincent Meylan – Ed. Télémaque

VAN CLEEF AND ARPELSDe l'impératrice Farah et des secrets du trésor d'Iran aux émeraudes disparues de la reine Marie-Amélie, en passant par Fantômas et les rubis sanglants des rois de Birmanie, entrer dans la légende de Van Cleef & Arpels c'est pénétrer au cœur des Mille et Une Nuits pour la plus fascinante des chasses au trésor. Vincent Meylan a exploré un siècle d'histoire d'une des plus prestigieuses dynasties de joaillier parisien. Il entrouvre les portes et les coffres pour dévoiler les destins mystérieux des clientes, parfois extravagantes, et des fabuleuses pierres d'exception qu'elles ont confiées aux « mains d'or » de la maison. La maharani de Baroda, la duchesse de Windsor, la princesse Lilian de Belgique, Elizabeth Taylor, Marlene Dietrich, Grace de Monaco, la Callas, Barbara Hutton, la comtesse de Camargo sont les héroïnes d'une incroyable épopée en technicolor sertie de rubis, diamants, émeraudes ou saphirs, dont les coulisses raviront les amateurs de contes terribles et précieux. Vincent Meylan est le responsable des pages histoire et royautés à Point de Vue. Il est aussi un spécialiste de la haute joaillerie. Auteur de plusieurs biographies et ouvrages consacrés à l'histoire des pierres précieuses, dont Bijoux de reines et Archives secrètes Boucheron, il est l'un des rares à connaître les secrets de l’univers très confidentiel de la place Vendôme. 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 16:00

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Cézembre – Tome 1 » de Nicolas Malfin – Ed. Dupuis

CEZEMBREIl faut descendre dans l'abri, vite ! - On ne risque rien !... Ce n'est pas un bombardement aérien, on n'entend pas d'avions et il n'y a pas de sirène d'alarme, juste ces sifflements. Ce sont des obus qui tombent sur Cézembre, des obus américains ! Ils sont là tout près, dans les terres. - Mon dieu ! Cette île était si belle avant cette maudite guerre ! - Maintenant, elle est pleine de « vert-de-gris », de béton et de mitraille américaine.

 

 

 

 

Nadine Monfils « La petite fêlée aux allumettes » - Ed. Belfond

NADINE MONFILSA Pandore, il se passe de drôles de choses... Chaque fois que Nake, une jeune fille un peu barrée, craque une allumette, elle a des visions affreuses de petites filles assassinées déguisées en Blanche Neige ou en Chaperon rouge. Mais là où ça se corse, c'est quand elle découvre le lendemain dans les journaux que ces crimes ont bien eu lieu... L'inspecteur Cooper, qui a de curieuses manies, et son collègue Michou, flic le jour travelo la nuit, vont mener l'enquête.
Tout irait bien si l'infernale mémé Cornemuse ne venait pas flanquer la pagaille. Fan d'Annie Cordy et amoureuse de Jean-Claude Van Damme, avec qui elle "cause" depuis ses vacances avec un serial killer, l'horrible punaise sans scrupules revient, pire que jamais. Ça va barder !

 

 

« La Fontaine, Ultime confession » de Gilles Becdelièvre – Ed. Télémaque

LA FONTAINE BECDELIEVRELa Fontaine est le plus célèbre inconnu de notre patrimoine littéraire. Nous avons tous quelques vers de ses fables en tête et pourtant, nous ne savons presque rien de sa vie ni de l'homme qu'il était. A 71 ans, peu avant sa mort, La Fontaine a mystérieusement accepté de se confesser durant six semaines auprès d'un jeune abbé. A la faveur dé cet épisode historique, Gilles de Becdelièvre, grâce aux écrits et témoignages des contemporains du poète, nous dévoile un personnage totalement surprenant : oisif, sensuel, subversif, authentique marginal, à l'opposé du portrait attendu d'un géant des lettres classiques. Au cœur d'un siècle inouï, La Fontaine prend avec constance les mauvaises décisions et s'en délecte, entouré de ses compagnons Racine, Boileau, Molière, La Bruyère, Perrault, génies fulgurants qui s'amusent à son contact et sont fascinés par son incroyable liberté. Comme ses admirateurs, la marquise de Sévigné, Madame de La Fayette ou les puissants, Louis XIV, Colbert, Fouquet, qu'il côtoie sans jamais véritablement se plier à leurs attentes.

 

 

« Allegro appassionato » de Jean Wiéner – Ed. Fayard

JEAN WIENERTémoin et acteur essentiel de la musique au XXe siècle, Jean Wiéner a écrit à la fin de sa vie des mémoires fort éclairants sur l'époque qu'il a traversée et qu'il a contribué à façonner. Pianiste de formation classique, ouvert au jazz, il anime le Bouf sur le toit, où se rencontre le Tout-Paris des années 1920. Aux Concerts-salade qu'il invente, on entend Cole Porter, Ravel et Gershwin, Stravinsky et Falla et, pour la première fois en France, le Pierrot lunaire de Schoenberg. En duo avec le pianiste Clément Doucet, il parcourt le monde et laisse des enregistrements mémorables. Son ouvre de compositeur s'étend d'un Concerto franco-américain ou de sonates pour piano à de la musique de film qui lui vaut une immense notoriété (l'air d'harmonica deTouchez pas au grisbi est dans toutes les mémoires). Son ouverture d'esprit, sa générosité qui lui ont fait franchir les cloisonnements se retrouvent dans cet Allegro appassionato, où l'on entend la voix d'un musicien et d'un homme fraternel.

 

 

« Le masque de Bernardo » d’Etienne Liebig – Ed. Michalon

MASQUE BERNARDOMais qui est Bernardo ? Ce muet n'est-il vraiment qu'un gentil complice, simple faire-valoir de Zorro ? Quel lien entre la Révolution mexicaine, un meurtrier en série, un éditeur grognon et un chercheur un peu coquin ? Vous le découvrirez en lisant les folles aventures de l'anthropologue Etienne Liebig qui mène de front son enquête universitaire et l'écriture d'une fiction historique sur le sujet. Ses investigations, fruit d'un long travail d'archiviste - le conduisent jusqu'en Californie, sur les traces du mythe écorné : le justicier masqué et son fidèle compagnon ne sont pas ceux que l'on croit... Deux histoires parallèles à deux siècles d'écart qui s'interpénètrent sans cesse et nous tiennent en haleine. Un roman dans le roman, brillamment construit, documenté et très drôle, qui n'est pas sans rappeler l'humour grinçant de David Lodge

 

 

Frédérick Rapilly – Ed. Critic

RAPILLY-AMES« Le chant des âmes »

Le cadavre mutilé d'une jeune femme est découvert en Bretagne, dans la forêt de Brocéliande, quelques jours après la traditionnelle rave-party qui se tient dans les environs. Alors que les autorités y voient un rituel païen ou sataniste et que les médias s'emparent de l'affaire, Marc Torcan, ancien reporter, et une photographe mènent une contre-enquête, se lançant sur les traces du tueur.

 

RAPILLY-DIABLE« Le chant du diable »

Une nouvelle enquête du journaliste Marc Torkan et de sa coéquipière, la photographe Katie Jeckson. Suite du Chant des âmes.

 

 

 

 

 

 

Philippe Dessertine, « Le gré du tigre » - Ed. A. Carrière

DESSERTINELe 6 février 2012, un événement affecte l'équilibre du monde : un policier conduit par un vice-colonel de l'armée chinoise entre dans le consulat américain de Shengdu pour y rester une nuit entière. Surnommé l'Eliott Ness chinois, il détient des secrets susceptibles de faire vaciller l'appareil politique du pays et demande l'asile politique aux Etats-Unis.

 

 

 

 

 

Valérie Expert

 

« San Antonio se met à table » de Blandine Vié - Ed. Fleuve noir

SAN ANTONIOSan-Antonio, alter ego de Frédéric Dard, bon vivant devant l'Eternel, nous ouvre enfin les portes de son endroit préféré: la cuisine. Et notre guide dans cet antre de la bonne chère n'est autre que Blandine Vié, qui réunit ici, à partir des 174 titres de la série, les recettes du commissaire et de sa fine équipe. Accompagnées d'extraits truculents et assaisonnées de commentaires de l'auteur, elles retracent à elles seules l'esprit d'un homme à la fois glouton (à travers Bérurier) et gourmet, mais aussi un demi-siècle d'évolutions culinaires. Un demi-siècle de ripailles romanesques à savourer.

 

 

« Dior, 30 Avenue Montaigne » de Gérard Uféras - Ed. Terre Bleue

DIOR AVENUE MONTAIGNEDes premiers croquis au défilé, les coulisses sublimes d'une collection de haute-couture suivie pour la première fois pendant toute son élaboration. La beauté, la tension, la compétence extrême des couturières, la concentration de tous avant la libération du défilé sont sublimés par le regard d'un photographe exceptionnel. Le récit humain et magnifié d'une aventure qui a lieu deux fois par an : la Collection.

 

 

 

Francis Huster « et Dior créa la femme » - Ed. Le Cherche Midi

FRANCIS HUSTERDans ce roman à la fois vrai et fantasmé, où l'on croise son copain d'enfance Patrick Dewaere, Jean-Louis Barrault ou Jean Marais, le comédien s'intéresse aux dernières années de Christian Dior, celles qui ont vu le succès d'un homme, d'un style et d'une marque. En se racontant au travers de l'histoire de Dior, Francis Huster évoque sa mère couturière, ses souvenirs de théâtre, ses rencontres, ses rêves et le parfum envoûtant des années 1950. C'est surtout, dans un style très personnel, enthousiaste et inventif, le prétexte à un éloge de la folie créatrice, de l'excellence française dans ce qu'elle a de plus admirable, de plus élégant, mais, avant toute chose, c'est une déclaration d'amour à celles sans qui Christian ne serait jamais devenu Dior et qui, sans Dior, ne seraient pas tout à fait les mêmes : les femmes.

 

 

Tout sur l’expo de Hopper au Grand Palais à Paris du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013… aux Editions Réunion des Musées Nationaux…

 

HOPPER L'ALBUM« Hopper : l’album de l’exposition »

Un choix de neuf tableaux d'Edward Hopper (1882-1967) décrypte et évoque tant les sources picturales et littéraires de l'artiste que sa propre influence sur la photographie et le cinéma contemporains. Conçu en parallèle de son application numérique, cet album de l'exposition Hopper éclaire les thèmes principaux de l'oeuvre du peintre. Les innovations de lecture virtuelle du multimédia enrichissent l'approche éditoriale traditionnelle, et réciproquement

 

HOPPER EXPO« Hopper : l’expo » de Didier Ottinger

Album publié à l'occasion de l'exposition présentée au Grand Palais. E. Hopper (1882-1967) rompt avec l’académisme dominant, fonde un réalisme moderne et revendique la nécessité de s’ancrer dans une tradition américaine, émancipée de l’influence française.

 

HOPPER ENFANTS« Hopper et moi »

 Un livre jeunesse pour découvrir le grand peintre américain. Edward Hopper est un grand artiste américain, né dans l’état de New York en 1882 et mort en 1967. Il produit beaucoup d’huiles sur toile, mais travaille également sur des affiches, des gravures en eau-forte et des aquarelles. Il est considéré comme un des représentants du naturalisme ou de la scène américaine. Une grande partie de son œuvre exprime la nostalgie d’une Amérique passée. Les personnages sont le plus souvent esseulés et mélancoliques. Un texte précis et ludique guide le regard du jeune lecteur. Plusieurs pages d’activités permettent à l’enfant d’exercer sa créativité et de s’approprier l’œuvre du peintre.

 

RELIRE HOPPER« Relire Hopper »

Le peintre comme modèle : Paul Auster, Norman Mailer, Grace Palet, James Salter,Walter Mosley, Ann Beattie, Leonard Michaels, sept romanciers américains dont les écrits renvoient aux lumières et aux ombres des tableaux d'Edward Hopper. Sept nouvelles, certaines inédites, pour s'immerger dans la mélancolie radieuse ou désemparée d'une solitude, quand un monde ordinaire donne lieu à des récits insolites et inattendus.

 

 

« Gloire, galère, cancer. Je paye la note » de Pascal Brunner – Ed. Pygmalion

PASCAL BRUNNER"Ça va être ma fête !", plaisante Pascal Brunner qui s'attend à une note salée mais se tient prêt à la payer. Le chirurgien confirme d'un signe de tête. Le couperet tombe le 17 mai 2011, le jour de la Saint-Pascal. Pendant les huit mois suivants, l'artiste va lutter contre un cancer de la gorge, subir plusieurs opérations dont une greffe du palais, apprendre à exister sans ses vieux démons. Et surtout, réapprendre à parler et à chanter. Un comble ! Quel gâchis ! Pourtant, sa place au soleil, il ne l'a pas volée. Le petit gars de Sarcelles a connu, comme on dit pudiquement, "une enfance chaotique" entre un père marginal parti quand il avait quatre ans et une mère distante, pas franchement sa meilleure alliée. Pascal prend sa revanche. Ses dons d'imitateur le propulsent très vite au firmament. Trop, sans doute. Cette ascension vertigineuse le conduit tout droit en enfer. Sa vie de patachon n'est un secret pour personne ; l'expression est charmante mais les addictions au tabac et à l'alcool qui le détruisent à petit feu le sont beaucoup moins. L'animateur-chanteur va y laisser sa peau, perdre Fa Si La Chanter, l'émission-jeu qui a fait de lui une vedette. Sa femme et sa fille se détournent de lui. C'est un homme seul qui va devoir affronter l'impensable : le RSA, la solitude, la maladie... Pascal Brunner a tenu tête au "crabe". Avec dignité, pugnacité et lucidité. Il possède la fierté des gens simples qui se sont faits tout seul. Son parcours du combattant, il le raconte sans pathos. Il s'empresse d'en rire de peur d'être obligé d'en pleurer. "Quand ça m'est tombé dessus, je me suis dit : "A ce jeu-là, Pascal, tu ne peux pas te planter." Jamais, je n'ai baissé les bras, l'équipe médicale m'a tout de suite inspiré une confiance totale. Grâce à elle, j'ai pu relever le défi."

 

 

Dans la Collection Audiolib…

THILLIEZ AUDIOLIBFranck Thilliez, « Atomka »

Le lieutenant Henebelle et le commissaire Sharko se remettent difficilement du drame de GATACA. Mais le meurtre d'un journaliste de faits divers, retrouvé dans son congélateur, et la disparition de son amie qui enquêtait sur les sites les plus pollués au monde, les précipitent dans une nouvelle enquête. De plus, une affaire de femmes disparues où les victimes, jetées inconscientes dans des lacs gelés, sont secourues grâce à d’étranges appels anonymes, revient au jour. Trois affaires qui conduiront Lucie et Franck, sur les traces d'un tueur obsédé par l'hypothermie, jusqu'à Tchernobyl, lieu maudit d'un enfer nucléaire. Un thriller scientifique vertigineux sur les limites de l’esprit et du corps confrontés à des situations extrêmes…
Fasciné par les romans de Franck Thilliez, dont il a déjà lu pour Audiolib Syndrome E et GATACA, Michel Raimbault donne ici une interprétation haletante de ce roman où science et suspense se mêlent avec une égale rigueur.

 

CARLOS RUIZ ZAFON AUDIOLIBCarlos Ruiz Zafon « Le prisonnier du ciel »

Barcelone, 1957. Daniel Sempere et son ami Fermin, les héros de "L'ombre du vent" affrontent le plus grand défi de leur vie. Un secret ressurgit du passé de Fermin, qui lie leurs vies, et éclaire d'un jour nouveau le passé de Daniel, et son destin.

Débordant d'intrigues et d'émotions, Le Prisonnier du Ciel est un roman magistral où les multiples fils de L'ombre du vent et du Jeu de l'ange se rassemblent au travers de ce livre pour nous conduire vers l'énigme qui se cache au coeur du "Cimetière des livres oubliés".

 

GUENASSIA AUDIOLIBJean-Michel Guénassia, « La Vie rêvée d'Ernesto G. »

De 1910 à 2010 et de Prague à Alger en passant par Paris. La traversée du siècle de Joseph Kaplan, médecin juif pragois. De la Bohème et ses guinguettes où l'on croisait des filles qui dansaient divinement le tango en fumant des Bastos, à l'exil dans le djebel, de la peste d'Alger aux désillusions du communisme, voici la vie d'un héros malgré lui, pris dans les tourmentes de l'Histoire. Une vie d'amours et de grandes amitiés, une vie d'espoirs et de rencontres, jusqu'à celle, un jour de 1966, d'un certain Ernesto G., guerrier magnifique et terrassé, échoué au fin fond de la campagne tchèque après sa déroute africaine. On retrouve ici toute la puissance romanesque de Jean-Michel Guenassia qui, après Le Club des incorrigibles optimistes, nous entraine dans la délicate nostalgie des hommes ballottés par l'Histoire, les hommes qui tombent et qui font de cette chute même et de leur désenchantement une œuvre d'art.

 

 

« Brèves de comptoir – Tome III » de Jean-Marie Gourio – Ed. Robert Laffont

BREVES DE COMPTOIRLes 4 saisons des brèves de comptoir Tome 3 (2007-2009). Elles sont toutes là, fidèles, déconcertantes, drôles, poétiques, désarmantes ; saisies au vol au cours de ces dernières années par un Jean-Marie Gourio imperturbable qui continue jour après jour à hanter ces bistrots que l'on croit condamnés mais qui résistent aux assauts des modes. A travers le kaléidoscope surréaliste des Brèves émerge l'inconscient collectif d'une population qui commente sa propre histoire : la politique, les sciences, les mœurs, les faits divers, les événements de toute nature. Et surtout, Jean-Marie Gourio a su restituer la parole populaire de son temps. Parole spontanée, gouailleuse, grossière, scatologique, tendre, cruelle ou poétique. Parole trop souvent exclue du champ littéraire contemporain malgré sa permanence dans la littérature française de Rabelais et Villon à Queneau, Prévert ou Céline. Tant qu'il restera un comptoir et un homme un peu ivre accroché à son verre, Jean-Marie sera à son côté, armé de son crayon et d'un de ces petits carnets Rhodia sur lesquels plus de 50 000 Brèves ont été méticuleusement recopiées.

 

 

« Le siècle de Willy Ronis » par Françoise Denoyelle - Ed. Terre Bleue

PWILLY RONISour la première fois, voici l'oeuvre de Willy Ronis totalement déployée en images, avec les toutes premières photos, les grandes icônes, les reportages oubliés, les jardins secrets... Avec plus de 300 photos sélectionnées parmi les 25 000 négatifs de Willy Ronis, c'est à une traversée intégrale de l'oeuvre du photographe que nous convie cet ouvrage. Une oeuvre recomposée aussi en mots, avec la première biographie du photographe : sept chapitres reviennent sur les sept vies de Willy Ronis. Une traversée du siècle de l'immigration au Front populaire, de l'Occupation à la réussite, de l'oubli à la reconnaissance. Willy Ronis, grand photographe français, a disparu en 2009 à l'âge de 99 ans. Il est l'auteur de nombreuses icônes : le nu provençal, le petit garçon à la baguette, la petite fille au bonnet phrygien... Son travail a exploré tous les aspects de la création photographique. Une oeuvre montrée enfin sous tous ses aspects. On compte plus de 30 livres à son actif, le dernier paru de son vivant étant Nues, publié par les éditions Terre Bleue. Le troisième grand avec Cartier-Bresson et Doisneau.

 

 

« J’ai croqué un chef - 14 chefs, 14 maisons » d’Aurélie Sartres et Alain Cohen – Ed. Laymon

J AI CROQUE UN CHEFAlain Cohen, marchand de légumes haute couture pour le compte des grands chefs, se balade dans leurs cuisines au gré des commandes. Ce gourmand curieux nous fait partager ses rencontres, Aurélie Sartres les dessine. Résultat : une galerie de portraits de passionnés, des croquis sensibles et quelques recettes de « croque-monsieur » – pour le jeu de mots – en bonus.

 

 

« L’atelier des miracles » de Valérie Tong Cuong – Ed. JC Lattès

VALERIE TONG CUONGProf d’histoire-géo mariée à un politicien narcissique, Mariette est au bout du rouleau. Une provocation de trop et elle craque, envoyant valser un élève dans l’escalier. Mariette a franchi la ligne rouge. Millie, jeune secrétaire intérimaire, vit dans une solitude monacale. Mais un soir, son immeuble brûle. Elle tourne le dos aux flammes se jette dans le vide. Déserteur de l’armée, Monsieur Mike a fait de la rue son foyer. Installé tranquillement sous un porche, il ne s’attendait pas à ce que, ce matin, le « farfadet » et sa bande le passent à tabac. Au moment où Mariette, Millie et Mike heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son Atelier les âmes cassées, et dont on dit qu’il fait des miracles. Mais peut-on vraiment se reconstruire sans affronter ses fantômes ? Avancer en se mentant et en mentant aux autres ? Ensemble, les locataires de l’Atelier vont devoir accepter leur part d’ombre, tandis que le mystérieux Jean tire les ficelles d’un jeu de plus en plus dangereux.

 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 15:15

Emission Spéciale Coups de cœur de Noël – Le meilleur de 2012 -

 

 

Valérie Expert

 

Ourson Courrèges pour l’Association CEW - Cosmetic Executive Women

oursonUne peluche vendue au profit de l’association CEW chez Marionnaud. La nouvelle mascotte solidaire est un petit ourson, habillé d’un blouson vinyle Courrèges. Il est mignon, son blouson est rose flashy, et surtout il permet une bonne action. Cet ourson habillé en Courrèges permet d’aider l’association CEW (Cosmetic Executive Women), très active auprès des patients hospitalisés. En effet, l’une de ses actions est d’implanter des centres de beauté dans les hôpitaux, pour que les patients puissent bénéficier de soins esthétiques gratuits. Le postulat ?: « La beauté n’est pas futile mais aide à mieux vivre » … Une belle initiative, surtout que l’on sait depuis quelques années désormais que le moral joue dans le combat contre la maladie. L’intégralité des bénéfices récoltés par cet ourson sont reversés à l’association. La peluche est vendue dans toutes les parfumeries Marionnaud, pour 9€90.

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Le Grand concours de caca » - Ed. Clavis

CONCOURS CACALe roi KK est resté un peu coincé dans sa période pipi-caca. Chaque année, il appelle son ministre des Affaires intérieures puantes pour organiser un Grand Concours de Caca. Du balcon de son château, le roi KK voit défiler un cortège d'œuvres exquises en crottes. Quel sera le nom que son serviteur gravera cette année sur la stèle commémorative, au bas de la liste des gagnants du Grand Concours de Caca ? Le compte-rendu spirituel en odeurs et en couleurs d'un concours royal très spécial.

 

 

« Fête fatale » de William Katz – Ed. Presses de la Cité

WILLIAM KATZPour les quarante ans de son mari, Samantha décide de lui organiser une fête surprise en invitant en secret ses amis d'enfance. Elle découvre alors avec stupeur que tout ce qu'elle croyait savoir du passé de son mari n'est que pure invention. Se sentant en danger avec cet homme qui se révèle être un inconnu, elle demande l'aide de la police

 

 

 

 

« La vérité sur l'Affaire Harry Quebert » de Joël Dicker – Ed. De Fallois / L‘âge de l’homme

LA VERITE SUR L AFFAIRE HARRY QUEBERTÀ New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ? Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

 

 

Paul Colize, « Back up » - Ed. la Manufacture de livres

PAUL COLIZEA Bruxelles, en 2010, devant la gare de Midi, un sans-papiers est renversé par une voiture et transporté dans un état grave dans une clinique où il est déclaré atteint du locked-in syndrom. Il ne peut plus communiquer que par le mouvement des paupières. Un roman sur les débuts du rock'n'roll des années 1960 et les dérives narcotiques des années 1970.

 

 

 

« L’ombre de l’homme » de Bénédicte des Mazery – Ed. Anne Carrière

BENEDICTE DES MAZERYAlfred Vigneux, n'a pas oublié que lorsqu'il était enfant, Charlotte Wiesenberg a été envoyée dans un camp de travail au coeur de Paris pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu vieux, Alfred propose à Adèle, son mari et leur fils Léo d'occuper un appartement qui lui appartient en échange de dîners quotidiens partagés. Mais Léo comprend qu'ils n'ont pas été choisis par hasard.

 

 

 

« Cléopâtre » de Stacy Schiff – Ed. Flammarion

CLEOPATREY a-t-il femme plus célèbre dans l'histoire que Cléopâtre ? A lire Stacy Schiff, on comprend pourquoi le public ne s'en lasse pas. Dernière reine d'Egypte (69-30 avant J.-C.), maîtresse de Jules César, puis de Marc Antoine, divinisée et adulée par les uns, conspuée par les autres, Cléopâtre n'est pas seulement un personnage romanesque et contrasté : elle brille aussi, surtout, par son mystère. C'est ce mystère que Stacy Schiff s'emploie à percer avec succès. Comment la fille d'un monarque pathétique surnommé le "joueur de flûte" parvint-elle à tenir si longtemps en respect la puissance colossale de Rome ? Comment sut-elle insuffler aux deux plus grands chefs romains de son temps, fils de la république régicide, le rêve de son ancêtre Alexandre ? Pourquoi nous reste-t-il si peu d'elle - un seul mot écrit de sa main, et aucun portrait avéré ? Stacy Schiff ne se contente pas de collecter les anecdotes mille fois répétées qui escamotent lacunes et contradictions. Avec une rigueur d'historienne, elle confronte les sources, s'étonne et réfléchit. Elle dénonce les clichés - une amoureuse lascive, bourreau de travail doté d'un sens politique à faire pâlir Jules César ? Elle démonte pièce à pièce la réécriture éhontée que fit subir à la vérité historique son ennemi Octave-Auguste. Et restitue en détails colorés l'Alexandrie et la Rome d'alors, qui forgèrent ce destin. Il ressort de ce livre le portrait subtil d'une femme dont la plus grande faute fut de n'être pas homme, quand elle avait l'envergure des plus grands. Amoureuse et aimée - oui, sans doute. Mais surtout immense stratège, virtuose de la propagande, intellectuelle raffinée : une femme d'exception qui jamais n'accepta d'aliéner sa liberté. Les Romains ne le lui ont jamais pardonné.

 

 

Erik Larson

ERIK LARSON JARDIN BETE« Dans le jardin de la bête » - Ed. Le Cherche Midi

1933, Berlin. Marthe, la flamboyante fille d'un ambassadeur américain en Allemagne nazie, après avoir été la maîtresse de plusieurs leaders du parti nazi, tombe éperdument amoureuse de Boris Winogradov, un espion russe établi à Berlin. Celui-ci ne tarde pas à la convaincre d'employer ses charmes et ses talents au profit de l'Union soviétique...

 

ERIK LARSON DIABLE« Le diable dans la ville blanche » - Ed. LGF

En 1893, l'Exposition universelle de Chicago est l'occasion pour les Etats-Unis de montrer l'étendue de leur puissance. L'architecte Daniel H. Burnham est chargé de créer à Chicago une cité de rêve, surnommée la Ville blanche. Dans l'ombre, un jeune médecin et serial killer, H. H. Holmes, construit un gigantesque hôtel dévolu au service de ses pulsions meurtrières.

 

 

« Barbara » de David Lelait-Helo – Ed. Rivages

BARBARADe Barbara, David Lelait-Helo traduit les colères et le mal de vivre ; avec elle il feuillette le livre jauni de ses amours, il égrène les souvenirs d’une enfant juive que la guerre a jetée sur les routes, d’une fillette dont le père a sali l’insouciance, d’une femme qui a renoncé au couple pour chanter comme on prend le voile.

 

 

 

« Zizi, Zézette : mode d’emploi » par Séverine Duchesne et Michaël Escoffier – Ed. Frimousse

ZIZI ET ZEZETTEFélicitations ! Tu viens de faire l’acquisition d’un zizi ou d’une zézette qui, nous l’espérons te donnera entière satisfaction. Avant d’utiliser ton zizi ou ta zézette pour la première fois : Retire délicatement l’emballage. Vérifie que ton zizi ou ta zézette n’a subi aucun dommage pendant le transport. Conforme-toi aux instructions de ce manuel afin d’éviter toute erreur de manipulation. Après le nécessaire « Petit frère, petite sœur : mode d’emploi », Michaël Escoffier et Séverine Duchesne proposent avec humour et finesse l’indispensable « Zizi, zézette : mode d’emploi ».

 

 

 

Rosa Tandjaoui

Libraire – Les orgues – Paris

 

« Les désorientés » de Amine Maalouf – Ed. Grasset

LES DESORIENTESDans Les désorientés, je m'inspire très largement de ma propre jeunesse. Je l'ai passée avec des amis qui croyaient en un monde meilleur. Et même si aucun des personnages de ce livre ne correspond à une personne réelle, aucun n'est entièrement imaginaire. J'ai puisé dans mes rêves, dans mes fantasmes, dans mes remords, autant que dans mes souvenirs.
Les protagonistes du roman avaient été inséparables dans leur jeunesse, puis ils s'étaient dispersés, brouillés, perdus de vue. Ils se retrouvent à l'occasion de la mort de l'un deux. Les uns n'ont jamais voulu quitter leur pays natal, d'autres ont émigré vers les Etats-Unis, le Brésil ou la France. Et les voies qu'ils ont suivies les ont menés dans les directions les plus diverses. Qu'ont encore en commun l'hôtelière libertine, l'entrepreneur qui a fait fortune, ou le moine qui s'est retiré du monde pour se consacrer à la méditation ? Quelques réminiscences partagées, et une nostalgie incurable pour le monde d'avant.

 

 

« Les sauvages » de Sabri Louatah, –  Ed. Flammarion

LES SAUVAGESUn samedi de mai, à Paris. Sur les affiches et les écrans, un visage souriant promet à la France que "l'avenir, c'est maintenant". Pour la première fois, le favori de la présidentielle est un candidat d'origine algérienne. Le même jour à Saint-Etienne. Dans la turbulente famille Nerrouche, c'est la fièvre des préparatifs de mariage. On court, on s'engueule, on s'embrasse… Mais le jeune Krim, témoin du marié, ne cesse d'aller et venir, en proie à une agitation croissante dont personne ne comprend la cause. Est-ce l'atmosphère de malaise entourant l'alliance entre un Kabyle et une Arabe ? La rumeur selon laquelle le jeune époux est homosexuel ? Ou bien est-ce le flot de SMS que Krim reçoit de son mystérieux cousin ? En vingt-quatre heures seulement, tous les fils se nouent et se dénouent : la collision entre le destin d'une famille et les espoirs d'un pays devient inévitable.

 

 

 « L'assassin qui est en moi » de  Jim Thompson – Ed. Rivages Poche

LASSASIN QUI EST EN MOILou Ford est un jeune adjoint au shérif avenant, serviable, séduisant. Son supérieur, sa fiancée, les jeunes qu'il soutient, les coups de mains qu'il donne volontiers font sa popularité. Bref, dans la petite ville un peu endormie de Central City, Texas, on lui donnerait (presque) le bon Dieu sans confession. A tort. Les apparences sont trompeuses. Atteint d'un trouble psychiatrique, Lou Ford a jadis commis un crime, et c'est son frère Mike qui a été condamné à sa place. A sa sortie de prison, ce dernier est mort sur un chantier, un drame dont Lou Ford tient Chester Conway, le magnat local de la construction, pour responsable. Grâce à une prostituée avec qui il entretient une liaison et qui a séduit le fils Conway, Lou Ford entend se venger. Mais le plan dérape, et pour se couvrir, Lou Ford est entraîné dans une fuite en avant de plus en plus dangereuse.

 

 

« Soie » d’Alessandro Baricco  – Ed.Tishina (illustré par Rebecca Dautremer)

SOIEUne rencontre poétique et audacieuse autour de l'un des romans contemporains les plus élégants Soie, c'est une histoire. Elle commence avec un homme qui traverse le monde et finit au bord d'un lac silencieux. L'homme s'appelle Joncour. Le lac, on ne sait pas. On pourrait dire que c'est une histoire d'amour. Mais si c'était seulement ça, ça ne vaudrait pas la peine de la raconter. Illustrer Soie, c'est mettre une image sur le visage de Joncour mais pas sur celui de la mystérieuse inconnue, là-bas, au Japon. Ni sur le lac. C'est mettre des images sur un ver à soie long d'un kilomètre, une cigarette qui parcourt le monde, une folle scène d'amour, Flaubert, un éléphant et un catalogue d'objets rescapés d'un incendie. C'est mettre une image sur la fidélité envolée, l'amour en silence, les désirs et les souffrances. Des images partout qui re-racontent, à leur manière, une magnifique histoire.

 

 

« La survivance » de Claudie Huzinger,– Ed. Grasset

LA SURVIVANCEJenny et Sils sont contraints par la dureté des temps de rendre les clefs de leur librairie et de leur domicile. Ils vont chercher refuge dans une maison perdue, en ruines, perchée dans la montagne. Avec leurs cartons de livres, une ânesse et une chienne, il leur faut s'acclimater à cette nouvelle existence : survivre aux intempéries, tels des Robinson Crusoé du XXIème siècle exclus de la société matérialiste. Dans cet âpre combat, la redécouverte des corps, l'apprentissage de l'isolement et la puissance de la littérature leur feront-ils découvrir une nouvelle manière d'être au monde ?

 

 

« L’arche de Noé » de Khaled El Khamissi – Ed. Actes Sud

L ARCHE DE NOEL'auteur du phénoménal Taxi campe douze personnages, hommes et femmes, dont les destins se sont croisés avant ou après avoir émigré à la recherche d'un emploi ou tenté de le faire. Le premier, Ahmad Izzedine, est un jeune et brillant licencié en droit qui ne parvient pas à accéder au poste dont il a toujours rêvé, faute de pouvoir payer le pot-de-vin "réglementaire". Il se décide à partir pour les Etats-Unis, rompt avec sa fiancée, Hagar Motafa, et cherche sur Internet un contact qui lui permettrait de réaliser son projet. Entre-temps, Hagar se marie sous la pression de ses parents avec un restaurateur déjà installé, lui, aux États-Unis mais divorce peu après avoir reçu la Green Card. Espérant renouer avec Ahmad, elle se met aussitôt à lui chercher du travail avec l'aide du cuisinier et homme à tout faire de son ex-mari, Abdellatif Awad, qui est entré clandestinement aux Etats-Unis après un périlleux périple en Amérique du Sud. Mais Abdellatif ne tarde pas à se mettre au service d'un homme d'affaires véreux, Akram Mongui, qui a réussi à passer sa grosse fortune à l'étranger et dont le fils, Farid, mène à Londres une vie de bâton de chaise... Défilent ensuite les autres personnages : le professeur de philosophie qui enseigne dans une université britannique, puis son cousin, rentré en Egypte après une tentative ratée d'immigration clandestine, puis le jeune Nubien d'Assouan, le passeur louche, la doctoresse copte, la prostituée, et à travers eux est révélée une société entièrement minée par la corruption, la répression politique, les discriminations confessionnelles ou ethniques et sur le point d'exploser.

 

 

« L’inconscience » de Thierry Hesse – Ed. L’olivier

L INCONSCIENCEChez les Vogelgesang, une famille catholique, traditionnelle et alsacienne, quatre fois par an, la mère imposait à ses deux fils un « petit examen du coeur », dans le but de les aider à grandir, de les rendre plus responsables, plus humains. Que sont-ils devenus ? Carl, après avoir fondé une famille et travaillé vingt ans dans la même mutuelle, a radicalement changé d’orientation : il s’est laissé envoûter par un certain Stern, dont il est devenu en quelques semaines l’associé et l’amant. Il vit - ou plutôt vivait - à Metz, car pour l’heure il est plongé dans un coma profond après une chute inexpliquée de la fenêtre de son agence. Marcus, l’aîné, célibataire, séducteur et insouciant, a multiplié les expériences avant de se fixer à Roubaix, où il enseigne l’ethnologie et couche avec ses étudiantes. Tout en retraçant le parcours de ces deux frères, Thierry Hesse multiplie les allers-retours entre sphère intime et sphère sociale, dévoilant, au-delà des différences, le visage d’une époque où les compagnies d’assurances ont remplacé les consolations de la religion, et où le pouvoir de la finance est devenu omniprésent. Enchaînant avec brio narration et réflexion, émotion et ironie, classicisme et sensibilité à l’esprit du temps, L’Inconscience manifeste une vaste ambition littéraire.

 

 

 

Stanislas Rigot

Libraire - Lamartine – Paris

 

« Soie » d’Alessandro Baricco  – Ed.Tishina (illustré par Rebecca Dautremer)

SOIEUne rencontre poétique et audacieuse autour de l'un des romans contemporains les plus élégants Soie, c'est une histoire. Elle commence avec un homme qui traverse le monde et finit au bord d'un lac silencieux. L'homme s'appelle Joncour. Le lac, on ne sait pas. On pourrait dire que c'est une histoire d'amour. Mais si c'était seulement ça, ça ne vaudrait pas la peine de la raconter. Illustrer Soie, c'est mettre une image sur le visage de Joncour mais pas sur celui de la mystérieuse inconnue, là-bas, au Japon. Ni sur le lac. C'est mettre des images sur un ver à soie long d'un kilomètre, une cigarette qui parcourt le monde, une folle scène d'amour, Flaubert, un éléphant et un catalogue d'objets rescapés d'un incendie. C'est mettre une image sur la fidélité envolée, l'amour en silence, les désirs et les souffrances. Des images partout qui re-racontent, à leur manière, une magnifique histoire.

 

 

« Emmaüs » d’Alessandro Baricco – Ed. Gallimard

EMMAUSQuatre garçons, une fille : d'un côté, le narrateur, le Saint, Luca et Bobby, et, de l'autre, Andre. Elle est riche, belle, et elle distribue généreusement ses faveurs ; ses parents, eux, sont des parvenus qui ne croient qu'au travail et à l'argent. Quant aux quatre garçons, ils ont dix-huit ans comme elle, mais c'est là leur seul point commun. Car ils sont avant tout catholiques, fervents voire intégristes. Musiciens, ils forment un groupe qui anime les services à l'église, et ils passent une partie de leur temps à rendre visite aux personnes âgées de l'hospice, les «larves». Alors qu'elle incarne la luxure, Andre les fascine, ils en sont tous les quatre amoureux. La tentation est forte, mais le prix à payer sera lui aussi considérable.

 

 

« Sorry » de Zoran Drvenkar – Ed. Le livre de Poche

SORRYBerlin. Tamara, Frauke, Kris et Wolf se sont connus au lycée. Dix ans plus tard, ils ont l’idée de monter une agence, nommée Sorry, chargée de s'excuser à la place des autres. Le succès est immédiat, ils aident des hommes d'affaires qui estiment s'être mal comportés, un associé ou une entreprise à alléger leurs remords à l’égard de leurs victimes… Jusqu'au jour où un mystérieux assassin désireux de soulager sa conscience recourt aux services du quatuor.
Ce sera le début d'une longue descente aux enfers. Pris au piège, les quatre amis n'auront d'autre solution que de découvrir au plus vite l'identité et les mobiles de ce tueur qui les manipule et semble parfaitement les connaître.

 

 

« Les apparences » de Gillian Flynn – Ed. Sonatine

LES APPARENCESAmy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s'installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme.
L'enquête qui s'ensuit prend vite une orientation inattendue : sous les yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu'il essaie désespérément de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu'elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres bien plus inquiétantes.
Il serait criminel d'en dévoiler davantage tant l'intrigue que nous offre Gillian Flynn recèle de surprises et de retournements. Après Sur ma peau et Les Lieux sombres, la plus littéraire des auteurs de polars, qui dissèque ici d'une main de maître la vie conjugale et ses vicissitudes, nous offre en effet une véritable symphonie paranoïaque, dans un style viscéral dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.

 

 

« Les Stones » de Philip Norman – Ed. Robert Laffont

LES STONESEn 2012, les Rolling Stones célèbrent leur cinquantième anniversaire. Leur histoire fait partie de la légende du XXe siècle et se situe au cœur même de la culture populaire. Ils ont su capter et traduire l'air du temps : la frustration des adolescents dans un monde encore proche de l'après-guerre ; la provocation envers les autorités d'une jeunesse qui n'entend pas se faire dicter sa loi par les adultes, le Swinging London... Des années plus tard, les Stones symboliseront la fin du rêve hippie avec le tragique concert d'Altamont. " Les Stones sont plus qu'un groupe, ils sont un mode de vie. " (Andrew Loog Oldham). Grâce à son talent de chercheur et de biographe, Philip Norman donne une dimension nouvelle au mythe. Ecrit avec l'entière confiance et la collaboration des protagonistes, cette version intégralement modernisée est sans conteste le plus complet de tous les livres jamais écrits sur les Stones.
La rencontre et l'ascension fulgurante du groupe, les premières tournées, les scandales Marianne Faithfull et Brian Jones, le succès de leurs morceaux révolutionnaires... On croise Les Beatles, Bob Dylan, Eric Clapton et Andy Warhol, on assiste aux enregistrements de leurs albums, on se tient dans les coulisses de leurs concerts... Philip Norman n'écarte aucun détail, abordant ici les procès pour détention et consommation de drogue, le divorce de Jerry Hall et Mick Jagger, l'évasion fiscale des Stones, l'enregistrement d'Exil on Main Street, la fin tragique de Brian Jones, le contrôle obsessionnel de Mick Jagger sur les affaires du groupe...

 

 

« Arrive un vagabond » de Robert Goolrick – Ed. Anne Carrière

ARRIVE UN VAGABONDC'est au cours de l'été 1948 que Charlie Beale arriva à Brownsburg. Il était chargé de deux valises - l'une contenait quelques affaires et des couteaux de boucher, l'autre une importante somme d'argent. Charlie y tomba deux fois amoureux. D'abord, il s'éprit de cette ville paisible de Virginie dont les habitants semblaient vivre dignement, dans la crainte supportable d'un Dieu qu'ils avaient toutes les raisons de trouver plutôt bienveillant à leur égard. Une preuve parmi d'autres : il n'y avait encore jamais eu de crime à Brownsburg. La deuxième fois que Charlie tomba amoureux fut le jour où il rencontra Sylvan Glass. Après Féroces et Une femme simple et honnête, Robert Goolrick nous offre, avec Arrive un vagabond, une plongée sensuelle et enivrante au coeur de la passion. Il y dépeint les membres d'une communauté face à une tragédie en marche. Des hommes et des femmes simples, qui se retrouvent partagés entre la terreur de ce qu'il va advenir de leur fils préféré et la fascination devant les événements qui écriront le souvenir de leur passage sur terre dans la poussière des siècles.

 

 

« Deux dans Berlin » de Richard Bikerfeld – Ed. Masque

DEUX DANS BERLINHiver 1944. Dans un hôpital militaire, Hans Kalterer, un ancien des services de renseignements de la SS, se remet d’une blessure par balle et s’interroge sur son avenir. Il sait que la guerre est perdue et qu’il a besoin de se racheter une conscience. Il rejoint la police criminelle de Berlin où il est chargé d’enquêter sur le meurtre d’un haut dignitaire nazi. Dans le même temps, Rupert Haas s’évade de Buchenwald à la faveur d’un raid aérien et rejoint Berlin pour retrouver femme et enfant. Or leur immeuble a été bombardé et il ne reste plus rien. Il décide de se venger de ceux qui l’ont honteusement dénoncé et qui sont responsables de son malheur. Tandis que la ville disparaît sous les décombres et les cendres, commence une chasse à l’homme sans merci : Haas recherche et tue de sang froid, avec des méthodes dignes des pires nazis et Kalterer, entouré de vieux nazis corrompus et d’ennemis de la dernière heure d’Hitler, se lance à la poursuite du coupable – et d’une position qui lui assurerait un avenir commode. 

 

 

« Histoire d'O » de Pauline Réage – Ed. Fayard

HISTOIRE D OParu en 1954, Histoire d'O provoqua l'un des scandales les plus retentissants de la littérature française contemporaine. D'abord interdit, souvent saisi, vendu sous le manteau, ce chef-d'œuvre de l'érotisme est le livre français contemporain le plus lu depuis Le Petit Prince de Saint-Exupéry. Sans doute l'Histoire d'O est-elle la plus farouche lettre d'amour qu'un homme ait jamais reçue. Jean Paulhan. Le paradoxe d'O est celui de la visionnaire qui mourait de ne pas mourir, c'est le martyre où le bourreau est le complice de la victime. Ce livre est le dépassement de la parole qui est en lui, dans la mesure où, à lui seul, il se déchire, où il résout la fascination de l'érotisme dans la fascination la plus grande de l'impossible. Georges Bataille, La Nouvelle Revue française. L'écriture de Pauline Réage est d'une incroyable décence par rapport aux sujets traités. Si ce n'est pas la plus grande merveille du livre, ce n'en est pas la moindre que cette écriture-là, chaste comme la langue de La Princesse de Clèves, chaude je ne dirai comme quoi, et d'une simple densité qui appuie, ou provoque, le mouvement du cœur.

 

 

« Sur la route » de Jack Kerouac – Ed. Gallimard

SUR LA ROUTE« Un gars de l'Ouest, de la race solaire, tel était Dean. Ma tante avait beau me mettre en garde contre les histoires que j'aurais avec lui, j'allais entendre l'appel d'une vie neuve, voir un horizon neuf, me fier à tout ça en pleine jeunesse ; et si je devais avoir quelques ennuis, si même Dean devait ne plus vouloir de moi comme copain et me laisser tomber, comme il le ferait plus tard, crevant de faim sur un trottoir ou sur un lit d'hôpital, qu'est-ce que cela pouvait me foutre ? J'étais un jeune écrivain et je me sentais des ailes.
Quelque part sur le chemin je savais qu'il y aurait des filles, des visions, tout, quoi ; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare. »

 Sur la route a été composé en trois semaines, en 1951, sur un long rouleau de papier télétype, sans ponctuation. Le roman décrit la route avec Dean, mais aussi le jazz, l'alcool, les filles, la drogue, la liberté. Refusé par les éditeurs, le manuscrit est retravaillé par son auteur et publié plusieurs années après. En complément, des explications sur la genèse du texte.

 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Le train fait son cinéma » de Georges Di Lallo et Patrick Brion – Ed. Riveneuve

TRAIN CINEMADeux passionnés de cinéma entreprennent ici de dresser un panorama sous forme d’hommage au train tel qu’il est représenté à travers l’histoire du cinéma. Une investigation richement illustrée (photographies extraites de films, affiches d’époque, etc), qui explore la mise en scène filmique du western par exemple, de la littérature, ou plus particulièrement du polar, toujours en prenant comme angle d’analyse la présence du train. On croisera au fil de cet ouvrage très documenté de grands noms comme ceux de Hitchcock, David Lean, Sergio Leone. Autant de maîtres qui ont su faire du train au cinéma un personnage de premier plan.

 

 « 500 questions et défis coquins » - Coffret Ed. Solar

500 QUESTIONS COQUINS500 questions et défis en 7 thèmes : Langues de l'amour, Le corps dans tous ses ébats, Voyages culturels, Un peu de culture, Objets de culte, Délier les langues, Jeux de rôles.

 

 

« La vraie histoire des infirmières » de Philippe Duley – Ed. Chronique

INFIRMIERESL'histoire du métier d'infirmière est retracée depuis ses origines. De la réalité à la fiction, de l’adulation au fantasme, l'image que renvoient les infirmières dans la société est examinée notamment à travers la place accordée dans la littérature et au cinéma.

 

 

 

« Il était une fois en France, Tome 6, La terre promise » - Ed. Glénat

IL ETAIT UNE FOIS EN FRANCEJuillet 1949. Joseph Joanovici comparaît devant la Cour de Justice de Paris pour collaboration. Son avocat est optimiste : les jurés lui pardonneront d’avoir fait fortune sur le dos des nazis, quand ils verront le nombre de Juifs qu’il a sauvés ! Monsieur Joseph lui aussi veut encore croire qu’il pourra se faire oublier, peut-être même trouver refuge en Terre Promise... C’est sans compter sur la haine tenace du juge Legentil, qui suivrait son ennemi intime jusqu’en enfer si cela lui permettait de faire triompher la justice.

 

 

« Les Alsaciens, une région dans la tourmente (1870-1950) » de Claude Muller et Christophe Weber – Coffret - Ed. Les Arènes

LES ALSACIENSEntre 1870 et 1950, les Alsaciens ont subi trois conflits européens et changé autant de fois de nationalité. Française en 1870, puis allemande avant de redevenir française en 1918, l’Alsace subit de plein fouet l’annexion nazie en 1940. 100.000 Alsaciens sont incorporés de force dans l’armée du IIIe Reich, beaucoup ne sont pas revenus. Déchirée entre la France et l’Allemagne, aucune région française n’a connu autant de bouleversements et de revirements. Ce coffret contient le livre, un livret d’expressions et proverbes en alsacien.

 

 

« Azimut – Tome 1 - Les aventuriers du temps perdu » Dessins de Jean-Baptiste Andreae, Scénario Wilfrid Lupano – Ed. Vents d’Ouest

AZIMUTQuelque part dans le vaste capharnaüm des mondes possibles, il en existe un où,  plus qu'ailleurs, on reste profondément outré par l'idée de la vieillesse et de son issue tragique : la mort.Mais a-t-on la possibilité d'y échapper ? Ailleurs peut-être pas, mais dans ce monde-là, il est permis de le penser. C'est en tout cas la théorie du vieux professeur Aristide Breloquinte, qui occupe son temps à étudier les caprices du temps à bord du Laps, son navire laboratoire. C'est aussi l'avis de la belle Manie Ganza, qui semble convaincue que le temps, c'est de l'argent, et même des espèces sonnantes et trébuchantes. Chimère ! Diront certains. Non-sens diront les autres. Et puisqu'on parle de non-sens, signalons tout de même ce fait étrange : depuis quelques temps déjà, on a perdu le pôle nord. Ça n'a probablement rien à voir… Ou alors, c'est tout l'inverse.En compagnie d'une myriade de personnages fantastiques que n'aurait pas reniés Lewis Carroll, embarquez pour un fabuleux voyage qui vous emmènera tout autant dans les sphères éthérées de l’imagination qu'au cœur des préoccupations existentielles humaines.

 

 

« Les aventures de Lucky Luke d’après Morris, Tome 5, Cavalier seul » Textes de Daniel Pennac et Tonino Benacquista, Illustr. Achdé – Ed. Dargaud

LUCKY-LUKE-copie-1.jpgDans Cavalier seul, 5e tome des Nouvelles aventures de Lucky Luke, Pennac, Benacquista et Achdé annoncent... la séparation des Dalton ! Ce 5e épisode des Nouvelles aventures de Lucky Luke s'ouvre sur un énième coup raté des Dalton. Mais, cette fois, Jack, William et Averell décident de destituer Joe et de faire cavalier seul. Chacun des frères partira de son côté, et celui qui, le premier, gagnera un million de dollars sera le nouveau chef des Dalton. Ce 5e album des Nouvelles aventures de Lucky Luke est digne des meilleurs Morris et Goscinny ; une BD qui fera rire petits et grands.

 

 

« Phil Perfect – L’Intégrale » de Serge Clerc - Ed. Dupuis

PHIL PERFECTPour la première fois en Intégrale, les récits, illustrations et dessins que Serge Clerc a réalisés autour de son emblématique personnage Phil Perfect sont enfin réunis. De la première aventure de Phil Perfect dans Rock & Folk à la dernière histoire publiée dans Heavy Metal, c'est tout un pan de l'histoire de la bande dessinée contemporaine qui nous est conté. En revisitant le concept de ligne claire sur fond de rock'n'roll et de clins d'oeil au polar, Serge Clerc a inventé un style résolument moderne, adulte et engagé.

 

 

« Le jeune Albert » d’Yves Chaland, Edition Luxe, - Les Humanoïdes Associés

JEUNE ALBERTParues dans Métal Hurlant à la fin des années 1970, les aventures du Jeune Albert ont marqué des générations de lecteurs et d’auteurs, fascinés par le talent d’Yves Chaland, aujourd’hui considéré comme un des grands représentants de la ligne claire en bande dessinée. Avec cette édition luxueuse, en format à l’italienne, les fans de Chaland vont pouvoir redécouvrir un personnage depuis trop longtemps absent des rayons des libraires.

 

 

« Les paysans - Récits, témoignages et archives de la France agricole (1870-1970) » de Philippe Madeline et Jean-Marc Moriceau - Ed. Les Arènes

LES PAYSANSEntre 1870 et 1970, les paysans ont vécu une révolution sans précédent. En quatre générations tout a changé. En 1900, près d’un Français sur deux travaillait dans les champs. Aujourd’hui, les agriculteurs sont moins de 3 % mais nourrissent 60 millions de Français et exportent dans le monde entier. Cet album leur rend hommage. Retrouvés dans les greniers des familles paysannes, une centaine de documents sont reproduits à l’identique. Ces traces d’Histoire, pour la première fois accessibles, constituent des archives vivantes et uniques. Elles sont nos racines. Grâce à elles, le passé ressurgit avec une force exceptionnelle.

 

 

 

Jean-Paul Collet

Libraire – La Boucherie - Paris

 

« Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag II B » de Jacques Tardi – Ed. Casterman

TARDINous nous étions battus, mon mécano et moi. Nous avions reçu l'ordre de détruire l'ennemi. Nous avions obéi... Oui, nous nous étions battus, et ce 22 mai 1940, un mercredi, douze jours après l'offensive, au petit matin, à l'orée d'un bois, nous venions d'être faits aux pattes. C'était à Mons-en-Chaussée, près de Péronne, dans la Somme. Mon père avait été blessé dans ce coin, vingt-cinq ans plus tôt. Moi, j'avais vingt-cinq ans et je venais de recevoir comme un coup de massue derrière la tête.

 

 

« L'accordéon quelle histoire ! » de Philippe Krümm – Ed. Parigramme

ACCORDEONLe mythique " piano à bretelles ", créé pour imiter la voix humaine, a fait danser plus d'un couple et tourner plus d'une tête. Mais qui sait aujourd'hui que l'accordéon a grandi dans les bras de demoiselles en crinolines au me siècle, pour continuer sa carrière aux mains d'immigrés italiens, inventant avec les Auvergnats la valse musette ? Qui sait encore qu'il s'est installé en territoire zoulou ou qu'il est parti à la conquête de l'Ouest ? Pendant ce temps, son cousin le bandonéon, né en Allemagne, devenait la voix du tango en Argentine...

 

 

« Dress code, le bon vêtement au bon moment » de Maxime Donzel et Géraldine de Margerie - Ed. Robert Laffont

DRESS CODENous savons tous que l’habit ne fait pas le moine… mais qu’il y contribue. Et parfois, nous nous trouvons démunis devant notre penderie. Pas de panique. Dress Code est là pour nous rhabiller de la tête aux pieds. Comment se vêtir quand on a eu une promotion ? Comment s’habiller pour faire son coming out ? Comment s’accoutrer pour dormir ? Comment se saper à un enterrement ? Avec Dress Code, chacun trouvera la tenue appropriée à chaque situation. Des descriptions hyperdétaillées, une analyse pop-sociologique poussée, portée par un humour ravageur : Géraldine de Margerie reprend, avec Maxime Donzel, les clés du succès du Dictionnaire du look. Les superbes photos d’Olivier Marty mettent en scène un modèle féminin et un modèle masculin dans toutes les situations de la vie, souvent rocambolesques. À la fois précis et drôle, pédagogique et fantaisiste, fourmillant d’informations et de « trucs de modeux » très utiles et tout à fait dérisoires, Dress Code est unique en son genre. Comme quoi l’humour et la mode ne sont pas toujours incompatibles

 

 

 « Sauver Paris : Mémoires du consul de Suède (1905-1944) » de Raoul Nordling– Ed. Payot  poche

RAOUL NORDLINGSi Paris est toujours Paris, c'est à Raoul Nordling (1881-1962) que nous le devons. Cet homme était en effet le consul général de Suède, en poste à Paris à l'été 1944, alors que Hitler avait ordonné la destruction de la ville. Les cinéphiles se rappellent Orson Welles dans Paris brûle-t-il, qui joue le rôle de Nordling. Ce dernier négocia avec le général von Choltitz la libération de milliers de prisonniers politiques, puis le non-respect des ordres d'Hitler, et enfin, cette fois avec les gaullistes, un cessez-le-feu qui permit à vingt mille soldats allemands de quitter Paris. Il intervint également pour sauver Alexandre Parodi et d'autres représentants de De Gaulle, arrêtés boulevard Saint-Germain et promis à une mort certaine. Ses Mémories sont un document de première importance qui permet de mieux comprendre ce que furent les journées de la libération de Paris en août 1944

 

 

« Les dix droits du lecteur » de Daniel Pennac – Ed. Gallimard Jeunesse

DANIEL PENNACPour fêter les 40 ans de Gallimard Jeunesse, retrouvez les dix droits du lecteur énoncés par Daniel Pennac : le droit de ne pas lire, le droit de sauter des pages, le droit de lire n'importe quoi mis en scène dans des pop-up créés par Gérard Lo Monaco. Dix scènes joyeuses et colorées qui symbolisent les grandes références de la littérature d'aventure : Vingt Mille Lieues sous les mers de Jules Verne, Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, Robinson Crusoé de Daniel Defoe, Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling. Ou comment redécouvrir le monde des contes, des jouets, du cirque et des grands exploits tout autour du monde.

 

 

« Péplum, l'antiquité spectacle » d’Hélène Lafont-Couturier – Ed. Fage

PEPLUMDans la capitale des Gaules, croiser Antiquité et histoire du cinéma relève de l'évidence. Dès avant 1900, l'un des tout premiers péplums est réalisé par les établissements Lumière. De ce court-métrage de 45 secondes, le public nombreux, qui découvrait Néron essayant des poisons sur des esclaves, fut bouleversé. Depuis lors, l'intérêt pour ce genre cinématographique n'a cessé de croître tant le grand spectacle qu'il déploie s'adapte à une Antiquité déjà fantasmée par la peinture, la littérature ou l'opéra. En plus d'explorer la chronologie des films les plus marquants du XXe siècle mais également des productions récentes, cet ouvrage envisage le péplum dans son contexte idéologique et culturel. Par le jeu des mises en abyme, le genre agit en effet volontiers comme un révélateur des passions humain, toutes époques confondues

 

 

Collection « L'appétit vient en lisant » – Ed. Agnès Viénot

L'appétit vient en lisant a l'ambition d'aiguiser l'appétit du lecteur tant littéraire que gastronomique. La collection propose qu'un grand chef réalise les recettes contenues dans un extrait choisi d'une grande œuvre littéraire. Chaque titre est muni d'un appareil critique, introduction, biographies de l'écrivain et du chef, chronologie et bibliographie. Les droits d'auteurs des chefs seront intégralement reversés à La Banque du Miel.

Au menu :

VOLTAIRE ET MICHALAKLa recette du « Chocolat chaud au parfum de nougat miel » de Voltaire vu par Christophe Michalak

 

 

 

 

 

FLAUBERT ET DUCASSELe « Cookpot de pommes de terre comtesse et truffe noire de provence à la boulangère » de Gustave Flaubert, revu par Alain Ducasse

 

 

 

 

 

 

DUMAS ET SELOSSELe « Tartare de saint-jacques et gelée au champagne, émulsion au wasabi et zeste d'orange - Huître gratinée au champagne, petits fenouils croquants et suprêmes d'orange » d’Alexandre Dumas revisité par Anselme Selosse

 

 

 

 

 

BALZAC ET GAUTHIEROu encore la « Patate en coque de pain » d’Honoré de Balzac vu par Alexandre Gauthier

 

 

 

 

 

 

 

 

Valérie Expert

 

« Le passage couvert - Une trajectoire patrimoniale européenne » de Patrice de Moncan - Ed. du Mécène

PASSAGE COUVERTEtude de l'historien Patrice de Moncan autour du phénomène du Passage Couvert qui, depuis la France, a conquis l'Europe au XIXe siècle, depuis Manchester jusqu'à Saint-Petersbourg. Nombreuses illustrations.

 

 

 

 

 

« Le goût du vin » de Jean-Noël Mouret - Ed. Mercure de France

LE GOUT DU VINPour le dictionnaire, le vin est une « boisson alcoolisée provenant de la fermentation du raisin ». Pour le poète, il représente « le refuge ultime de la délicatesse et, disons le mot, de la civilisation ». Tel est le parti-pris de cet ouvrage, qui réunit sur le thème de « l'art de vivre en vin » les auteurs les plus inattendus : Balzac conte une singulière arnaque au vin imaginaire ; Sherlock Holmes se voit berné par trois verres vides ; Bernard Pivot révèle l'influence du Beaujolais sur sa carrière ; Michel Quint tient « un discours amoureux » du vin plutôt canaille... Avec Jim Harrison, Jack Kerouac, Marcel Aymé, Charles Bukowski, John Steinbeck et bien d'autres, tous mettent en scène le plaisir de boire... Cette notion de « plaisir » est ici récurrente, au grand dam de ceux pour qui toute consommation de boisson alcoolisée est un péché... Mais l'interdit ne décuple-t-il pas le plaisir ?

 

 

« Dictionnaire amoureux de l’opéra » d’Alain Duault – Ed. Plon

DICO-OPERA.gif« Suivez-moi dans ce parcours intime de l'opéra, de tout ce qui en constitue la chair, dans ce manège des voix les plus touchantes et les plus virtuoses, dans ce dédale des rôles et des airs, dans cette visite de ses décors, de ses rites, de ses coulisses et de son histoire. L'opéra est à la fois un mystère et une évidence : mystère du mariage des voix avec les sonorités de l'orchestre et le souffle des chœurs, tout en racontant une histoire à travers une mise en scène qui l'éclaire, et évidence d'une émotion qui mêle tout en un seul mouvement puissant.
Un mouvement qui soulève, qui ravit, qui emporte loin du réel quotidien. C'est cette expérience de l'opéra que je veux vous faire partager, avec mes choix et mes partis pris, avec mes coups de cœur et mes découvertes, avec ma passion et mes passions, afin que, vous qui ne connaissez pas l'opéra, vous n'y résistiez plus, et vous qui l'aimez déjà, vous y nourrissiez votre boulimie d'amour", Alain Duault.

 

 

Alexandre Dumas, « Les romans de la renaissance - Ascanio ; Les Deux Diane ; L'Horoscope » - Ed. Robert Laffont

ALEXANDRE DUMASCes trois romans (Ascanio, Les Deux Diane, L'Horoscope, inachevé, qui se déroulent respectivement sous François Ier, Henri II et François II) font partager au lecteur la fascination pour la Renaissance éprouvée par Dumas et par les romantiques. André Maurois affirmait que Dumas, pourvu de la même énergie physique que les hommes de la Renaissance, se sentait plus proche d'eux que des bourgeois de la Restauration.
Alors, écrit en effet l'écrivain, « toutes les sensations étaient franches et se traduisaient franchement, la joie par le rire, la douleur par les larmes ». C'est d'abord cette extraordinaire vigueur du jeune XVIe siècle qui est livrée à notre admiration : que ce soit celle de l'orfèvre et sculpteur florentin Benvenuto Cellini, figure sublimée de l'Artiste (Ascanio), ou celle du Chevalier par excellence qu'est Gabriel de Montgommery (Les Deux Diane).
Cependant, ce côté lumineux possède sa contrepartie sombre, hantée par les guerres de Religion. Extrême raffinement et infinie sauvagerie, dépravation et courage, beauté surhumaine et monstrueuse laideur, propres à inspirer admiration, horreur ou dégoût, tels sont les traits communs aux trois opus de ce volume. Par ailleurs, cette édition permet de lever un coin du voile recouvrant la paternité de Dumas dans les romans signés de son nom et écrits en collaboration. Pour Ascanio et Les Deux Diane, le collaborateur n'est pas l'habituel Auguste Maquet, mais Paul Meurice, qui appartint au cercle de Victor Hugo. Cette édition est établie par Claude Schopp, biographe d'Alexandre Dumas, à qui l'on doit de nombreux travaux sur l'écrivain et la publication d'inédits ainsi que la réédition intégrale de bien des textes.

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 16:10

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Petit traité d’intolérance » de Charb – Ed. J’ai Lu

TRAITE INTOLERANCEVous trouvez touchants les dessins d'enfants affichés au bureau et la nostalgie branchée des trentenaires ? Sexy les filles perchée sur des talons de 12 cm ? Sympathiques les festivals thématiques qui fleurissent un peu partout les week-ends ? Alors ce livre n'est pas pour vous ! Tous ces détails de la vie quotidienne qui enchantent Amélie Poulain donnent à Charb des envies de meurtre et lui inspirent, dans ce livre, de petites chroniques acides et hilarantes.

 

 

« Le roman d’Athénaïs, une vie avec Michelet » de Isabelle Delamotte – Ed. Belfond

ROMAN ATHENAISEnfant sensible, maltraitée par sa mère, Athénaïs Mialaret entretient avec son père une relation passionnée. Auprès de cet homme cultivé, grand voyageur et amoureux de la nature, elle étudie sans relâche. C'est la lecture d'un ouvrage polémique de Jules Michelet qui sera à l'origine de sa rencontre avec "le pape de l'Histoire". Véritable puits de science, celui-ci lui évoque irrésistiblement son père. Il sera pour Athénaïs une figure paternelle et un mentor, mais aussi un amant exigeant, obsédé par son sexe et son corps malade, au point de faire de cette femme frigide un objet d'étude et de consigner dans son Journal les détails les plus crus... Première biographie d'Athénaïs Michelet (1826-1899), Le Roman d'Athénaïs révèle une relation de couple fusionnelle basée sur la circulation intellectuelle. Athénaïs collabore aux œuvres de son mari; lui reprend à son compte les écrits de son épouse. Car Athénaïs rêve de devenir écrivain et devra se battre pour publier sous son propre nom. Curieuse existence que celle de cette femme à la fois affranchie et soumise, et qui côtoiera les célébrités du siècle. Après la mort de Michelet, elle s'appliquera à réécrire le Journal et les inédits du grand homme, n'hésitant pas à leur donner une nouvelle tonalité...

 

 

« Le testament caché » de Sébastian Barry – Ed. Gallimard

TESTAMENTRoseanne McNulty a cent ans ou, du moins, c'est ce qu'elle croit. Elle a passé plus de la moitié de sa vie dans l'institution psychiatrique de Roscommon, où elle écrit en cachette l'histoire de sa jeunesse, lorsqu'elle était encore belle et aimée. I'hôpital est sur le point d'être détruit, et le docteur Grene, son psychiatre, doit évaluer si Roseanne est apte ou non à réintégrer la société. Pour cela, il devra apprendre à la connaître, et revenir sur les raisons obscures de son internement. Au fil de leurs entretiens, et à travers la lecture de leurs journaux respectifs, le lecteur est plongé au cœur de l'histoire secrète de Roseanne, dont il découvrira les terribles intrications avec celle de l'Irlande. À travers le sort tragique de Roseanne et la figure odieuse d'un prêtre zélé, le père Gaunt, Sebastian Barry livre ici dans un style lumineux un roman mystérieux et entêtant.

 

 

 

Lydie Zannini

Librairie du Théâtre – Bourg-en-Bresse

 

« Ca m’énerve » de Marie-Ange Guillaume – Ed. Le passage

MARIE-ANGE GUILLAUMEPar pur esprit de vengeance, ce livre traite des nuisances. Pas les nuisances graves, comme la guerre, la mort et les avions qui se cassent la gueule. Non, juste les irritations, les furoncles, les gâchis d’humeur, les casse-couilles en tout genre, les hotlines, la feuille de laitue décorative piégée dans la sauce, les paperasses et les télécommandes, le principe de précaution, le garçon de café qui met trois plombes à noter votre présence, la housse de couette récalcitrante, la langue de bois, les chasseurs d’éléphants, la vieille dame à qui vous cédez votre place dans le bus et qui vous pompe l’air tout le reste du trajet.
Bref, tout ce qui arrive à vous zigouiller une journée qui commençait si bien

 

 

« La société du hold-up : nouveau récit du capitalisme » de Paul Vacca – Ed. Mille et une Nuit

PAUL VACCALe hold-up, forme illégale d'appropriation apparue aux Etats-Unis au lendemain de l'Indépendance, raconte depuis deux siècles notre société capitaliste. Autrefois à la marge et magnifié par le cinéma, aux temps héroïques des ennemis publics n° 1 et des "casses du siècle", il la défiait. Aujourd'hui, le nouveau hold-up prospère au coeur même du capitalisme: au sein des banques, telle l'équipe des "déréglementeurs" qui a propagé les subprimes et a engrangé les profits par millions; au sein des entreprises, qui n'ont plus qu'une stratégie, la disruption ou le braquage des marchés, pour en faire des monopoles, à l'instar d'Apple ou Google. L'industrie cinématographique n'aura pas été pour rien dans l'avènement de ce paradigme absolu, qui tend à régir notre société mondialisée vivant dans le tempo de l'immédiateté. Désormais chacun rêve de faire son coup pour se mettre à l'abri de la précarité. Paul Vacca explore avec originalité cette longue histoire faite de faits divers, de films et de crises.

 

 

« La patiente » de Jean-Philippe Mégnin - Ed. Le Dilletante

JEAN-PHILIPPE MEGNINC’est l’histoire d’une femme qui ne dit rien. Et d’un homme qui tente de la comprendre. D’elle il sait très peu, elle sait tout de lui. Quand enfin elle va se livrer, il le regrettera, mais il sera trop tard. C’est elle qui mène le jeu. Après l’histoire d’un transfert amoureux en montagne pour son premier roman, voici celle d’un trio amoureux entre Paris et la Bretagne.

 

 

 

 

« Le dernier Lapon » de Olivier Truc – Ed. Métailié

OLIVIER TRUCL’hiver est froid et dur en Laponie. À Kautokeino, un grand village sami au milieu de la toundra, au centre culturel, on se prépare à montrer un tambour de chaman que vient de donner un scientifique français, compagnon de Paul Emile Victor. C’est un événement dans le village. Dans la nuit le tambour est volé. On soupçonne les fondamentalistes protestants laestadiens : ils ont dans le passé détruit de nombreux tambours pour combattre le paganisme. Puis on pense que ce sont les indépendantistes sami qui ont fait le coup pour faire parler d’eux. La mort d’un éleveur de rennes n’arrange rien à l’affaire. Deux enquêteurs de la police des rennes, Klemet Nango le Lapon et son équipière Nina Nansen, fraîche émoulue de l’école de police, sont persuadés que les deux affaires sont liées.

 

 

« Cinq ciels » de Ron Carlson – Ed. Gallmeister

RON CARLSONAu cœur de l'Idaho et des montagnes Rocheuses, trois hommes se trouvent réunis pour réaliser une étrange construction au-dessus d'un canyon. Chacun est muré dans son propre isolement et tente de fuir son passé. Il y a d'abord Arthur Key, colosse taciturne qui a subitement quitté Los Angeles, puis le jeune et indolent Ronnie Panelli, petit voleur à la tire. Tous deux ont été embauchés à la hâte par Darwin Gallegos, lui-même en colère contre Dieu et les hommes après le décès accidentel de sa femme. Sur le site grandiose de ce chantier suspendu entre ciel et terre, une amitié profonde va se tisser entre les trois hommes qui se libèrent peu à peu de leurs obsessions tandis qu'une ombre funeste plane sur le projet. A travers une prose lyrique et envoûtante, Ron Carlson impose avec Cinq ciels son incroyable talent à mettre en scène des destins brisés dans des décors éblouissants.

 

 

 

Valérie Expert

 

« C'était la Nationale 7- La route bleue, la Nationale 6 » de Thierry Dubois – Ed. Paquet

RN 7La route Paris-Côte d'Azur, cela vous dit quelque chose ? Mais si, voyons ! La Nationale 7, vous connaissez assurément. Pour un bon nombre de Français, et les Parisiens ne sont pas les moins nombreux, cette belle route de près de mille kilomètres reliant la Capitale à la Méditerranée symbolise le temps des vacances, de l'insouciance, du soleil assuré et du
bleu azuréen. C'était aussi les embouteillages dantesques, les poids lourds coincés dans les rues étroites des villages, les bouchons surchauffés... L'itinéraire Paris-Côte d'Azur, c'est aussi la Nationale 6, route souvent confondue avec son illustre sœur, et c'est enfin la Route  Bleue, échappée bucolique qui quittait la Nationale 7 avant Lyon pour la rattraper à Valence. La Nationale 7, c'est la mère des routes françaises où la grande Histoire est souvent dépassée par l'anecdote quotidienne. A travers 208 pages abondamment illustrées (dessins, photos, brochures publicitaires et cartes routières d'époque), c'est à un voyage dans l'imagerie populaire que nous convie Thierry Dubois. Il redonne vie, étape par étape, aux grandes heures de la Route des Vacances, de l'entre-deux-guerres aux années 60.

 

 

« Assassin’s Creed : Entre voyages, vérités et complots » de Guillaume Delalande – Ed. Pix’n Love

ASSASSINS CREEDGuillaume Delalande apporte sa vision sur l'ensemble de la série, incluant les derniers épisodes : Assassin's Creed Revelations, Assassin's Creed III et AC III Liberation. Expert aguerri dans les méthodes d'infiltration, il est parvenu à pénétrer le saint des saints et à rencontrer les équipes de développement à Montréal. Après une investigation de plusieurs mois, l'auteur a repris chaque ligne, chaque phrase de l'édition originale (sortie en 2010), pour l'approfondir et la pousser encore plus loin. On retrouve donc la genèse détaillée de chaque épisode de la série, l'étude du scénario et des différents symboles sous-jacents, un décryptage en règle du gameplay et des intentions des développeurs.

 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Les écrivains portraits intimes » de Gilles Martin-Chauffier – Ed. Glénat

PORTRAITS INTIMESCamus, Sagan, Duras, Vian, Gary, Céline, Claudel, Colette, Gide, Léautaud, Malraux, Mauriac, Montherlant, Pagnol, Prévert, Sagan, Sartre et Beauvoir, Simenon… Paris Match a partagé l’intimité des écrivains phares du XXème siècle. Paris Match ouvre ses archives et dévoile ses photos exceptionnelles, offrant une plongée dans la sphère privée, l’univers familier des plus grandes plumes françaises : Camus dans son bureau des Éditions Gallimard, Pagnol dans le Midi, Sagan chez elle après son grave accident de voiture, Léautaud avec ses chats dans son antre à Fontenay-aux-Roses, Mauriac dans sa demeure familiale du Bordelais, au milieu des vignes, Colette recluse dans son appartement du Palais Royal, ou encore Céline dans son pavillon de Meudon avec sa femme Lucette. Paris Match fut le témoin d’instants uniques : Gide au piano, Sartre et Beauvoir avec le Che, Claudel sur une balançoire, Malraux allongé par terre sur les maquettes de son Musée imaginaire, ou encore Vian au théâtre Sarah-Bernhardt lors de la première Nuit de la poésie. Des clichés remarquables, des moments forts, une plongée dans les coulisses de la littérature !

 

 

« Annie Girardot - Un destin français » de Giulia Salvatori – Ed. M Lafon

ANNIE GIRARDOTUne voix singulière, grave et rocailleuse. Adorable brin de femme coiffée à la garçonne, instinctive, aux grands yeux emplis d’émotion. Telle était Annie Girardot.
Née en 1931 à Paris, elle se destinait à une carrière d’infirmière quand le syndrome de la comédie l’a rattrapée : en 1949, elle fait son entrée au conservatoire de la rue Blanche ; elle en sortira en 1954, auréolée de deux prix d’excellence, avant de rejoindre la Comédie-Française. Jean Cocteau voyait en elle « le plus beau tempérament dramatique de l’après-guerre ». Luchino Visconti, Marcel Carné, Jean Delannoy et Gilles Grangier l’ont dirigée ; Jean Marais et Philippe Noiret lui ont donné la réplique. Jusqu’à la fin des années 1970, elle tourne deux à six films par an, passant du rire aux larmes avec une grâce que saluera la profession en lui décernant, en 1977, le César de la meilleure actrice pour Docteur Françoise Gailland. Mais à la fin des années 1980, cinéma comme théâtre se détournent de la comédienne. Nul n’oubliera la cérémonie des César de 1996. Annie y reçoit le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour Les Misérables, le film de Lelouch, l’ami fidèle. « Je ne sais pas si j’ai manqué au cinéma français, lance-t-elle, mais à moi, le cinéma français a manqué... follement... éperdument, douloureusement. ». Annie Girardot s’est éteinte le 28 février 2011, dans l’oubli d’elle-même – son combat contre la maladie d’Alzheimer a touché la France entière –, mais sa place est toujours demeurée intacte dans le cœur du grand public. Ce livre, riche de témoignages et de documents rares, a vocation à rendre hommage à une femme d’exception, dans sa désarmante simplicité. Giulia Salvatori, fille d’Annie Girardot.

 

 

« Les arts sous l’occupation, Chroniques des années noires » de Stéphane Guégan – Ed. Beaux Arts Magazine

ARTS OCCUPATIONUn panorama passionnant de la vie culturelle sous l’Occupation, une période d’une grande richesse artistique mais qui a obligé les créateurs à des choix parfois douloureux. 

 

 

 

 

 

 

« Les frasques de la Belle Époque : les plus belles unes du Petit journal » de Bruno Fuligny – Ed. Albin Michel

FRASQUES BELLE EPOQUEL’ogresse de la Goutte d’Or, l’éruption de la Montagne Pelée, les fêtes extraordinaires, la conquête des pôles, l’invention des premiers robots, mais aussi les attentats anarchistes et les crimes rocambolesques : les lecteurs de la Belle-Époque n’ont pas le temps de s’ennuyer grâce aux unes inoubliables du supplément illustré de leur quotidien favori, Le Petit Journal, qui se lance en 1890, dans la publication d’images… en couleurs, et provoque une petite révolution ! Un voyage extraordinaire au cœur de la Belle-Époque à travers les 100 unes les plus sensationnelles du Petit-Journal. Des histoires truculentes et savoureuses ! Maître de conférences à Sciences Po, haut fonctionnaire, Bruno Fuligni est l’auteur de quinze ouvrages sur l’histoire politique et policière de la France. Chasseur de curiosités, familier des archives secrètes et cachées, il a dirigé les deux albums best-sellers Dans les secrets de la police et Dans les archives inédites des services secrets. 

 

 

“Art of Punk” d’Alex Ogg et Russ Bestley – Ed. Hugo Image

PUNKPour les acteurs de la première heure comme moi, le mouvement punk en France n'a duré que de 1976 à 1978. Et pour être précis, il s'est terminé le soir du 10 juillet 1978 au festival "Rock d'ici" à l' Olympia... Bien sûr, en réalité, tout avait commencé bien plus tôt. Dix ans avant, les groupes psychédéliques américains de la côte Ouest amorçaient les bases d'une culture à part entière dont nous subissons l'influence encore aujourd'hui. Le punk ne s'est pas contenté d'être une musique sur trois accords et quelques épingles à nourrice sur un T-shirt déchiré et repeint à la main, il a été le laboratoire et le tremplin de graphistes, stylistes et artistes en tous genres... Mais lisez donc ça vous même dans ce livre. Une anecdote illustre bien cette courte époque un peu chaotique. Nous sommes en avril 1977, au premier festival punk du Palais des Glaces à Paris. Toute la faune rock parisienne est là, toutes générations confondues. On remarque cependant une chose : ce public est en noir et blanc : Ici on a découvert le punk anglais que récemment, et nos influences majeures sont le Velvet, les Stooges, les New York Dolls, etc. On cultive un look dandy décadent à base de chemises blanches, cravates fines, perfectos, pompes pointues, badges et jeans noirs ultra serrés... A l'extérieur, c'est donc un grouillement bicolore qui s'agite quand, soudain et tout à coup, dans un silence général stupéfait, quatre silhouettes en couleur fendent la foule ; cheveux jaunes ou rouges, chemises bariolées, blousons peints, c'est un vrai festival Mir Couleurs. Les Clash jettent un regard goguenard sur leur public français un peu terne puis entrent dans la salle. Silence. Tout le monde a pris une grosse claque dans sa tronche blafarde de p'tit punk fromage ! Epilogue : le lendemain soir au Gibus. Toute la scène punk parigote était là, et, miracle, on était passé à la couleur ! Tout le monde (nous y compris) s'était fabriqué/bricolé des fringues multicolores dans la journée, mettant à contribution fiancées, stylistes ou mamans plus douées que fiancées pas stylistes. Le vrai punk graphique avait enfin débarqué en Gaule et allait dérider un peu les rockeurs coincés de l'Hexagone... Merci !

 

 

« La vraie histoire des infirmières » de Philippe Duley – Ed. Chronique

INFIRMIERESL'histoire du métier d'infirmière est retracée depuis ses origines. De la réalité à la fiction, de l’adulation au fantasme, l'image que renvoient les infirmières dans la société est examinée notamment à travers la place accordée dans la littérature et au cinéma.

 

 

 

 

 

« La vie des français sous l’occupation » d’Henri Amouroux – Ed. Retrouvées

HENRI AMOUROUXLes Français ? Ils sont plus de quarante millions en juin 1940 lorsque les Allemands occupent la France. Et ce livre raconte leur vie quotidienne. Les difficultés à se procurer leur pain, leurs ruses, leurs expéditions et leurs batailles dans les campagnes nourricières. Les ersatz, le faux tabac, le faux café, le faux savon, les faux témoins, les divertissements d’une époque qui n’a pas été « noire » pour tout le monde, mais aussi les souffrances de femmes de prisonniers de guerre, le martyre de tous ceux que la Gestapo traquait et attaquait. Les nuits d’alerte, les lendemains de bombardements, le climat de ces villes dont les rafles, le couvre-feu dépeuplent les rues, l’écoute de la radio anglaise dans l’odeur des rutabagas, la vie des maquisards pour qui le combat n’est qu’une brève lumière dans la suite des jours ternes et dangereux. Très différent de tous les livres qui ont paru sur les années 1940-1944, La vie des Français sous l’Occupation éclaire d’un jour nouveau l’une des périodes les plus dramatiques et les plus controversées de l’histoire contemporaine

 

 

« Les de Gaulle, une famille française » de Christine Clerc – Ed. Retrouvées

DE GAULLEC’est une famille catholique, traditionnelle, au service de l’État ou de l’armée et sans goûts ni métiers tournés vers l’argent, c’est une famille nombreuse : faire des enfants est peut-être un plaisir, sûrement un devoir. À chaque génération, il y a quatre ou cinq frères et soeurs. C’est une famille qui n’est pas recomposée ni éclatée, au contraire, la nombreuse correspondance consultée par l’auteur montre combien ces gens sont soudés par des valeurs communes mais aussi par l’affection et l’entraide qui se pratique tout au long de l’année et jusqu’aux lointains cousins. Pour la première fois, les membres de la famille de Gaulle ont accepté de répondre à une journaliste. L’auteur a interrogé cinquante d’entre eux pendant deux ans pour nous offrir le portrait passionnant de cette famille pas comme les autres.

 

 

« Les cocottes : reines du Paris 1900 » par Catherine Guigon – Ed. Parigramme 

COCOTTES 1900Retour sur les demi-mondaines de la Belle Epoque à Paris, de Caroline Otero à Emilienne d'Alençon en passant par Mata Hari, Colette ou Cléo de Mérode à travers de nombreuses photographies, tableaux et affiches.

 

 

 

 

« Agatha Christie : La romance du crime » de François Rivière – Ed. de la Martinière

AGATHA CHRISTIEAvec ses 2,5 milliards de livres vendus dans le monde, Agatha Christie (1890-1976) est l'auteur le plus lu après Shakespeare. Et seule la Bible dépasse son oeuvre en nombre d'exemplaires vendus ! Romancière anglaise, adorée par le public français, qui la découvrit en 1927, elle a créé deux personnages mythiques du roman policier : Hercule Poirot et Miss Marple. Son oeuvre a été maintes fois adaptée au cinéma et à la télévision, rassemblant toujours de nombreux spectateurs. François Rivière dresse le portrait de cette femme secrète, pétrie de morale mais expert ès poison (elle connaît tous les secrets mortels des poisons) dont l'oeuvre est lue et relue par les petits et les grands.

 

 

« La romancière et l'archéologue : Mes aventures au Moyen-Orient » d’Agatha Christie et Max Edgar Lucien Mallowan – Ed. Petite bibliothèque Payot

ROMANCIERE ARCHEOLOGUEEn 1930, Agatha Christie, alors âgée de quarante ans et divorcée depuis peu, laisse provisoirement derrière elle sa chère Angleterre et une carrière littéraire déjà bien assise pour découvrir le site d'Our en Iraq. Elle a pour cicérone Max Mallowan, un archéologue de vingt-six ans qu'elle épouse quelques mois plus tard. Commence alors une vie de voyages à deux : cinq saisons de fouilles se succèdent jusqu'en 1939, qu'elle racontera plus tard avec nostalgie, certes, mais surtout avec un humour inoxydable et un art consommé de l'auto-dérision. Ses pérégrinations lui inspireront en outre trois de ses livres les plus célèbres : Le Crime de l'Orient-Express, Meurtre en Mésopotamie et Mort sur le Nil.

 

 

« Les secrets de Paris » de Christine Barrely – Ed. EPA

SECRETS DE PARISParis, ses monuments célèbres, ses enseignes prestigieuses, ses salles de spectacles et ses musées. Le Beau livre de Paris propose une promenade à travers les arrondissements de la ville pour découvrir les lieux incontournables et les secrets de la capitale. Illustré par de magnifiques chromos et des cartes postales anciennescolorisées, cet ouvrage contient aussi 30 documents originaux reproduits en fac-similés tels que des plans, menus de restaurants, tickets de métro, places de théâtre. Ce beau livre dévoile à chaque page un Paris intemporel et nostalgique

 

 

« La Mer à travers la carte postale ancienne » d’Olivier de Kersauson – Ed. HC

MER-KERSAUZON.jpgCe livre est né d'une rencontre. Après avoir échangé avec l'éditeur, j'ai reçu plusieurs centaines d'images ; ce que j'ai vu m'a surpris et enchanté. J'ai alors à tout prix voulu réaliser ce livre, car ces photographies sont trop de témoignages précieux, naïfs et généreux, pour être oubliées. Je suis fier que l'on puisse permettre aujourd'hui à tant de gens de partager, à leur tour, notre enchantement. Olivier de Kersauson

 

 


« Carnets de cuisine du Périgord à l'Elysée » de Danièle Mazet-Delpeuch – Ed. Bayard

CARNETS DE CUISINEDanièle Mazet-Delpeuch livre le récit simple, plein d’humour et de poésie, de son parcours qui l’a menée, d’une ferme sans eau d’un hameau du Périgord où elle a eu quatre enfants et a appris a cuisiner les recettes de sa grand-mère, jusqu’à sa rencontre avec François Mitterrand qui l’a choisie pour régner sur la cuisine privée de l’Élysée. Elle y raconte de nombreuses anecdotes sur les visites des chefs d’Etat, les relations houleuses avec les autres membres du personnel où les luttes de pouvoir se jouent aussi. Elle porte sur cette « cuisine » du pouvoir un regard amusé, qui ne se départit pas de sa bienveillance. Ce témoignage d’une vieille dame qui se nourrit du bonheur gustatif des autres touche par sa générosité, sa malice. Et l’on est éblouit par la poésie et la simplicité géniale de toutes les recettes qu’elle donne à lire et à réaliser au fil de son ouvrage.

 

 

 

Valérie Expert

 

« Keith Richards : L'album rock d'une vie » par Bill Milkowski – Ed. Gründ

KEITH RICHARDSRock star ultime et authentique guitar hero, la vie privée de Keith Richards est marquée par sa dépendance à la drogue, la décadence, voire la débauche. Il a été tour à tour emprisonné, hospitalisé et même à deux doigts de mourir à plusieurs reprises, c'est dire ! Et, malgré tout, il reste aujourd'hui le dernier survivant d'un rock'n'roll aujourd'hui révolu. Vous avez dit rock ? Keith est le rock

 

 


« Paris-Match : 1000 couvertures, de 1949 à nos jours » de Jean-Pierre Bouyxou – Ed. Glénat

MATCHLe rêve et la tragédie, la passion et le fracas, le glamour et la gloire ... Les couvertures de Paris Match sont l'âme du journal. Signées des plus grands photographes, elles racontent soixante-trois ans d'Histoire, sous toutes les facettes de l'émotion.

 

 

 

 

« Des amis & des hommes » d’Emmanuel Maubert et Gaëlle Placek – Ed. Prisma

AMIS-ET-HOMMES.jpgL'amitié se raconte toujours pour de vrai. Nikos Aliagas, Bruno Solo, Dave, Michel Drucker, Laurent Baffie, Philippe Candeloro, Bernard Le Coq, ouvrent pour la première fois leurs archives personnelles et donnent la parole à leurs amis, leur cercle intime. Ensemble, ils racontent l'amitié. Figures habituées des médias, ces sept fortes personnalités ont accepté de partager sans langue de bois les coulisses de leur parcours. Ces photos très privées, images de famille inédites et souvenirs de moments importants, dessinent pour chacun une image de l'amitié différente ou inattendue. Des témoignages de leurs amis, apportent un regard résolument nouveau sur ces noms et ces visages si familiers du grand public. Un livre qui renvoie chacun d'entre nous à sa conception de l'amitié...

 

 

« Télé génération 80 » de Gilbert Jouin – Ed. MA

TELE GENERATION 80Dans le domaine de la télévision, les années 80 ont été les plus riches, les plus inventives et les plus Libres. Cette décennie a affirmé et vu apparaître des personnalités et des émissions que personne n'a oubliées, et ce, dans tous les domaines. Dans cet ouvrage, retrouvez des photos d'époque et des interviews inédites de vos présentateurs préférés et de leurs émissions devenues cultes.

 

 


« Grande table, petite cuisine... ou Comment recevoir 6 à 10 personnes dans la joie et la bonne humeur, sans place ni idée » Stylisme et recettes de Trish Deseine – Ed. Marabout

TRISH DESEINEPour faire plaisir à un maximum de gens dans un minimum de place, on a besoin de plats dociles, souples, qui ne se plaignent pas de rester un peu hors du feu ou du réfrigérateur et qui peuvent être portés et servis directement à table. Des recettes avec peu d'étapes, nécessitant peu d'équipement encombrant. Des plats bienveillants et adaptables qui seront prêts lorsque vous le serez et non l'inverse. Ce sont ceux qui remplissent les pages de ce livre, et ils sont tous pour vous !

 

 

« J'aime New York : mon New York gourmand en 150 adresses » d’Alain Ducasse et Alex Vallis – Ed. Alain Ducasse

DUCASSE NYRécit gourmand et personnel du célèbre chef français profondément attaché par la ville de New York. Il révèle ses coups de coeur, ses envies gourmandes, ses meilleures adresses tout en racontant l'histoire de lieux chics ou typiques et ses rencontres avec des femmes ou des hommes de talent.

 

 


« Histoire des maisons closes : de 1850  à 1946 » de Caroline Andrieu – Ed. du Chêne

MAISONS CLOSESLes maisons closes, lieux intimes de désir et de fantasme détiennent encore aujourd'hui un pouvoir de fascination important. Des patronnes autoritaires, aux amants en mal d'amour, en passant par les tenues singulières des jeunes filles, elles évoquent un univers unique et le plus souvent envoûtant. La série « Maison close », diffusée en 2010 sur Canal + propose une plongée sans concession au cour du quotidien si particulier des maisons closes et du milieu de la prostitution de la fin du XIXe siècle. Ilustré de photos de la série et de documents d'archives, cet ouvrage raconte le fonctionnement des maisons closes en France des années 1850 jusqu'à leur fermeture en 1946

 

 

« Les pubs que vous ne verrez plus jamais »d’Annie Pastor & Hervé Desinge – Ed. Hugo Desinge

PUBSOn les croirait extraites du magazine Hara-­Kiri. Et pourtant, elles sont toutes authentiques, ce ne sont pas des parodies. Ce sont des réclames, des publicités, pour vendre du savon, des cigarettes, des voitures, des pulls… Que des produits grand public dont les budgets étaient gérés par de grandes agences et qui essayaient de coller à l’air du temps. Quelques fois surréalistes, très souvent machistes, parfois purement racistes, ces pubs expriment mieux que tout essai l’époque dans laquelle elles ont été imaginées.

 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 16:10

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Dieu n'aime pas les religions » de Taroop & Glabel – Ed. Semiose

DIEU RELIGIONSRecueil de coupures de presse qui mettent en exergue, de manière quelque peu inattendue, le lien entre spiritualité et mort en ce début du XXIe siècle. Accidents routiers ou ferroviaires, bousculades monstrueuses ou simples évènements isolés, cette compilation tient lieu de constat sur les "interventions divines" toutes religions confondues qui se finissent de manière tragique.

 

 

« Strummerville » de Bruno Clément-Petremann – Ed. La Tengo

STRUMMERVILLELe parcours chaotique de Patrick Thomas, étudiant français et membre de l'ultragauche dans les années 1970. Il commet un meurtre qui le contraint à quitter la France pour Londres où il assiste à la création du groupe Clash de Joe Strummer. En se lançant sur les traces du chanteur lors d'une escapade à Paris, il est arrêté et condamné à vingt ans de prison. Premier roman.

 

 


Paul Colize, « Back up » - Ed. La Manufacture des livres

PAUL COLIZEA Bruxelles, en 2010, devant la gare de Midi, un sans-papiers est renversé par une voiture et transporté dans un état grave dans une clinique où il est déclaré atteint du locked-in syndrom. Il ne peut plus communiquer que par le mouvement des paupières. Un roman sur les débuts du rock'n'roll des années 1960 et les dérives narcotiques des années 1970.

 

 

 


« L’ombre d’un homme » de Bénédicte des Mazéry – Ed. A. Carrière

BENEDICTE DES MAZERYAlfred Vigneux, n'a pas oublié que lorsqu'il était enfant, Charlotte Wiesenberg a été envoyée dans un camp de travail au coeur de Paris pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu vieux, Alfred propose à Adèle, son mari et leur fils Léo d'occuper un appartement qui lui appartient en échange de dîners quotidiens partagés. Mais Léo comprend qu'ils n'ont pas été choisis par hasard.

 

 


Gilles Legardinier – Ed. Fleuve Noir

« Demain, j’arrête ! »

DEMAIN J ARRETELa soirée organisée pour célébrer le 3e divorce de Jérôme avait bien commencé. Dans cette ambiance détendue, un inconnu demande à Julie ce qu'elle a fait de plus idiot dans sa vie. Julie a fait des trucs stupides, mais cela n'est rien comparé aux choses délirantes qu'elle va tenter pour approcher son nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu. Chaque jour elle va prendre davantage de risques. 

 

« Complètement cramé ! »

COMPLETEMENT CRAMEAndrew Blake est las, ceux qu'il aime disparaissent un à un. Il ne se sent plus à sa place. Il veut en finir et quitte la direction de son entreprise pour se faire engager comme majordome en France, pays où il a rencontré sa femme. Là, il va aller de surprise en surprise entre les étranges emplois du temps de sa patronne, le régisseur fou, la cuisinière explosive et la femme de ménage perdue.

 

 


Henri Guaino, « La nuit et le jour » - Ed. Plon

HENRI GUAINODe 2007 à 2012, H. Guaino est le conseiller spécial et donc le plus proche collaborateur de N. Sarkozy. Il décrit ici son travail qui consistait à mettre des mots sur la pensée du Président et à donner du sens à l'action présidentielle.

 

 

 

 


Jacques Julliard, « Les gauches Françaises : histoire, politique et imaginaire : 1762-2012 » – Ed. Flammarion

JACQUES JULLIARDEtude de l'évolution historique des gauches en France depuis le XVIIIe siècle à partir de temps forts : les Lumières, la Révolution, le radicalisme, l'anarchisme, l'entre-deux-guerres, la reconstruction mitterrandienne, etc., mais aussi de portraits croisés.

 

 

 

 

 

« Louis XIV et le Grand Siècle » de Gonzague Saint-Bris – Ed. Télémaque

GONZAGUE SAINT BRISLa vie et le règne du roi Louis XIV, le Roi Soleil, qui fut l'incarnation de la monarchie absolue. Le récit est entrecoupé d'anecdotes sur les personnages et les événements qui ont ponctué son règne.

 

 

 

 

 


Jean-Charles Baudet-Plazolles

Libraire - Les Milles et une Pages - Paris

 

« Vinyles, l'art du disque » par Richard Gouard, Christophe Geudin, Grégory Bricourt - préface Pierre Lescure – Ed. La Martinière

VINYLESCette sélection de 250 reproductions d'albums originaux, accompagnée de portraits et d'entretiens de designers et d'artistes, met en lumière le 33 tours et les différents formats qui l'ont caractérisé, avant l'arrivée sur le marché du CD audio.

 

 

 

 

 

« Tais toi et meurs »  d’Alain Mabanckou – Ed. La Branche

ALAIN MABANCKOUJeune Congolais arrivé depuis peu en France, Julien Makambo, alias José Montfort, assiste à la défenestration d'une femme. La police l'arrête. Dans sa geôle, il rédige la chronique des faits qui l'ont jeté en prison... Grand prix de la littérature Henri-Gal 2012 décerné à A. Mabanckou.

 

 

 


“Pike” de Benjamin Whitmer – Ed. Gallmeister

PIKEPike, un vieux truand qui s'est rangé, vit d'expédients dans une petite ville des Appalaches, en compagnie de Rory, qui l'aide à combattre ses démons. Lorsque la fille de Pike meurt d'overdose, il se retrouve en charge de sa petite-fille de douze ans, face aussi à de nouveaux ennuis.

 

 

 

 

“Après.com”-d’Henri Gé – Ed. Velours

HENRI GELa vie de chacun consultable même après la mort, une trace détaillée de l’existence de tous, destinée à tous, pour toujours, via un site internet… Humanisme, ou égoïsme ? Gabriel, jeune cancérologue confronté à la fin de vie, imagine le site Memoriam où les défunts gravent leurs souvenirs, avec films, voix, opinions, idées… Mais face à l’explosion des sites de mémoire, gérant le passé de millions de disparus, saura-t-il prévenir les inévitables excès ? Le mort du jour surgira-t-il dans une publicité sur votre écran ? Le cours du mort s’échangera-t-il à Wall Street ? Roman contemporain et d’anticipation, après.com confronte le Net à cette vieille question qui taraude l’Homme, à savoir : que laisserons-nous derrière nous, et comment ? « Avant les Hommes se tournaient vers Dieu quand ils avaient une question. Maintenant, ils se tournent vers Google »

 

 

 

Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 16:56

 

Spéciale SALON DU LIVRE ET DE LA PRESSE JEUNESSE EN SEINE-SAINT-DENIS à MONTREUIL…

AFFICHE MONTREUIL

Du 28 novembre au 3 décembre 2012, seront présents 3.000 auteurs et illustrateurs ; et 330 exposants internationaux. L’édition 2012 du Salon explorera la thématique de l’aventure sous toutes ses facettes, du roman à la BD, de l’album au manga, du scénario pour film d’animation à la conception d’applications numériques… Au programme : rencontres, conférences, ateliers...

 

 

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« Zizi, Zézette, mode d’emploi » de Séverine Duchesne et Michaël Escoffier – Ed. Frimousse

ZIZI ZEZETTESous forme de mode d'emploi pour utiliser le zizi ou la zézette pour la première fois, cet album indique qu'il faut le retirer délicatement de l'emballage, vérifier qu'il n'a subi aucun dommage durant le transport et se conformer aux instructions du manuel pour éviter les erreurs de manipulation. 

 

 

 


« Le  grand concours de caca » de Guido Van Genechten – Ed. Clavis

CONCOURS CACAComme son nom l'indique, le roi KK est féru d'excréments. Il organise un concours d'oeuvres sculptées dans cette matière. 

 

 

 

 

 

 

« Comment éduquer son mammouth (de compagnie) » de Quentin Gréban – Ed. Mijade

EDUQUER MAMOUTHUn petit traité émaillé de conseils pour adopter un mammouth comme animal de compagnie. 

 

 

 

 

 

 

« Un monde de princesse » de Martine Laffon, Illustr. Barbara Brun – Ed. De La Martinière Jeunesse

MONDE PRINCESSECes dix légendes de princesses sont accompagnées d'un planisphère illustré d'éléments issus de l'univers des princesses et de poupées et stickers à replacer au bon endroit.

 

 

 

 

« Journal d'un dégonflé : Vol. 1, Carnet de bord de Greg Heffley » de Jeff Kinney – Ed. Seuil Jeunesse

JOURNAL DEGONFLECe récit est né d'un blog tenu par son auteur. Greg, 12 ans, a un grand frère musicien qui le taquine, un petit frère qui l'étouffe, un copain au collège qu'il supporte difficilement, des problèmes avec les filles, des parents qui ne le comprennent pas. Le jour où sa mère lui offre un journal intime, Greg commence à y consigner ses secrets et pensées.

 

 

 


« Blart, Tome 1 : Chroniques d’un crétin trouillard qui devait sauver le monde » de Dominic Barker – Ed. Milan Jeunesse

 BLARTBlart, un jeune garçon, rencontre Capablanca, un magicien mégalomane, qui lui annonce que son destin consiste à sauver le monde. Sa mission l'entraîne dans des aventures pleines de rebondissements où il va connaître les pires dangers pour tenter de détruire Zoltab, l'incarnation du mal sur Terre.

 

 

 


« La mémé de ma mémé » de Noé Carlain et Ronan Badel - Ed. L’Elan Vert

MEMEUne petite fille interroge ses deux grands-mères sur leurs grands-mères. Il assiste alors à une rivalité entre chacune pour raconter et imaginer les exploits de son aïeule.

 

 

 

 

 

 

 

Céline Dezélée

Libraire – Le Dragon savant - Paris

 

« La chose perdue » de Shaun Tan – Ed. Gallimard jeunesse

CHOSE PERDUEOccupé à compléter sa collection de capsules de bouteilles sur la plage, le narrateur trouve une chose que personne ne semble venir chercher. Il l'apporte à son ami Pete qui a un avis sur tout.

 

 

 

 

 

« Le roman d'Ernest et Célestine » de Daniel Pennac – Ed. Casterman

PENNACErnest, le gros ours clown et musicien, et Célestine, la petite souris dessinatrice, osent devenir amis et provoquent l'indignation du monde des ours et celui des souris. Ces deux mondes, qui s'évitent mais ne peuvent vivre l'un sans l'autre, vont tenter de les séparer. Une leçon de tolérance et de liberté, en hommage à la créatrice des personnages Ernest et Célestine : Gabrielle Vincent.

 

 


« La tête ailleurs » de Marie Dorléans – Ed. Le Baron perché

TETE AILLEURSUn jeune garçon regarde par la fenêtre de sa salle de classe et s'évade par la pensée. Un album poétique qui alterne dessin en noir et blanc et dessins en couleurs pour souligner les moments de vie et les moments de rêve.

 

 

 

 

 

« Dans le brouillard de Milan » de Bruno Munari – Ed. Les Grandes Personnes

DANS LE BROUILLARDTrois parties : la première, imprimée sur calque, permet de se perdre dans le brouillard de Milan ; la deuxième, sur papiers de couleurs différentes, invite au cirque ; la troisième ramène dans le brouillard.

 

 

 

 

 

« La bouilloire » d’Etsuko Watanabe – Ed. Albin Michel jeunesse

LA BOUILLOIREBlanche est envoyée à la ville par sa maman pour acheter une bouilloire : c'est la première fois qu'elle part seule faire les courses. Elle va traverser bien des mondes pour y parvenir et aura parfois besoin du lecteur pour l'aider, par exemple pour sortir d'un labyrinthe.

 

 

 

 


Valérie Expert

 

« Princesse ! Olympe et Charles à la cour du roi » de Anne-Claire Lévêque et Sophie Rohrbach – Ed. Belin

PRINCESSE VEUn documentaire illustré avec une histoire, des encadrés informatifs, des jeux, des volets et des rabats, une planche de gommettes et un poster détachable à terminer. Ici, la journée de la princesse Olympe et de son cousin Charles.

 

 

 

 

« À l’abordage ! Avec les pirates Florin et la guêpe » d’Élisabeth Dumont-le Cornec et Émilie Lapeyre – Ed. Belin

ABORDAGEUn documentaire illustré avec une histoire, des encadrés informatifs, des jeux, des volets et des rabats, une planche de gommettes et un poster détachable à terminer. Ici, les aventures du moussaillon Florin et de la Guêpe, une jeune prisonnière, à bord d’un bateau de pirates.

 

 


« En voiture ! Avec les pilotes Julie et Lucas » de Sylvie Baussier et Magali Clavelet – Ed. Belin

EN VOITUREUn documentaire illustré avec une histoire, des encadrés informatifs, des jeux, des volets et des rabats, une planche de gommettes et un poster détachable à terminer. Ici, les aventures de Julie et Lucas, deux intrépides pilotes de course.

 

 

 

 

 

« L’atlas de la France gourmande » Illustré par Hervé Pinel, Textes de Clara Manelle –Ed. Albin Michel

ATLAS FRANCE GOURMANDETour de France culinaire, avec plus de 230 spécialités présentées. Chaque région, y compris l'outre-mer, est détaillée sur deux doubles pages, avec dix produits ou spécialités culinaires (origines, saveurs, anecdotes, fabrication), les vins, la mise en valeur d'une production régionale, la recette d'un chef.

 

 


Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 11:48

 

Gérard Collard

Libraire – La Griffe Noire – Saint Maur

 

« L’ombre de l’homme » de Bénédicte des Mazery – Ed. Anne Carrière

BENEDICTE DES MAZERYAlfred Vigneux, n'a pas oublié que lorsqu'il était enfant, Charlotte Wiesenberg a été envoyée dans un camp de travail au coeur de Paris pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu vieux, Alfred propose à Adèle, son mari et leur fils Léo d'occuper un appartement qui lui appartient en échange de dîners quotidiens partagés. Mais Léo comprend qu'ils n'ont pas été choisis par hasard.

 

 


Frédérick Rapilly – Ed. Critic

« Le chant des âmes »

RAPILLY-AMESLe cadavre mutilé d'une jeune femme est découvert en Bretagne, dans la forêt de Brocéliande, quelques jours après la traditionnelle rave-party qui se tient dans les environs. Alors que les autorités y voient un rituel païen ou sataniste et que les médias s'emparent de l'affaire, Marc Torcan, ancien reporter, et une photographe mènent une contre-enquête, se lançant sur les traces du tueur. 

 

« Le chant du diable »

RAPILLY-DIABLEUne nouvelle enquête du journaliste Marc Torkan et de sa coéquipière, la photographe Katie Jeckson. Suite du Chant des âmes.

 

 

 

 

 

 

Philippe Dessertine, « Le gré du tigre » - Ed. A. Carrière

DESSERTINELe 6 février 2012, un événement affecte l'équilibre du monde : un policier conduit par un vice-colonel de l'armée chinoise entre dans le consulat américain de Shengdu pour y rester une nuit entière. Surnommé l'Eliott Ness chinois, il détient des secrets susceptibles de faire vaciller l'appareil politique du pays et demande l'asile politique aux Etats-Unis.

 

 

 


« Cléopâtre » de Stacy Schiff – Ed. Flammarion

CLEOPATREPortrait de la dernière reine d'Egypte soulignant ses qualités de stratège et de politique, ainsi que son influence sur les représentants du pouvoir romain, et dénonçant les parts de légende dans l'image véhiculée par Octave-Auguste. 

 

 

 

 


Xavier de Marchis

Libraire – Contretemps – Paris

 

« Blanche-Neige doit mourir »de Nele Neuhaus – Ed. Actes Sud Noirs

BLANCHE NEIGEUn squelette humain est retrouvé dans une ancienne cuve de carburant. Un peu plus tard, une femme est poussée d'un pont. Les recherches vont faire resurgir des souvenirs à Pia Kirchhoff et à Oliver von Bodenstein. Des années plus tôt, deux jeunes filles avaient disparu dans ce village d'Altenhain. Le coupable, emprisonné à l'époque, vient de sortir de prison. (A noter que ce livre existe en edition numérique)

 

 


“La côte sauvage” de Jean-René Huguenin – Ed. Points

JEAN RENE HUGUENINAprès son service militaire, Olivier retourne dans la maison familiale bretonne pour le mariage de sa plus jeune soeur Anne et de son meilleur ami Pierre. Il met un point d'honneur à faire échouer cette union. Premier roman.

 

 

 

 

 

“La femme vertueuse” de M. l’A.D.LG – Ed. La Table ronde

FEMME VERTUEUSELe marquis d'Alozan, jeune libertin, tombe amoureux de la comtesse d'Ozanbrun qu'il a sauvée de brigands. Elle lui résiste, mais rien n'arrête le marquis. Roman épistolaire paru dans l'anonymat en 1787.

 

 

 

 

 

« Le dictionnaire amoureux de l'humour » de Jean-Loup Chiflet – Ed. Plon

JEAN LOUP CHIFLET DICOUn dictionnaire subjectif de l'humour qui analyse son mécanisme complexe à travers des auteurs maîtres de cet art : Montesquieu, Coluche, Feydeau, San Antonio, Courteline, Bourvil, Beaumarchais, Perec, etc.

 

 

 

 


Valérie Expert

 

 

« La vérité sur l'affaire Harry Quebert » de Joël Dicker –Ed. de Fallois

DICKERUn jeune écrivain à succès vient en aide à son ami Harry Quebert, inculpé pour le meurtre d'une jeune fille de 15 ans avec qui il avait une liaison. Pour faire la lumière sur cet assassinat vieux de trente ans, il va mener son enquête et en faire un livre. Prix littéraire de la vocation Bleustein-Blanchet 2012, Grand prix du roman de l'Académie française 2012, prix Goncourt des lycéens 2012. 

 

 


Repost 0
Published by Les Coups de coeur des libraires: Valérie expert
commenter cet article